Avertir le modérateur

saint-mande

  • Nos commerces souffrent et la majorité regarde ailleurs (Tribune du mois d'octobre du groupe Saint-Mandé demain)

    saint-mandé,luc alonso,commerces,préemption,dynamismeLe dynamisme d'une ville se mesure notamment au regard de la vitalité de ses commerces. Et à Saint-Mandé la situation est préoccupante.

    La valse des commerces "éphémères" continue, au vu et au su de toutes et tous. Le haut de la rue Jeanne d’Arc est sinistré. Le Val de Gaulle concentre les commerces de restauration rapide. Tout cela avec une certaine fatalité qui nous alerte.

    Mais parce que nous revendiquons une opposition constructive, nous voulons ici émettre des propositions pour agir … tant qu’il est encore temps.

    Lire la suite

    Lien permanent 6 commentaires Catégories : A Saint-Mandé, on ne nous dit pas tout !, Autour du Conseil Municipal Imprimer
  • Vacance ... de ville

    saint-mandé,fête nationale,14 juillet,vacances,vacanceDes « vacances » à la « vacance » il n’y a qu’un petit « s » que la majorité municipale de Saint-Mandé a malheureusement, bel et bien, décidé d’escamoter.

    Entendons nous bien, je ne parle ni de vacance de pouvoir, ni de vacance de poste … mais plutôt de vacance de ville.

    « Bel été 2018, Rendez-vous en Septembre à Saint-Mandé » tel est d’ailleurs le texte placardé sur les panneaux d’affichage Decaux. 

    Et en effet, force est de constater, qu’il ne va pas se passer grand-chose à Saint-Mandé cet été.

    Par exemple, quand la grande majorité des villes du Val-de-Marne fête le 14 juillet par un bal ou un feu d’artifice, Saint-Mandé ne fait rien. Notre ville se désintéresse de la grande fête nationale des français quand pourtant elle fête tous les ans la … Saint Patrick ! C’est à n’y rien comprendre.

    Article de 94citoyens où Saint-Mandé brille par son absence : Feux d'artifice et bals pop les 13 et 14 juillet en Val-de-Marne

    Et quand de nombreuses villes du Val-de-Marne organisent des activités ludiques et estivales, une fois encore Saint-Mandé n’a rien à annoncer … comme on peut le constater dans cet autre article de 94citoyens : Comment s'occuper cet été 2018 en Val-de-Marne

    Pire notre ville réduit l’ouverture de sa médiathèque entre le 13 juillet et le 5 août (6 jours d’ouverture seulement), avant de la fermer complètement du 6 au 27 août … La piscine quand a elle sera fermée les 14 juillet et 15 août.

    Pourtant il y a bien des saint mandéens qui, par choix  ou nécessité, resteront à Saint-Mandé cet été et qui se trouveront pris au piège d'une ville ... en vacance.

    Triste constat et symbole d’une absence de dynamisme de la part de la majorité municipale.

    Lien permanent 3 commentaires Catégories : Autour du Conseil Municipal, Culture, histoire et développement durable Imprimer
  • Courriel ouvert au maire de Saint-Mandé (Pétition de défense du commissariat de Vincennes/Saint-Mandé)

    6F691802-694F-4245-97FB-2A3CEEBC7D24.jpegMonsieur le Maire, 

    Vous m’avez sollicité par courriel du 27 juin pour signer une pétition en mairie et en ligne qui s’oppose à la suppression des services d’accueil et d’investigation de proximité, de traitement judiciaire et de gardes à vue, les week-end et jours fériés au commissariat de Vincennes-Saint-Mandé.

    Ayant à cœur la défense des intérêts de nos concitoyens, et n’étant pas un élu aux convictions à géométrie variable, je signerai cette pétition.

    J’ai cependant été très surpris de constater que vous aviez relayé cette pétition via les panneaux d’affichage de la ville.

    Je vous rappelle que j’avais lancé début 2016, une pétition visant à implanter un commissariat de police nationale Porte de Vincennes. Faute de panneaux de libre expression sur notre ville, je vous avais demandé de pouvoir bénéficier des panneaux d’affichage de la ville et vous m’en aviez refusé l’accès au motif que ma pétition était « à vocation politique ». 

    Je constate aujourd’hui que sur un sujet strictement identique, avec des arguments similaires, vous vous octroyez un droit que vous m’avez refusé hierN’est-ce pas là, Monsieur le Maire, ce que l’on peut appeler le fait du prince ?

    Au delà de l’ironie de vos conseils d’alors (votre courrier de réponse), je regrette que sur un sujet si sérieux vous n’ayez pas marqué un franc soutien à l’idée d’un commissariat Porte de Vincennes. Dans un contexte de réaménagement complet de cette porte dans les années à venir, la position du maire de Saint-Mandé pouvait compter.  

    Je regrette d’ailleurs que vous ayez transmis ma pétition au préfet de police, sans même me répondre au préalable, qui s’est lui-même empressé de constater que «  maillage territorial actuel est jugé satisfaisant ». Aujourd’hui c’est le commissariat de police de Vincennes-Saint-Mandé qui est menacé … 

    Naturellement je vous souhaite aujourd’hui une pleine réussite dans votre collecte de signatures, au côté des maires de Vincennes et Fontenay. 

    Je vous prie de bien vouloir agréer monsieur le maire l’expression de ma meilleure considération.

    Ici la réponse reçue le 25 juillet de M. P Beaudouin, maire de Saint-Mandé  : Réponse du 25-07-18 du maire de Saint-Mandé .pdf

    Luc Alonso

    Lien permanent 1 commentaire Imprimer
  • Le coworking et Saint-Mandé

    IMG_3108.jpgFidèle à son habitude le blog "La Relève de Saint-Mandé" vient de publier un billet très intéressant, relatif au coworking : Saint-Mandé et le travail à distance

    Cet article pose très bien la problématique et souligne la situation particulière de Saint-Mandé :

    "Dans notre ville, 7 700 personnes environ, soit 68 % de la population qui travaille, occupe une profession intermédiaire, supérieure ou intellectuelle"

    A coup sûr notre ville pourrait développer un programme ambitieux en la matière. Cela contribuerait également au bien être d'une partie de nos concitoyens 

    Toujours via "la Relève" j'ai reçu un lien vers cette enquête en ligne à laquelle je vous encourage à participer :

    Mission Coworking : quels nouveaux lieux pour les territoires à l'ère du numérique

    Bonne lecture !

    Lien permanent 0 commentaire Catégories : Autour du Conseil Municipal, Culture, histoire et développement durable, La revue des blogs Imprimer
  • Saint-Mandé, demain : Dynamique et détermination !

    043D8799-3450-49E5-82C8-145CDB3A2267.pngQuand début 2015, la majorité fixait à trois le nombre de conseillers pour former un groupe au Conseil Municipal, elle n'imaginait probablement pas qu'elle nous faisait, à moi et ma collègue Lucile Robinet, un formidable cadeau.

    Elus sur la liste de Jean Eroukhmanoff nous voulions former, à deux, un Groupe autonome. Ce droit nous était alors refusé, avec toutes les conséquences en terme de droit d'expression que cela pouvait avoir.

    Quand, en juin 2016, Gaël Turban s’est abstenu au moment du vote du budget,  contrairement au reste de son groupe « une équipe pour Saint-Mandé »  qui votait pour la première fois « pour », notre réunion devenait évidente. 

    Tous les trois nous avons alors pu constituer NOTRE groupe : "Saint-Mandé, demain".

    Mars 2018. Lors du dernier Conseil une grande clarification a eu lieu. 

    En effet, suite à la démission de Jean Bokoza du groupe « une équipe pour Saint-Mandé », Arielle Attias qui entrait au Conseil a fait connaître sa volonté de rester dans une opposition constructive et informé le Conseil de sa volonté de siéger avec le Groupe "Saint-Mandé demain".

    Claire Pallière et de nombreux membres de sa liste étaient présents pour la soutenir dans ce choix.

    De trois nous passons donc à quatre : 2 anciens colistiers de Jean Eroukhmanoff et 2 anciens colistiers de Claire Pallière.

    Cette fusion des listes que nous n'avions pas réussi à construire au soir du premier tour des élections municipales, nous venons de la construire, avec patience et dans le respect, au Conseil.

    Ironie de l'histoire les deux derniers membres d'une "équipe pour Saint-Mandé", annonçaient alors dissoudre leur Groupe, qui n'en était déjà plus un, et intégrer la majorité. 

    Le Parisien et 94citoyens ont chroniqué ces évolutions et vous en trouverez les liens ici pour Le Parisien et là pour 94citoyens

    Alors oui nous pouvons nous réjouir ... ces évolutions ont valeur de clarification, elles démontrent aussi la dynamique de nos idées et aussi notre détermination sans faille à imaginer "Saint-Mandé, demain"

    Lien permanent 0 commentaire Catégories : Autour du Conseil Municipal Imprimer
  • BAFA, la mairie traîne des pieds ... (Tribune du mois d’avril du groupe « Saint-Mandé, demain »)

    5DD15234-0BCA-47FB-B861-7EC76E074D06.jpegAu moment de voter le budget, considérons la manière dont la mairie gère sa masse salariale qui représente 45% du budget de fonctionnement : 1er poste de dépenses.

    Chaque année, la majorité s’auto-satisfait de sa politique de gestion des ressources humaines. Mais nous constatons que la « relative » stabilisation de cette masse repose essentiellement sur des délégations de service public : l’externalisation du ménage dans les écoles, la mise en délégation de la halte-garderie / crèche de la Maison du Bois …

    A quand la délégation de service public des centres de loisirs ? Inquiétude légitime quand M. Beaudouin prend pour exemple la ville d’Alfortville qui l’a instaurée.

    Ces délégations seraient plus économiques, permettraient un service de meilleure qualité et pallieraient avantageusement notre manque de savoir-faire !

    Pour contrecarrer cette orientation nous avons donc proposé de redynamiser la formation BAFA à Saint-Mandé. Le Parisien s’en est d’ailleurs fait l’écho dans un article publié le 9 mars : « Qui gardera les enfants le mercredi matin ? ». Dans cet article M. Beaudouin semblait surtout vouloir s’appuyer sur le « club des grands parents » pour assurer la relève ?!

    De nombreux éléments contenus dans la réponse à nos propositions sont troublants :

    - cette formation n’est en fait planifiée qu'une fois tous les 2 ans, et qu’il n’y en a pas eu en 2017.  Voilà de quoi expliquer l’absence de candidat cette année-là …

    - Les jeunes préféreraient les stages en entreprise. Peut-être, mais l’un est-il au fond incompatible avec l’autre ? La mention « titulaire du BAFA » sur un CV donne une image positive et peut faire la différence entre deux candidats.

    - la prochaine session n'aura lieu qu’en novembre 2018. Comment préparer la rentrée scolaire de septembre ? Cela laisse la furieuse impression que la mairie traîne délibérément des pieds ...

    Quant au financement, Robert-André Vivien avait souhaité une prise en charge par la ville de 100€. Il est tout de même incroyable que ce point n’ait jamais été évoqué alors que Monsieur Vivien n’est plus maire depuis 23 ans ! Nous réaffirmons notre proposition de prise en charge totale de la formation pour 2018. La mairie serait-elle à 80€ par jeune formé ?

    Au moment de voter le budget, nous assurons que c’est possible et que les finances de la ville ne seront pas mises en danger !

    Lucile Robinet – lucilerobinet@gmail.com

    Luc Alonso – alonso.adam.luc@gmail.com

    Gaël Turban – gael-turban@hotmail.fr  

    Lien permanent 0 commentaire Imprimer
  • Qui gardera les enfants le mercredi matin ? (Le Parisien - 09/03/18 par C NEVES)

    Un article paru vendredi dans Le Parisien qui interroge au sens propre, comme au sens figuré.

    Et qui se fait l'échos de notre proposition de financer la formation BAFA des jeunes de Saint-Mandé.

    Lien permanent 0 commentaire Catégories : A Saint-Mandé, on ne nous dit pas tout !, Autour du Conseil Municipal Imprimer
  • BAFA : reconquérir une animation de proximité !

    Le 8 février, les parents d'élèves ont reçu un message "Information Grève Enseignants du 9 février 2018" de la Direction de la famille de la ville.

    Message que vous trouverez ci dessous dans sa totalité et qui insiste plus particulièrement sur le fait des difficultés que peuvent rencontrer nos agents d'animation pour se rendre à Saint-Mandé. 

    "Information Grève Enseignants du 9 février 2018

    Nous vous confirmons qu'un service minimum d'accueil sera organisé demain vendredi 9/02, comme prévu, dans l'école de votre enfant, en raison de l'absence pour grève de certains enseignants.

    Cependant, en raison des conditions météorologiques, nos agents d'animation peuvent rencontrer des difficultés à se rendre à Saint Mandé (en particuliers pour ceux qui ont beaucoup de transport RER ou routier), situation que nous avons constaté hier mercredi 07/02.

    Aussi, en cette journée du 09/02 de grève du personnel de l'éducation nationale, nous nous permettons de vous inviter, si vous en avez la possibilité, à garder votre enfant à la maison."

    Ce mail démontre un peu plus la nécessité de promouvoir la formation BAFA auprès des jeunes de Saint-Mandé, et à l’avenir de viser la proximité.

    Pour donner cette impulsion de départ nous avons demandé au Maire de financer intégralement cette formation, en lien avec le Conseil Départemental, au moins la première année.

    Affaire à suivre ...

     

    Lien permanent 0 commentaire Catégories : Autour du Conseil Municipal Imprimer
  • Lettre ouverte à Patrick Beaudouin : Nos propositions pour promouvoir la formation BAFA auprès des jeunes

    1C268CB6-64F9-4F7B-9C17-D8B9C1651710.jpegMonsieur le Maire,

    Lors du Conseil municipal du 13 décembre 2017, la majorité municipale a, sans surprise, adopté le retour du rythme scolaire à la semaine de 4 jours.

    Plus surprenant était le courrier adressé aux familles Saint Mandéennes quelques jours plus tôt dans lequel, tout en indiquant votre volonté de « tout mettre en œuvre afin de permettre un accueil à la demi-journée  » le mercredi, vous « invitiez » les parents « qui en ont la possibilité à prévoir un autre mode de garde individuelle pour le mercredi matin ».

    Autrement dit, Saint-Mandé reviendra à la semaine des quatre jours lors de la prochaine rentrée scolaire, mais ne serait pas sûre de pouvoir assurer un accueil des loisirs le mercredi à la demi-journée.  

    Pour justifier de cette situation vous évoquiez dans votre courrier des difficultés de recrutement d’agents d’animation "dans toute l'Ile-de-France".

    Comme je m’en étonnais, vous nous avez alors indiqué : " C'est que le monde change et que la jeunesse ne s'engage plus dans le BAFA, dans les diplômes d'animateur ...

    Lire la suite

    Lien permanent 1 commentaire Catégories : Autour du Conseil Municipal Imprimer
  • Naissance du blog "La relève de Saint-Mandé"

    saint-mandé,blog,la relève de saint-mandé

    C'est probablement son esprit d'ouverture qui le caractérise le mieux, et qui m'a plu au premier abord. 

    La première fois où j'ai rencontré Jean-Patrick Benigni, c'était sur la place du marché. Il tractait pour Claire Pallière, quand je tractais pour Jean Eroukhmanoff. Il m'a expliqué qu'il était centriste et nous avions convenu d'échanger après les municipales. Nous avons discuté ... une fois ... deux fois ... et de fil en aiguille nous avons sympathisé.

    Elu au Conseil Municipal, je souhaitais passer la main au niveau de la présidence du MoDem de Saint-Mandé. Jean Patrick était candidat à la succession. Les adhérents l'ont élu. Et notre amitié à perduré au delà de ma démission du MoDem. Pas une semaine ne passe sans que nous n'échangions.

    J'ai donc le plus grand plaisir à vous informer qu'aujourd'hui, Jean Patrick ouvre une nouvelle page des blogs saint-mandéens en lançant le blog "La relève de Saint-Mandé"

    Fidèle à lui même, à son esprit d'ouverture et à la place publique où il aime échanger ...

     

    Lien permanent 1 commentaire Catégories : Autour du Conseil Municipal, La revue des blogs Imprimer
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu