Avertir le modérateur

municipales

  • Protagonistes (par Jacques SMERLAK)

    images.pngBientôt les municipales. Une occasion qui ne se présente que tous les 6 ans pour élire ceux/celles, qui auront la capacité de dessiner l’avenir de notre ville.

    Déjà, dans les couloirs, des stratégies s’élaborent. Stratégies d’alliances, joutes d’égos, courses de parrainages, concours d’éloquence, en résumé, la politique… est en marche.

    Comment plaire. C’est la question.

    Comment former une équipe de 35 personnes tractée par une tête de gondole parée de l’étiquette « qui va bien », en proposant un programme qui ne rebute personne. Surtout pas les votants majoritaires, à savoir les plus âgés d’entre nous.
    Aîe ! Sacré défi !

    Mettons-nous un instant dans cette position :

    - Plus de sécurité ! C’est une attente prioritaire !
    - Des efforts supplémentaires pour les seniors, ils sont notre coeur de cible.
    - Il faut parler d’écologie! Du vert, on va mettre du vert sur nos tracts.
    - Les commerces ! il faut attirer de belles enseignes pour valoriser l’attractivité de notre commune.
    - Un grand projet de réhabilitation des façades, des monuments, des lieux publics, voilà une belle idée!
    - Le numérique, plus de numérique ! Le numérique c’est l’avenir…
    - Les impôts, il faut baisser les impôts. Trop d’impôts, tout le monde est d’accord.

    … Et les programmes deviennent des catalogues, pavés de promesses qui n’en sont même pas, parce que le rêve y est absent.

    Rêver

    D’une liste sans code barre.
    D’un programme construit sur une vision d’AVENIR, qui décrit la cité dans laquelle nous aimerions voir vivre nos entants.
    Un programme qui mobiliserait les abstentionnistes par dépit, les jeunes à qui on ne parle presque jamais.
    Un programme dans lequel on trouverait la volonté d’initiatives centrées sur le développement de structures culturelles et sportives, de partenariats avec les associations, voire - soyons fous - de consultations citoyennes.
    Un programme qui parlerait d’impôts, non pour promettre de les baisser, mais pour en décrire l’usage…

    Des volontaires ?

    Lien permanent 2 commentaires Catégories : Municipales 2020 Imprimer
  • Voeux 2019 aux Saint-Mandéennes et aux Saint-Mandéens

    A toutes et à tous j’adresse mes vœux les plus chaleureux de santé, de bonheur et de réussite. Que 2019 soit pour Saint-Mandé une année de progrès, d'échanges et de mobilisation pour l'avenir.

    En décembre 2018, je me suis présenté comme candidat aux élections municipales POUR SAINT-MANDE.  

    Cette démarche loin d’être anodine, préparait l’année 2019 et c’est SUR CETTE DYNAMIQUE que JE POURSUIS naturellement.

    J'ai reçu en retour de nombreux témoignages et courriels. Rencontré des Saint-Mandéennes et des Saint-Mandéens qui souhaitent s'investir POUR SAINT-MANDE.

    Encore plus aujourd’hui qu’hier, j’éprouve L’ENVIE DE RASSEMBLER.

    Durement éprouvés par une fin d’année tourmentée, les français aspirent à la SERENITE. C’est bien dans cet esprit que nous nous engagerons.

    Ils aspirent aussi de toute évidence à un renforcement de la CONCERTATION ENTRE ELUS ET CITOYENS. C’est bien cette voie que nous souhaitons emprunter.

    En 2019, FORMULONS LE VOEUX QUE NOS ENERGIES SE FEDERENT

    Nous vous donnons Rendez Vous à la fin du mois POUR DES VŒUX EN FORME DE LANCEMENT DE CAMPAGNE

    RENDEZ VOUS : LE 29 JANVIER – SALLE PIERRE COCHEREAU A 19h00

     

    Luc Alonso

    Conseiller Municipal

    Président du groupe « Saint-Mandé demain »

    Candidat aux élections municipales pour Saint-Mandé

    Lien permanent 0 commentaire Catégories : Autour du Conseil Municipal, Municipales Imprimer
  • Je suis candidat pour Saint-Mandé (Élections municipales 2020 - Communiqué de presse)

    luc alonso,municipales,candidatureCommuniqué de presse de Luc Alonso

    Conseiller municipal indépendant de Saint-Mandé

    Président du groupe centriste et indépendant « Saint-Mandé, demain »

    ************************************************************

    Je suis candidat aux élections municipales de 2020 pour Saint-Mandé.

    J'ai souhaité faire part de ma décision aux Saint-Mandéennes et aux Saint-Mandéens, en ce début du mois de décembre, par le biais d’un tract qui est en cours de distribution, dans les boîtes aux lettres de la ville.

    Par celui-ci, je présente ma candidature et y livre mon constat sur la gestion actuelle de la ville qui ne me satisfait pas. 

    J'entends, dans les mois qui viennent, proposer un projet progressiste, avec et pour les saint-mandéens.

    Un projet que je veux moderne, réaliste et chiffré.

    J’ouvre ainsi le temps de l'échange et du débat avec nos concitoyens. Un temps que je crois nécessaire pour notre ville. 

    L'année 2019 permettra aussi de détecter de nouveaux talents, prêts à s'investir pour l'intérêt de Saint-Mandé.

    Cette démarche je l'entreprends en toute indépendance des partis politiques, qui ont leur propre calendrier électoral. Mais sans en être déconnecté pour autant. Le temps viendra, à n'en pas douter, où nos calendriers réciproques s'aligneront, et où la question des soutiens trouvera une réponse.

    Je vise ainsi à mettre en place une liste d'ouverture, de large rassemblement et d'intérêt pour notre ville. 

    Naturellement, je reste investi au niveau du Conseil Municipal ou je continuerai de défendre, avec mes collègues, les intérêts de nos concitoyens.

    La prochaine étape de ma candidature sera les voeux pour la nouvelle année que je présenterai aux Saint-Mandéennes et aux Saint-Mandéens.

    Luc Alonso, le 11 décembre 2018

    Lien permanent 2 commentaires Catégories : Autour du Conseil Municipal, Municipales Imprimer
  • La liste d'union entre Claire Pallière et Jean Eroukhmanoff ne se fera définitivement pas

    pallière,eroukhmanoff,fusion,municipales

    Vous êtes nombreux à m’interroger pour savoir si le rassemblement des listes conduites par Claire Pallière et Jean Eroukhmanoff va bien s’effectuer. Malheureusement non cette fusion de liste ne se fera pas.

     

    Dès le lundi 24 mars, Jean Eroukhmanoff a pris l’initiative de proposer à Claire Pallière ce rassemblement pour le 2ème tour. Une dynamique pouvait être créée.

     

    Cette démarche s'inscrivait dans une logique de compromis et non de compromissions. 

    Face aux réticences de Claire Pallière, et pensant avant tout à l’intérêt général, Jean a été jusqu'à lui proposer la tête de liste.

     

    Le journal le Parisien du 25 mars 2014, en fait état très clairement :

    Eroukhmanoff y déclare « J’accepte de ne pas être tête de liste, de ne placer que la moitié de mes représentants et de ne figurer qu’en position de dernier adjoint, mais compte tenu de mon score, on ne peut tout de même pas me proposer des choses trop farfelues ».

     

    Tandis que Claire Pallière affirme que sa motivation "n'est absolument pas d'être élue à tout prix pour triompher devant Patrick Beaudouin mais uniquement d'agir pour une ville plus juste".

     

    Après d'ultimes négociations ce matin, tout aussi infructueuses, Jean Eroukhmanoff a donc déposé sa liste en préfecture à 14h00. Le dernier délai étant fixé à 18h00.

     

    Au même instant Claire Pallière faisait de même. 

     

    Je pense ce soir à la déception, à la tristesse et à l'incompréhension des saint-mandéennes et des saint-mandéens qui voyaient dans cette fusion la possibilité d'un changement de politique sur Saint-Mandé.

    Lien permanent 1 commentaire Catégories : Municipales Imprimer
  • Et maintenant, place au saint-mandéennes et aux saint-mandéens ...

    saint-mandé,municipalesJe sais qu'il serait de bon ton de conclure cette première phase des élections municipales par les 5 bonnes raisons de voter pour jean Eroukhmanoff. Mais comme notre webmaster l'a déjà fait d'une manière très efficace sur notre site de campagne : http://jeaneroukhmanoff2014.fr/%20 j'ai donc décidé de vous livrer aujourd'hui un message plus personnel. Un message de remerciement à Jean Eroukhmanoff.

    Avec mes amis centristes, nous avons rallié Jean à la mi novembre. La force de ce ralliement a largement été perçue, et les tentatives d'en détourner le sens ont échoué. Si nous voyons en Jean Eroukhmanoff, un homme de la droite républicaine, nous en percevons surtout le caractère indépendant et déterminé. Il est l'homme d'expérience qui saura demain rassembler les saint-mandéennes et les saint-mandéens dans leur diversité. Un homme dans lequel, nous, centristes, nous reconnaissons dans le projet et l’éthique.

    Au cours de cette campagne, Jean Eroukhmanoff a d'abord su rassembler autour de lui de belles individualités. Chacune, chacun avec ses compétences, son talent particulier. Et une équipe est née, solidaire, motivée et efficace. Une équipe complémentaire qui, même dans l'adversité, ne s'arrête jamais. Une équipe qui ne demande qu'à continuer ...

    Toutes et tous nous pensons, plus que jamais, qu'il est temps aujourd’hui d’ouvrir une nouvelle voie pour Saint-Mandé. Tous ensemble, sous la conduite avisée de Jean, nous avons pensé, écrit, mis en forme ce beau Projet. Nous l'avons débattu, expliqué et défendu. Nous avons le sentiment aujourd'hui du premier acte accompli ...

    Et maintenant, place aux citoyens, place aux saint-mandéennes et aux saint-mandéens, qui vont se pencher dans le secret des isoloirs sur l'avenir de notre bonne vieille ville de Saint-Mandé.

    Lien permanent 0 commentaire Catégories : Municipales Imprimer
  • Notre mobilisation pour la Poste, les crèches de Bérulle et le conservatoire Robert Lamoureux, lieux emblématiques de Saint-Mandé !

    photo (2).JPG

    Samedi après-midi, Jean Eroukhmanoff a pris la parole devant les crèches départementales de la rue de Bérulle, face à de nombreux saint-mandéens, venus soutenir notre action pour la préservation de 3 lieux saint-mandéens emblématiques : la Poste, les crèches départementales et le conservatoire. 

    D'abord, nous refusons la fatalité d’un démantèlement, petit bout par petit bout, de la Poste de Saint-Mandé. Nous lutterons contre un départ du centre de tri qui serait "concentré sur Vincennes" dans “une logique de gestion”, comme l’a révélé le dernier Saint-Mandé infos. On nous retirera d'abord le centre de tri, puis on viendra nous expliquer que le guichet n'est plus rentable non plus. Nous refusons que Saint-Mandé devienne un quartier résidentiel de la ville de Vincennes. 

    Nous refusons également la construction de 28 000 m2 de bureaux en lieu et place du Conservatoire Robert Lamoureux, construit il y a seulement 23 ans de cela, et des crèches de Bérulle. Les saint-mandéennes et les saint-mandéens doivent savoir que les opérations ont déjà été programmées pour 2016, avec un transfert vers l’IGN, comme le confirme plusieurs sources, dont le Conseil Général.  

    Nous précisons que nous ne sommes pas contre la création d'une nouvelle offre en matière de places de crèche sur le site de l’IGN et nous l'étudierons d'ailleurs.

    Mais nous prévoyons surtout une réhabilitation des crèches de Bérulle, qui fournissent actuellement 1/4 des places proposées par la commune. Le caractère d’espace vert protégé sera restitué au jardin des crèches au bénéfice des bambins. Et nous profiterons de cette réhabilitation pour y créer un espace culturel et artistique, et qui sera l'extension naturelle du conservatoire qui lui fait face. 

    Nous avons déjà le financement du Conseil Général (3,5 millions d’€) obtenu par Jean Eroukhmanoff en sa qualité de conseiller général.

    Il ne manque plus que la volonté politique, et nous l'avons. Comme de nombreux citoyens, car notre pétition remporte un vif succès avec plus de 150 signatures.

    Ainsi, et à la différence des projets portés par Patrick Beaudouin, et Claire Pallière, Jean Eroukhmanoff et la liste "Saint-Mandé d'abord", ont la volonté et le caractère pour protéger et faire vivre ses 3 sites emblématiques de notre ville.

    photo (3).JPG

    Lien permanent 0 commentaire Catégories : Culture, histoire et développement durable, Municipales Imprimer
  • Municipales 2014 : Quand France 3 s'intéresse à Saint-Mandé ...

    A une semaine des élections, un reportage de Frédérique Hovasse et Isabelle Audin.

    On regrettera que la proposition d'un débat public, effectuée par Jean Eroukhmanoff aux autres candidats, n'ait pas obtenue de réponse du côté de M Beaudouin.

    Alors qu'un tel débat a bien eu lieu entre les candidats aux municipales à Vincennes, ou encore à Nogent sur Marne. Et qu'ils ont été filmés et diffusés.

    Lien permanent 0 commentaire Catégories : Des finances loin d'être exemplaires, Municipales Imprimer
  • Le vrai débat (Par Jean Eroukhmanoff)

    Vous trouverez ci dessous l'appel à un débat public lancé ce jour par Jean Eroukhmanoff aux trois autres candidats. Or, d'après ce que j'ai pu lire sur les différents blogs, ce débat semble être réclamé par les citoyens. Et j'ai aussi noté qu'une association organise de tels débats à Nogent sur Marne. Il serait bon que Saint-Mandé suive cet exemple. A n'en pas douter cela serait un grand moment dans la campagne où chacun pourrait apprécier les caractères et les idées défendues par les un(e)s et les autres.

    "Chères Saint-Mandéennes, Chers Saint-Mandéens,

    Bienvenue à M. François Fillon, comme était bienvenu M. Gilles Carrez, rapporteur du Budget.

    Mais ce n’est ni l’un ni l’autre qui aura à gérer notre ville demain. Le maire sortant, qui s’accroche à son poste et qui voudrait garder la main sur les près de 50 millions de recettes de notre commune, est celui qui a quadruplé la dette par habitant en 10 ans, qui a fait battre par la ville le record de la taxe d’habitation par habitant (la plus forte parmi les 47 villes de notre département).

    C’est encore celui qui, pour éviter un nouvel emprunt, a fait fondre notre Fonds de roulement (nos réserves) à 45€ par habitant contre 196€ pour la moyenne nationale.

    Il est encore celui qui, en outre, a eu l’incompétence de signer des emprunts toxiques en 2007, puis les a cachés à nos concitoyens, en niant la vérité par écrit jusque dans le Bulletin Municipal de septembre 2011. Pourtant 35.000 communes avaient eu le bon sens de n’en contracter aucun. Celles qui s’étaient laissé tenter l’avaient fait pour 5 à 10%, et non pour près de 40% comme l’a fait notre maire sortant.

    Le vrai débat, c’est celui que vous attendez et qui réunirait les candidats devant les Saint-Mandéens.

    C’est pourquoi je demande aux candidats, en particulier au maire sortant, de venir débattre et s’expliquer de leurs projets devant notre population, au cours d’un grand débat public organisé d’ici le premier tour.

    Sa date sera la mienne, son lieu le mien.

    Jean Eroukhmanoff"

    Lien permanent 0 commentaire Catégories : Municipales Imprimer
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu