Avertir le modérateur

lourde révision

  • Les feuilles mortes se ramassent à la pelle (Deux, trois réflexions autour du Bulletin Municipal de septembre - octobre)

    feuilles mortes.jpgLa version électronique du Bulletin Municipal de septembre - octobre est parue en fin de semaine dernière, et l'on attend dans nos boîtes aux lettres d'une manière imminente la version « papier glacé » ...

    Premier constat, le Maire a renoncé à son traditionnel édito d'une page ... au profit d'une interview qui s'étale généreusement sur 3 pages ...

    Il y livre sa vision politique d'une rentrée scolaire « réussie ! » (comme d’habitude : voir mon précédent article sur le sujet) ; dénonce les baisses de dotations et les hausses de ponction infligés par l'Etat qui doivent nous préparer à "une lourde révision de nos prestations publiques dans les années à venir" ; s’auto-satisfait de la mutualisation des moyens qu'il a mené à bien avec les villes voisines (alors qu’il a été vivement critiqué sur ce point pendant la campagne : On n’en est qu’aux balbutiements de l’intercommunalité à Saint-Mandé), évoque l'ACTEP et le Grand Paris ; loue une fois encore le « bien vivre ensemble » et condamne (à juste titre) la rixe du 7 septembre dont les auteurs ont été traduits devant la justice.

    Nous avons ensuite droit aux traditionnels articles qui présentent l'action menée par la majorité, avec parfois un adjoint ou un conseiller mis en avant par une photo médaillon. Et pourquoi pas après tout !

    Puis arrivent les pages 42 et 43 qui devraient être réservées à l'opposition mais qui sont ici qualifiées de "libre expression".

    On note ici une évolution, la tribune qui était jusqu'à présent signée par la majorité municipale l'est désormais par la première adjointe uniquement.
    On note une seconde évolution une photo illustre chaque tribune, y compris pour l'opposition.

    Des évolutions donc mais des évolutions bien en deçà de ce que nous attendions avec ma collègue. En effet, nous n'avons eu de cesse de réclamer une modernisation de la présentation de ses tribunes.

    Nous pensons ainsi que la majorité ne doit pas s'exprimer dans le même espace que l'opposition ;
    Nous pensons aussi que le nombre de caractères attribués à l'opposition ne doit pas se faire en fonction du nombre de caractère attribué à la majorité ;
    Nous pensons encore que les tribunes de l'opposition doivent clairement être estampillées comme telle ;
    Nous pensons toujours que la photo doit pouvoir comporter tous les membres du groupe et être au choix des principaux intéressés ;
    Et nous pensons finalement que la liberté d'expression d'un élu d'opposition ne peut se faire au détriment d'un autre élu, comme c'est ici le cas.

    Ah oui j'oubliais, lors du dernier Conseil, Monsieur le Maire nous a expliqué, pour justifier ces positions, que le bulletin municipal n'avait pas vocation à devenir un journal de propagande ... On croit rêver !

    Oui, pauvre démocratie !

    Nous avons donc saisi le Tribunal Administratif, le 26 septembre dernier, d'une requête pour défendre ces principes. Et nous vous tiendrons informés des suites qui lui seront données.

    Il faut par ailleurs savoir que les élus "palliéristes" ont voté "pour" ce Règlement Intérieur, qui a débouché sur une telle répartition. Il est ainsi indéniable que de réelles divergences existent entre nos deux groupes ... Je souligne aussi que seul le groupe socialiste s'est montré ouvert, sur ces sujets liés à la vitalité de notre Démocratie locale. Je les en remercie sincèrement.

    Et à la vérité je vous livre mon point de vue : le bulletin municipal est dépassé, vieillot, has been, figé, à revoir de fonds en comble, sans rapport avec les attentes de nos concitoyens qui pour beaucoup ne le lisent plus ou alors s'amusent simplement à compter le nombre de photos du Maire ... Véritable recueil à la gloire de l’action de la majorité municipale.

    Et au final on peut se demander quel est le % de bulletins municipaux qui, à peine boités, finissent directement dans la poubelle sans même avoir été lus ? 20 % ; 30 % ; 40 % ou plus encore ? C’est une triste réalité que la majorité devrait regarder en face, à l’heure où elle parle de « révision lourde » des prestations publiques.

    Lien permanent 2 commentaires Catégories : A Saint-Mandé, on ne nous dit pas tout !, Autour du Conseil Municipal, Municipales Imprimer
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu