Avertir le modérateur

palliere

  • Saint-Mandé retient son souffle (Vivement dimanche !)

    photo (4).JPG

    Depuis l'annonce des résultats des élections municipales dimanche soir et l'échec de la fusion des listes Divers Droite de Jean Eroukhmanoff et Claire Pallière mardi, Saint-Mandé est en émoi.

    Il y a de l'électricité dans l'air au métro de la tourelle ! 

    C'est "Clochemerle" lâche le saint-mandé philosophe.

    Parfois les discussions s'enflamment. 

    Heureusement il y a encore des gens très courtois et sympathiques. Et ce dans toutes les listes.

    Et pendant ce temps ? 

    Claire Pallière tacle dans ses derniers écrits Patrick Beaudouin, Jean Eroukhmanoff et les socialistes, et tente de décrédibiliser notre programme pour justifier son refus d'alliance.

    Patrick Beaudouin recycle le "Je vous ai compris" du Général de Gaulle en un "Nous avons entendu le message de ce 1ier tour de scrutin". Et s'empare du M de NKM pour déclarer sa flamme à Saint-Mandé. Sauf que NKM n'a rien à voir dans l'histoire.

    Jean Eroukhmanoff explique que l'échec de la fusion des listes est de la responsabilité de Claire Pallière et réaffirme le sérieux de son programme. 

    Bref Saint-Mandé va encore retenir son souffle un peu.

    Vivement dimanche ! 

    Lien permanent 2 commentaires Catégories : Municipales Imprimer
  • La liste d'union entre Claire Pallière et Jean Eroukhmanoff ne se fera définitivement pas

    pallière,eroukhmanoff,fusion,municipales

    Vous êtes nombreux à m’interroger pour savoir si le rassemblement des listes conduites par Claire Pallière et Jean Eroukhmanoff va bien s’effectuer. Malheureusement non cette fusion de liste ne se fera pas.

     

    Dès le lundi 24 mars, Jean Eroukhmanoff a pris l’initiative de proposer à Claire Pallière ce rassemblement pour le 2ème tour. Une dynamique pouvait être créée.

     

    Cette démarche s'inscrivait dans une logique de compromis et non de compromissions. 

    Face aux réticences de Claire Pallière, et pensant avant tout à l’intérêt général, Jean a été jusqu'à lui proposer la tête de liste.

     

    Le journal le Parisien du 25 mars 2014, en fait état très clairement :

    Eroukhmanoff y déclare « J’accepte de ne pas être tête de liste, de ne placer que la moitié de mes représentants et de ne figurer qu’en position de dernier adjoint, mais compte tenu de mon score, on ne peut tout de même pas me proposer des choses trop farfelues ».

     

    Tandis que Claire Pallière affirme que sa motivation "n'est absolument pas d'être élue à tout prix pour triompher devant Patrick Beaudouin mais uniquement d'agir pour une ville plus juste".

     

    Après d'ultimes négociations ce matin, tout aussi infructueuses, Jean Eroukhmanoff a donc déposé sa liste en préfecture à 14h00. Le dernier délai étant fixé à 18h00.

     

    Au même instant Claire Pallière faisait de même. 

     

    Je pense ce soir à la déception, à la tristesse et à l'incompréhension des saint-mandéennes et des saint-mandéens qui voyaient dans cette fusion la possibilité d'un changement de politique sur Saint-Mandé.

    Lien permanent 1 commentaire Catégories : Municipales Imprimer
  • Municipales 2014 : Quand France 3 s'intéresse à Saint-Mandé ...

    A une semaine des élections, un reportage de Frédérique Hovasse et Isabelle Audin.

    On regrettera que la proposition d'un débat public, effectuée par Jean Eroukhmanoff aux autres candidats, n'ait pas obtenue de réponse du côté de M Beaudouin.

    Alors qu'un tel débat a bien eu lieu entre les candidats aux municipales à Vincennes, ou encore à Nogent sur Marne. Et qu'ils ont été filmés et diffusés.

    Lien permanent 0 commentaire Catégories : Des finances loin d'être exemplaires, Municipales Imprimer
  • Le vrai débat (Par Jean Eroukhmanoff)

    Vous trouverez ci dessous l'appel à un débat public lancé ce jour par Jean Eroukhmanoff aux trois autres candidats. Or, d'après ce que j'ai pu lire sur les différents blogs, ce débat semble être réclamé par les citoyens. Et j'ai aussi noté qu'une association organise de tels débats à Nogent sur Marne. Il serait bon que Saint-Mandé suive cet exemple. A n'en pas douter cela serait un grand moment dans la campagne où chacun pourrait apprécier les caractères et les idées défendues par les un(e)s et les autres.

    "Chères Saint-Mandéennes, Chers Saint-Mandéens,

    Bienvenue à M. François Fillon, comme était bienvenu M. Gilles Carrez, rapporteur du Budget.

    Mais ce n’est ni l’un ni l’autre qui aura à gérer notre ville demain. Le maire sortant, qui s’accroche à son poste et qui voudrait garder la main sur les près de 50 millions de recettes de notre commune, est celui qui a quadruplé la dette par habitant en 10 ans, qui a fait battre par la ville le record de la taxe d’habitation par habitant (la plus forte parmi les 47 villes de notre département).

    C’est encore celui qui, pour éviter un nouvel emprunt, a fait fondre notre Fonds de roulement (nos réserves) à 45€ par habitant contre 196€ pour la moyenne nationale.

    Il est encore celui qui, en outre, a eu l’incompétence de signer des emprunts toxiques en 2007, puis les a cachés à nos concitoyens, en niant la vérité par écrit jusque dans le Bulletin Municipal de septembre 2011. Pourtant 35.000 communes avaient eu le bon sens de n’en contracter aucun. Celles qui s’étaient laissé tenter l’avaient fait pour 5 à 10%, et non pour près de 40% comme l’a fait notre maire sortant.

    Le vrai débat, c’est celui que vous attendez et qui réunirait les candidats devant les Saint-Mandéens.

    C’est pourquoi je demande aux candidats, en particulier au maire sortant, de venir débattre et s’expliquer de leurs projets devant notre population, au cours d’un grand débat public organisé d’ici le premier tour.

    Sa date sera la mienne, son lieu le mien.

    Jean Eroukhmanoff"

    Lien permanent 0 commentaire Catégories : Municipales Imprimer
  • Le Conseil de la discorde

    saint-mandé,beaudouin,palliere,montagnon

    Il y avait foule ce soir là au Conseil Municipal ... C'est que ce 30 janvier, le Maire de Saint-Mandé devait y affronter la fronde de 5 élus de sa propre majorité. 

    En effet, la semaine précédente Mme Pallière, 1ère adjointe déléguée à la famille, à la jeunesse et au temps libre, s'est déclarée, par un courrier aux saint-mandéennes et saint-mandéens, candidate aux élections municipales de mars 2014. Annonçant dans la foulée vouloir constituer un nouveau groupe au sein du Conseil. 

    Et effectivement tous les élus ont changé de place. Les élus d'opposition sont (enfin) regroupés. Et les 5 élus dissidents leur font face, comme dans un jeu de miroir improbable.

    Le Maire a logiquement retiré à ces derniers leur délégation. Mais ceux-ci ayant refusé de démissionner, le Conseil Municipal doit se prononcer sur le maintien (ou non) des 2 adjoints : Mme Pallière, ainsi que M Montagnon, 4ème adjoint délégué aux finances et à la culture.

    Ce vote a été instauré par la Loi relative à la Démocratie de proximité de 2002. Et il sera a bulletin secret. Alors l'urne ira d'élu en élu, dans un cérémonial républicain qu'il convient de qualifier de digne et de respectueux. 

    Mais avant de passer au vote, l'heure des déclarations - l'heure des comptes - est arrivée. 

    Le premier à s'exprimer, d'une voix déterminée, c'est paradoxalement M Montagnon. Et il explique cette démarche comme faisant suite à une "réflexion de nombreux mois". Cette démarche ne serait dictée selon lui ni par l'ambition, ni pour le compte d'une quelconque officine politique. Il dénonce une gouvernance de la ville dégradée : "l'administration municipale ne va pas bien et est même dans certains secteurs en souffrance". Et il lâche "Nous ne sommes pas un modèle". Et il dénonce encore un exercice autocratique du pouvoir par le Maire. Il regrette encore l'absence d'inter communalité. Et il dénonce l'accumulation des projets qui menacent les finances. Il revendique aussi un investissement personnel complet dans ses fonctions, et un bilan réussi aux finances et à la culture.    

    Mme Pallière prend le relais. Elle explique que le groupe qui s'est constitué est "un groupe d'opposition autonome", "un groupe d'opposition constructive" appelé "Autrement pour Saint-Mandé". Et qu'elle a choisi de rester au Conseil pour pouvoir bénéficier d'un espace de prise de parole, d'une colonne dans le BMO et d'une salle de réunion. Elle revendique aussi son bilan.

    Le Maire, M Beaudouin, leur répond alors. Et il se déclare "déçu et triste", car pour lui les élus de la liste "Vivre ensemble Saint-Mandé passionnément" avaient passé "un pacte". Pour lui "c'est la voix de Saint-Mandé qui est affaiblie". Et il se réjouit "d'avoir encore une équipe forte". Et il se défend d'être autocratique, renvoyant ses adjoints à leur propre bilan. Et il affirme : "le Maire est protecteur", "à la pointe de la pyramide tout en haut". Pour  l'administration il annonce "une nouvelle direction jeune et dynamique" sans "vision bisounours". Il réfute que l'inter communalité soit un projet d'avenir, et défend sa politique en la matière. Et il répond à Mme Pallière : "l'adjoint n'est pas un chef de service", évoquant qu'"il n'est pas normal de donner des congés". Il qualifie finalement cette fronde de "tempête dans un verre d'eau". La meilleure défense étant l'attaque, il conclu en annonçant être candidat à sa propre succession. Sous les applaudissements de ses fidèles, pour certains d'entre eux (pas tous !) debouts.

    Les élus d'opposition déclarent s'abstenir. "Cela nous est extérieur" dira l'un d'eux "même si certains arguments méritent réflexion". 

    L'urne va alors d'élus en élus ... 23 votes pour retirer l'écharpe - 5 votes contre - 5 abstentions.

    "Madame Pallière votre écharpe vous est retirée" proclame le MaireL'ex première adjointe semble accuser le coup, félicitant par une formule aigre douce ses anciens collègues de leur belle unité. M Montagnon subira le même sort.

    Ainsi si le Maire de Saint-Mandé sort affaibli de cette épisode, il en sort tout de même victorieux.

    L'ambiance est encore électrique lorsque M Darnaul présente (au débotté) les orientations budgétaires. Je reviendrai sur son intervention dans un futur billet, pour m'attarder sur une déclaration de principe effectuée par M Arlette, conseiller municipal dissident, en retour. Il liste les 6 principes budgétaires que le nouveau groupe entend défendre : la sincérité des comptes doit perdurer ; la baisse des ressources doit être prise en compte ; la recherche de l'équilibre doit être visée ; le respect de la procédure d'appel d'offre à compter de 15 000€ doit être respectée ; les impôts nouveaux doivent avoir un retour sur investissement ; les projets coûteux et peu fonctionnels doivent être abandonnés.

    Une courageuse prise de parole que j'ai particulièrement appréciée et qui fait d'ailleurs échos à mon précédent billet. Mais une déclaration que le Maire a préféré éluder en indiquant que ces principes étaient les siens pour la plupart ...

    Mme Osmont et M Clerc-Renaud poseront également des questions. Ainsi chaque dissident se sera au moins exprimé une fois lors du Conseil. 

    Au final, je considère avec un certain intérêt la constitution de ce groupe, au sens où il va permettre d'ouvrir le débat, mais par contre je demeure interrogatif sur la candidature de Mme Pallière et le projet qu'elle entend porter. Une ambition ne vaut pas projet ...

    Lien permanent 1 commentaire Catégories : Autour du Conseil Municipal, Politique Départementale, Vie locale Imprimer
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu