Avertir le modérateur

plu

  • Saint-Mandé attaque !

    emprunts toxiques,saint-mandé,marchés publics,pluOn ne les attendait plus ! Et pourtant ... la mairie de Saint-Mandé vient de publier sur son site internet les compte rendus sommaires, ainsi que les procès verbaux complets des séances du Conseil Municipal. Désormais les citoyens pourront prendre connaissance des débats  et des décisions du Conseil ... depuis leur salon. Ce blog n'est d'ailleurs peut être pas complètement étranger à cette évolution (Lien vers mon billet " Saint-Mandé réveille toi ! "). Evolution que je salue comme une réelle avancée pour la démocratie locale. Espérons maintenant qu'elle dure dans le temps ...   

     

    Mais pourquoi ce titre digne d'un film de Tim Burton ? Brève revue des points que je retiens du Conseil Municipal qui s'est tenu le 26 mars dernier. 


    D'abord, il y a eu la présentation du budget par M Eroukhmanoff. Et le nouvel adjoint aux finances a frappé fort en annonçant que Saint-Mandé avait décidé d'aller devant les tribunaux pour contester les emprunts toxiques souscrits par la ville auprès de DEXIA en 2007. Fin 2011, j'avais écrit "Saint-Mandé Malade de ses emprunts toxiques" où j'évoquais la possibilité de taux allant jusqu'à 25%. Cela pouvait sembler exagéré alors. Et pourtant l'élu nous a décrit dans le détail des emprunts, aux fonctionnements complexes, prêts à échapper à tout contrôle. Mais je note avec soulagement, et satisfaction, que notre ville a de fortes chances de remporter son procès puisqu'elle s'appuie notamment sur un argument (l'absence de TEG sur les documents), pour lesquel le Département de Seine-Saint-Denis a déjà obtenu gain de cause. Quoi qu'il en soit il va sans dire que je soutiens à 100% la démarche engagée par notre ville. 

    Le premier adjoint a publié sur son blog sa présentation du budget primitif, que vous trouverez pour la 1ère partie ICI et pour la seconde partie LA.

    Il y a eu aussi cette séquence forte ou M Arlette, l'un des 5 dissidents de la majorité, a reformulé le fait que la procédure de passation des marchés publics pour les commandes d'un montant supérieur à 15 000€ n'a pas toujours été respectée par la ville. Elle le sera à l'avenir, et du fait de sa question.

    Et finalement, je retiens le débat qui a eu lieu en marge du vote de la modification du PLU concernant le sort des crèches de Bérulle et du conservatoire municipal. J'avais début février fait part de ma préoccupation quant au sort de la crèche de Bérulle au travers de la remise en cause du caractère d'Espace Vert Protégé de son jardin  : l'affaire désormais se développe ! L'élue socialiste a interpellé le Maire sur ce projet de « délocalisation des services publics de la petite enfance du centre de Saint-Mandé » vers l'IGN ; relayé les inquiétudes de riverains saint-mandéens ; et parlé de la pétition qu'ils ont mis en ligne (et dont au passage, je démens avoir pris la moindre part, que cela soit dans sa rédaction ou dans son lancement ... même si je l'ai signé) : http://www.mesopinions.com/petition/nature-environnement/delocalisation-services-publics-culture-petite-enfance/9850.

    Ce à quoi le Maire a répondu par un « oui nous avons des projets et non nous n’avons pas de projet ». Tandis que l’élu communiste confirmait de son côté que « le Conseil Général ne renouvellerai pas le bail ».  Affaire à suivre …

    Naturellement les débats ont été riches et agités. Et nous attendons avec impatience le Procès verbal qui viendra en rendre compte ...

    Alors ce 26 mars, Saint-Mandé a montré deux visages : le Saint-Mandé qui attaque, et le Saint-Mandé qui esquive … Vous aurez compris avec le titre de cet article lequel des deux à ma préférence !

    Lien permanent 2 commentaires Catégories : Autour du Conseil Municipal, Des finances loin d'être exemplaires, Développement durable, Vie locale Imprimer
  • Le jardin de la crèche de Bérulle dans l'oeil du PLU

    berulle,grevin,plu,saint-mandéSaviez vous que la crèche et le Centre PMI de la rue de Berulle n'existeraient probablement pas sans la générosité de Mme Grevin, veuve d'Alfred Grévin, le célèbre caricaturiste et dessinateur, fondateur du Musée du même Nom ?

    L'ouvrage "Saint-Mandé notre ville", que j'ai déjà cité dans ce blog, indique en effet que la veuve de Grévin "fit de la commune sa légataire universelle, lui donnant ses immeubles rue de Bérulle sur l'emplacement desquels furent construits le Centre de protection maternelle et infantile et la crèche-garderie"* (Vous trouverez en commentaire la citation in extenso).

    C'était il y a presque 100 ans. 

    Mais depuis le Maire a annoncé au cours de ses voeux 2013 "La construction d'immeubles de tertiaire, d'environ 28 000m2 de bureaux et d'équipements publics" avec "la reconstruction du conservatoire municipal" et "la reconstruction des 2 crèches départementales" (lien).

    La modification du PLU s'inscrit clairement dans la suite logique de ce discours. 

    Le Jardin de la crèche est recensé parmi les Espaces Verts Protégés (EVP) de la Commune. Que cela ne tienne une modification vient donc d'être introduite dans le PLU (Plan Local d'Urbanisme) le concernant.

    Parcelle 45 - 16 et 18 rue Bérulle : "Correction lié au caractère plus minéral que vert de cette parcelle. La protection en Espace Vert Protégé de cette parcelle n'est pas justifiée et peut compromettre les opportunités d'aménagement futur".

    Est il bien clairvoyant de vouloir bétonner ce jardin ? 

    N'avons nous pas nous même un devoir de transmission ?

    Alors même que l'un des objectifs du PLU consiste à "Préserver la qualité et le cadre de vie des habitants" ? 

    Un Saint-Mandéen, riverain de la rue de Bérulle, l'a d'ailleurs fort bien souligné dans le registre tenu à la disposition du public, il n'est pas impossible de procéder au "verdissement" de ce jardin.

    Nous pourrions aussi rénover la crèche et le Centre de la PMI qui datent de 1955.

    Clairement, ce site doit demeurer un endroit incontournable de la politique de la petite enfance à Saint-Mandé. 

    Quant au conservatoire municipal, il a seulement 25 ans ...

    Et puisque le Maire nous a cité lors de ses voeux la chanson "Le France" de Michel Sardou, j'ai envie de chantonner Jacques Dutronc, qui a ma préférence :

    "C'était un petit jardin

    Qui sentait bon le métropolitain

    Qui sentait bon le bassin parisien"

    Et je lance d'ores et déjà un appel au rassemblement devant la crèche de Berulle le 5 Mai 2015 pour honorer la mémoire du centenaire de la mort de notre bienfaitrice, Mme Grévin. 

    Les municipales seront passées ... Et ... nous serons toujours là !


    Pour me contacter : voixdemocrate@laposte.net

    Lien permanent 2 commentaires Catégories : Autour du Conseil Municipal, Culture, histoire et développement durable Imprimer
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu