Avertir le modérateur

modem

  • Le MoDem de Saint-Mandé renouvelle ses instances

    modem,saint-mandé

    Saint-Mandé, le mercredi 21 mai 2015,

     

    C’est en présence de la Vice Présidente du MoDem 94, que la Section de Saint-Mandé a renouvelé le 21 Mai 2015 son bureau et désigné son nouveau Président. 
    Jean Patrick Benigni a été élu à l’unanimité des voix à la Présidence du MoDem de Saint-Mandé.

    Le bureau est désormais constitué de : Jean Patrick Benigni (Président), Claire Vieillard, Antoine Carette (Président des Jeunes Démocrates), Philippe Barthélémy et Luc Alonso (Conseiller Municipal et ancien Président de la Section).

    Médecin retraité depuis quelques mois, Jean Patrick Benigni continue d'enseigner en France et à l'étranger et de diriger une revue médicale.

    Il s’est investi lors des municipales de 2014 en se présentant sur la liste menée par Claire Pallière.

    Au-delà des choix de liste différents, de réels points de convergence sont apparus avec Luc Alonso au cours de la campagne des municipales, qui n’ont fait que se préciser par la suite.

    « Nous concrétisons à notre manière la fusion que nous appelions de nos vœux au soir du 1ier tour, et qui n’a malheureusement pas eu lieu »

    Les thèmes du bien vivre ensemble, de la laïcité, d’un plus grand dynamisme et d’une meilleure gestion de Saint-Mandé seront les thèmes majeurs qui animeront la vie de la Section dans les mois prochains.modem,saint-mandé

     

    Communiqué approuvé par le bureau

    Pour nous contacter : voixdemocrate@laposte.net

    Lien permanent 1 commentaire Catégories : Le Centre en Mouvement Imprimer
  • "Mon objectif est évidemment de créer un groupe centriste à l'Assemblée Départementale" (interview de Mme Le Bideau)

    Le 5 mars 2015, l’équipe du Modem de Vincennes conduite par Monique Migevant, rencontre Madame Dominique Le Bideau, candidate centriste aux élections Départementales 2015 en présence de Luc Alonso, Conseiller Municipal de Saint Mandé et Antoine Carette, Président des Jeunes Démocrates. Entretien.

     Vous pouvez consulter cette interview directement sur le blog du Modem de Vincennes 

    [Modem] Comment envisagez-vous la réforme territoriale ? 

    [D. Le Bideau] Le gouvernement a enfin adopté en  première lecture à l’Assemblée nationale la loi NOTR(e) qui définit les compétences des départements : les départements conservent donc l’action sociale, la gestion des collèges et celle des routes départementales. 

    dominique le bideau,départementales,élections,vincennes,saint-mandé,udi,ump,modem

    En bleu, Dominique Le Bideau. A sa droite, Monique Migevant. Autour, les équipes Modem de Saint Mandé et Vincennes

    Il est scandaleux que ce texte n’ait été adopté en première lecture que deux semaines à peine avant les élections départementales. Jusqu’à la date du 10 mars les électeurs étaient appelés à voter pour élire leurs représentants à une assemblée dont ils ne connaissaient même pas les compétences ! Et le processus législatif n’est pas encore terminé, puisque le texte doit repasser en seconde lecture devant les deux chambres.

    [Modem] La réforme du mode de scrutin vous parait-elle aller dans le bon sens ? 

    [D. Le Bideau] La réforme du mode de scrutin de ces élections est elle aussi scandaleuse. L’objectif poursuivi par la loi de février 2013 est clairement de réduire la représentation démocratique des électeurs du centre et de la droite, via un redécoupage électoral partisan, allant à l’encontre de la réalité de nos territoires. Il  s’agit d’un tripatouillage électoral, qui, camouflé derrière la louable intention de la parité, a tout fait pour détourner nos électeurs des urnes, notamment ceux de Vincennes Est qui ne comprennent toujours pas pourquoi ils vont élire leurs représentants sur le canton de Fontenay-sous-Bois. Et le recours que j’ai pu faire auprès du Conseil d’Etat pour notre canton de Vincennes Est n’a rien pu changer puisqu’il a bien sûr été débouté ! La seconde modification du mode de scrutin, c’est à dire la création d’un binôme paritaire de candidats, me semble aller dans le bon sens : à l’issue des élections cantonales de mars 2011, 86 % des conseillers départementaux français étaient en effet des hommes ! Dans notre canton et notre ville, où nous sommes depuis très longtemps en avance  sur la représentation des femmes, nous allons cependant perdre une représentante femme au profit d’un représentant  homme.

    [Modem] Est-ce que votre objectif est de créer un groupe à l’Assemblée Départementale ?

    [D. Le Bideau] Mon objectif est évidemment de créer un groupe centriste à l’Assemblée Départementale, comme je l’ai fait dans l’assemblée précédente élue en mars 2011 dès que j’ai pu réunir un nombre suffisant de conseillers centristes ou apparentés (puisque, je vous le rappelle, je suis moi-même sans étiquette politique). Ce groupe, tout en revendiquant son identité propre pour la promotion des valeurs sociales, humanistes et européennes qui sont celles du centre, sera force de proposition pour l’établissement d’un partenariat attentif et actif avec l’UMP, notamment dans la gouvernance de l’Assemblée départementale dont nous espérons bien reprendre ensemble la majorité, après près de 40 années de gestion communiste et socialiste.

    Lien permanent 0 commentaire Catégories : Départementales, Le Centre en Mouvement Imprimer
  • Modem de Vincennes : un nouveau blog, une nouvelle impulsion

    modem,vincennesJe salue ici la mise en ligne du nouveau blog du MoDem de Vincennes

     

    Que vous trouverez à ce lien : http://modemvincennes.wordpress.com/

     

    Un look complètement revisité et modernisé, ou la ville est au cœur de la réflexion.

     

    Un premier billet en guise de profession de foi.

     

    Vous y découvrirez les priorités que se fixent Monique Migevant et l’équipe 2015.Des priorités  bien pesées et réfléchies.


    Je leur souhaite bon courage et beaucoup de réussite dans leur entreprise.

    Lien permanent 0 commentaire Catégories : La revue des blogs, Le Centre en Mouvement Imprimer
  • L'Europe, chevillée au corps

    Fidèles à l'idéal européen, nous centristes de Saint-Mandé et de Vincennes avons repris notre bâton de pèlerin et hissé le drapeau aux 12 étoiles aux abords du marché de la tourelle pour diffuser le programme de la liste UDI-Modem.

    Nous revendiquons le fait d'être européens, et même fédéralistes.

    Et nous avons une idée précise de l'Europe que nous voulons. En 1965, lors d'une célèbre interview télévisée (celle du cabri), le général de Gaulle, après avoir fustigé les eurobéats (que nous ne sommes certainement pas), avait déclaré intelligemment en parlant de l'Europe : "Elle commencera par être une coopération, peut-être qu'après, à force de vivre ensemble, elle deviendra une confédération". 

    Voilà en quelque sorte ce à quoi nous travaillons ...  Notre projet va donc dans le sens de la convergence sociale et fiscale, aspire à une politique industrielle européenne créatrice d'emplois, et à une gouvernance renforcée de la zone euro. Un projet qui veut une Europe qui parle d'une seule voix afin de défendre nos intérêts face à la mondialisation. 

    Notre projet se veut une alternative à la politique menée ces dernières années par le PPE et le PSE. Nous avons de bons candidats, reconnus pour leur investissement (à la différence des eurosceptiques). Et nous avons un candidat à la présidence de la Commission tout à fait formidable en la personne de Guy Verhofstadt.

    Dimanche 25 mai, votez pour les européens !

    photo 3.JPG

    Lien permanent 0 commentaire Catégories : Européennes, Le Centre en Mouvement Imprimer
  • Réunion publique des Européens à Vincennes le 14 mai 2014

    Invitation_Vincennes_14-05.jpgLes têtes de liste des Européens en Ile de France vous convient à une réunion publique à Vincennes le 14 mai, à 19h30 en présence de Laurent Lafon, maire de Vincennes et Président de la Fédération UDI du Val de Marne et de Jean-Jacques Jégou, Président de la Fédération MoDem du Val de Marne.

    La réunion se tiendra sous le préau de la maternelle du nord, 14 rue de la liberté, à 19h30.

    Par ailleurs, le 18 mai aura lieu la dernière grande réunion publique des Européens à 14h30 aux Docks d'Aubervilliers (50, avenue du Président Wilson - 93210 La Plaine-Saint-Denis), en présence de François Bayrou.

    Nous comptons sur votre mobilisation !

    Lien permanent 1 commentaire Catégories : Européennes, Le Centre en Mouvement Imprimer
  • Une belle Marseillaise !

    modem,udi,ump,saint-mandé

    François Bayrou soutenu par Alain Juppé et Jean Lassalle - Municipales de Pau Mars 2014 

    Lien permanent 0 commentaire Catégories : La revue des blogs, Le Centre en Mouvement, Municipales Imprimer
  • Notre projet sera un projet de la droite républicaine, du centre et de citoyens investis dans la vie de Saint-Mandé

    Le site de campagne : www.jeaneroukhmanoff2014.fr

    M. Beaudouin a une appréciation toute personnelle du positionnement politique du MoDem. Il voudrait se persuader que nous sommes de gauche, comme l'indique un article récent de 94citoyens.com : "Le soutien du modem à Jean Eroukhmanoff passe mal à Saint-Mandé"

    De la part d'un homme qui s'est revendiqué de la droite populaire, cela ne me surprend guère. Mais de la part de celui qui est allé chercher le soutien (personnel) de notre candidat suppléant au 2d tour des élections législatives (notre photo), voilà qui est plus surprenant ... 

    M Beaudouin et le MoDem

    Rétablissons donc les faits : Le MoDem est un parti centriste et indépendant, qui a choisi de s'associer à l'UDI pour proposer à la France et aux français une "alternative", face à la flambée des extrêmes et face à la crise. Dans ce cadre là la charte "UDI-MoDem l'alternative" est claire : "Nous revendiquons notre liberté, mais nous ne changerons pas la France seuls. L'alliance avec le PS et les appareils de la coalition au pouvoir est impossible. En ce qu'elle respecte les valeurs humanistes, la droite républicaine est naturellement notre partenaire politique. Pour autant nous considérons que le pays a besoin d'une large majorité réformiste, allant non seulement de la droite républicaine au centre mais jusqu'aux sensibilités écologistes et sociales-démocrates"

    A Saint-Mandé, il n'aura échappé à personne que c'est le MoDem qui a rallié Jean Eroukhmanoff et non pas l'inverse. Le pas n'a donc pas été fait à gauche, mais plutôt à droite ... Et ce petit pas nous l'avons aussi fait en songeant à l'UDI.

    A ceux qui me diront encore « des gages, nous voulons des gages ! », je prendrai un exemple concret et qui revêt une certaine importance dans notre commune : le vote des subventions aux écoles privées sous contrat. Je le dis clairement : avec mes amis, nous les voteront. Contrairement à la pratique des élus de gauche (PS - EELV - PC) qui votent toujours contre.

    Et je précise que le projet local que nous entendons porter, en alternative à celui développé depuis près de 20 ans par M Beaudouin et qui a conduit notre ville dans l'impasse, sera bien un projet de la droite républicaine, du centre et de citoyens investis dans la vie de leur commune.

    Quant à l'accusation de la responsabilité de Bayrou ou du MoDem dans l'accession de François Hollande au pouvoir (qui n'est ici qu'un prétexte), souvenons nous que la relation des centristes avec la droite n'a jamais été un long fleuve tranquille. Dans un sens comme dans l'autre. On peut citer des faits anciens, touchés par la prescription (mais je pourrais aussi en citer de plus récents) : Qui se souvient par exemple de Giscard votant non en 1969 au référendum de De Gaulle, alors qu'il avait été son ministre des finances ?  Et qui se rappelle que Chirac a "lâché" Giscard en 1981 contre Mitterrand, alors qu'il avait été son Premier Ministre ?

    "Il se trouve que je suis un admirateur, certes quelque peu hétérodoxe, du général de Gaulle" a dit Bayrou. Je le suis aussi. Et je considère que le projet de moralisation de la vie publique que porte notre Mouvement prolonge son oeuvre. Car le Général de Gaulle n'imaginait certainement pas, lui qui était contre le jeu des partis, l'extrême bipolarisation que subirait notre pays. Et il n'imaginait probablement pas non plus, lui qui était d'une probité exemplaire, l'abus que feraient certains du pouvoir.

    Paul Valéry a dit "Si l'Etat est fort il nous écrase, s'il est faible nous périssons". En cela je le rejoins complètement, et cela justifie pleinement une alternative.

    Lien permanent 0 commentaire Catégories : Municipales Imprimer
  • Si la transparence est une évidence, l'intégrité des élus est une exigence

    Edito publié sur le site de campagne de Jean Eroukhmanoff : http://jeaneroukhmanoff2014.fr/Jean Eroukhmanoff,municipales 2014, modem,saint-mandé

    C’est après les élections législatives de 2012, qu’au MoDem nous avons commencé à réellement envisager de nous projeter dans les élections municipales. Le bilan que nous commencions à tirer du dernier mandat de Patrick Beaudouin n’était réellement pas glorieux : gouvernance opaque et contestée, écoles en voie de saturation, finances empêtrées dans des emprunts toxiques, commerce en berne, spéculation immobilière galopante, tranquillité publique mise à mal…. Les signaux passaient malheureusement au rouge les uns derrière les autres.

    Englué dans une image « droite populaire », le maire venait d’être défait contre une candidate écologiste inconnue, tout juste parachutée (via l’accord EELV PS) et peu charismatique. Un sursaut pour notre ville était nécessaire. Et Jean Eroukhmanoff, avec sa stature de conseiller général, sortait du lot : par son expérience, par son indépendance d’esprit et par sa volonté de garder un lien avec les citoyens via son blog.

    Nous n’avons pas hésité à nous rapprocher de Jean Eroukhmanoff, car il représente cette droite républicaine que nous respectons et avec laquelle nous pouvons travailler. D’ailleurs, avec le rassemblement « UDI – MoDem, l’alternative », on voit bien aussi que les positions bougent. Juppé soutient Bayrou à Pau, Fillon considère Bayrou et Borloo, les 2 leaders centristes, comme des « partenaires » …  Or Jean Eroukhmanoff avait créé en 2011 un groupe centriste et indépendant au Conseil Général qui réunit un élu MoDem, une élue proche de l’UDI et un indépendant, lui. Ce qui a offert une tribune à notre sensibilité politique au niveau du département.

    Longtemps, notre ville a revendiqué un « esprit village », aux portes de Paris. A certains égards, cela continue et c’est bien comme cela. Mais il n’est pas bon que l’élu municipal se retrouve à gérer une « clientèle ». Ce qui pouvait s’expliquer à une époque est désormais inacceptable.

    Si la politique de transparence est une évidence, l’intégrité des élus est une exigence. Plusieurs articles ont été publiés sur notre blog se terminant par la formule « A Saint-Mandé, On … Ne  … Nous  .. Dit … Pas … tout ». Ce n’était pas seulement une plaisanterie, c’était une vraie contestation.

    L’équité des décisions, la recherche de l’intérêt général doivent primer sur toute autre considération. Et il est aussi nécessaire de sortir de la gestion à court terme pour entrer dans l’anticipation.

    En échangeant avec Jean Eroukhmanoff, nous nous sommes rapidement aperçu de points de convergence très forts dans notre manière de concevoir la politique. Sa volonté de moderniser et moraliser la vie publique à Saint-Mandé nous a convaincu. Nous avons aussi apprécié sa volonté de rassembler des Saint-Mandéennes et des Saint-Mandéens d’horizons divers. L’équipe qu’il est en train de composer frappe par la fluidité de ses échanges et la bonne entente qui y règne. Notre point commun à tous ? Une volonté farouche de redynamiser notre ville.

    « Nous sommes déterminés à gérer avec transparence et honnêteté les intérêts de la ville » dit notre tract.

    Par cette phrase, tout est dit.

    Pour me contacter : voixdemocrate@laposte.net

    Lien permanent 0 commentaire Catégories : A Saint-Mandé, on ne nous dit pas tout !, Le Centre en Mouvement, Municipales Imprimer
  • Élections municipales 2014 : Pourquoi nous centristes, rallions Jean Eroukhmanoff (Lettre tract)

    luc alonso,antoine carette,jean eroukhmanoff,modem,ump,saint mandé,saint-mandéParce que nous avons acquis la conviction que notre ville avait besoin pour se projeter dans l’avenir d’un projet de modernisation et de moralisation de la vie publique, nous centristes saint-mandéens, avons décidé de soutenir la candidature de Jean Eroukhmanoff lors des prochaines élections municipales. Modem_tractA4R-V_BaT3.pdf

    Nous le faisons en accord avec nos instances départementales et nationales, après avoir échangé avec de nombreux saint-mandéens et après nous être investis dans la vie de notre commune en tenant ce blog d’information et de débat « Saint-Mandé au Centre de nos vies »

    Nous faisons le choix de Jean Eroukhmanoff car

    C’est un homme d’expérience. Médecin généraliste bien apprécié à Saint- Mandé, il défend depuis longtemps les intérêts des saint-mandéens au Conseil Général, où il préside depuis 2011 le groupe « Centristes et indépendants », qui réunit un élu MoDem et une élue proche de l’UDI de Vincennes. En créant ce groupe, il a anticipé le rassemblement du Centre, que nous appelons de nos voeux.

    C’est un homme de caractère. Jean Eroukhmanoff a toujours démontré un esprit indépendant et fait preuve de fortes convictions. À de nombreuses reprises, il a marqué sa différence dans la manière de conduire les affaires publiques à Saint-Mandé. C’est pourquoi, fidèle à ses principes, il a gardé ses distances vis-à-vis du Maire lors d’élections législatives, dont ce dernier est sorti défait, incapable de barrer la route à une candidate écologiste, parachutée et inconnue. Pour autant, il aura assumé jusqu’au bout les responsabilités qui lui ont été confiées par les citoyens. Par exemple, en attaquant au tribunal, dès sa prise de fonction comme Premier adjoint aux finances en février 2013, la validité des emprunts toxiques souscrits par la ville qui menacent nos finances.

    Il rassemblera les saint-mandéens. Ouvert, mais sachant être ferme vis-àvis de ses adversaires, nous connaissons sa loyauté et sa capacité à rassembler autour de sa candidature les saint-mandéens dans leur diversité. Il est d’ailleurs en train de constituer une équipe ouverte, soudée et dévouée à la ville.

    Nous, centristes, nous reconnaissons dans le projet et l’éthique de Jean Eroukhmanoff. 

    Avec lui nous sommes déterminés à gérer avec transparence et honnêteté les intérêts de la ville. Des garanties seront données aux citoyens en ce sens. Nous avons travaillé ensemble sur 5 thèmes, à notre sens, indispensables au renouveau et au développement durable de notre belle cité : redresser les finances, revitaliser le commerce, garantir la sécurité et faire renaître la vie culturelle et l’éducation.

    Il est temps aujourd’hui d’ouvrir une nouvelle voie pour Saint-Mandé.

    Nous appelons les saint-mandéennes et les saint-mandéens proches des valeurs humanistes à nous rejoindre et à s’engager pour la liste « Saint-Mandé, d’abord » derrière Jean Eroukhmanoff.

    Luc Alonso – Président du MoDem de Saint-Mandé

    Antoine Carette – Président des jeunes démocrates France (MoDem)

    Le site de campagne : www.jeaneroukhmanoff2014.fr

    Lien permanent 2 commentaires Catégories : Le Centre en Mouvement, Municipales Imprimer
  • Antoine Carette, un Saint-Mandéen, élu Président national des jeunes démocrates (interview)

    Les 7 et 8 septembre s'est tenue l'élection du bureau et du Président national des jeunes démocrates (MoDem). A l'issue de ce scrutin Antoine Carette, qui habite à Saint-Mandé, a été élu président des Jeunes Démocrates. Antoine achève des études d'ingénieur à l'Ecole des Ponts-et-Chaussées. Il est par ailleurs membre du bureau du Mouvement Démocrate de Saint-Mandé.antoine carette,bayrou,modem,président jeunes démocrates

    Tout d'abord, bravo Antoine pour ton élection ! Peux tu nous faire partager les convictions et les valeurs que tu vas défendre à la tête des Jeunes Démocrates ?

    C'est dans deux ans qu'il faudra me féliciter... enfin, je vais tout faire pour ! Etre élu, c'est une chose, l'important c'est l'action que l'on mène durant tout le mandat. 

    Ma conviction profonde, c'est que la France a besoin de courage et de modération pour avancer. On le voit bien, les gouvernements successifs ne répondent pas aux problèmes qui se posent. On a un balancier, à gauche, à droite qui n'arrête pas. C'est Pénélope qui tisse et détisse. Sans vraiment changer quoi que ce soit, ni avancer. 

    Le drame des politiques, c'est qu'aujourd'hui, les Français ne leur portent plus aucune confiance ! Et je les comprends en partie car l'image que donnent les gouvernants nationaux de la politique est pitoyable. Ils n'ont pas d'idée, pas de vision, pas de courage... Mais mettre tous les élus dans le même panier n'est pas juste ! Certains ont le courage d'agir en fonction de leurs convictions, même si ça leur coûte. C'est ce que je respecte chez François Bayrou - et ce n'est pas le seul. Et la plupart des élus locaux vivent leur engagement comme un service à la nation. Cet engagement est beau ! C'est comme cela que je vois le mien en tout cas !

    Dans ton discours de clôture des Universités de Rentrée du MoDem 2013 - juste avant le discours de François Bayrou - tu as notamment exhorté les jeunes à s'investir lors des municipales. Pourquoi ?

    Les jeunes ont un rôle primordial à jouer dans la vie démocratique. Les femmes, les jeunes et d'autres groupes sociaux sont trop peu représentés parmi les élus. Une politique qui parle et qui ressemble aux Français, c'est d'abord une politique faite par des représentants qui représentent vraiment la société ! Les jeunes apportent une vision fraîche des choses, en accord avec notre époque. Ils voient à long terme alors que les élus d'expérience ont souvent le poids du passé en ligne de mire. 

    Il faut savoir panacher l'expérience et les projets pour l'avenir ! C'est comme pour l'emploi, je trouve stupide de confronter les générations: chacun apporte son point de vue et ses compétences, nos entreprises auront toujours besoin de l'expérience et du renouvellement. En politique, c'est pareil !
    Préparer la jeunesse, la former, l'intégrer pleinement dans la vie de la société, c'est préparer l'avenir. La jeunesse, ce n'est pas quelque chose d'abstrait, c'est d'abord nos enfants, nos petits enfants. François Bayrou dit souvent qu'il n'y a qu'une seule question politique: comment voulez-vous élever vos enfants? C'est plein de bon sens, je crois que la politique doit être vue comme une transmission. L'Education, c'est l'acte politique fondamental, la transmission des valeurs, des savoir-faire. Et l'aboutissement, c'est quand on remet les clefs. 

    D'un côté les jeunes doivent savoir saisir leur chance, oser porter leur voix. De l'autre, les élus doivent savoir élever une génération qui leur succédera.

    Et en tant que saint-mandéen, quel regard portes-tu sur ta ville, ses faiblesses et ses qualités ?

    Saint-Mandé a de nombreux atouts! C'est une petite ville calme, facilement accessible et avec une identité forte. En 2008, j'ai choisi Saint-Mandé pour m'installer car je recherchais une ville à taille humaine. Une vie de proximité, des commerces, un marché, la proximité du bois de Vincennes. Malheureusement la ville s'endort ! C'est dommage... alors qu'il suffirait d'un peu de volonté pour la revivifier. C'est un peu la Belle au Bois Dormant du Val-de-Marne : du caractère, un cadre privilégié, mais sans souffle, sans volonté politique de développement ! Du coup, pour le moment, c'est un peu le néant ... A côté de Vincennes qui a tout misé sur la vie du Centre-Ville, on fait pâle figure, alors qu'on a autant d'atouts, sinon plus, que notre voisine.

    Je pense que nous avons grand besoin de renouvellement, un peu de fraîcheur pour redonner de l'ambition à notre ville !

    Photo : Interview donnée par Antoine Carette à Radio Shalom le 18/10/13

    Lien permanent 0 commentaire Catégories : Culture, histoire et développement durable, Municipales Imprimer
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu