Avertir le modérateur

eroukhmanoff

  • 5 bonnes raisons de voter Jean Eroukhmanoff le 30 mars 2014

    eroukhmanoff, saint-mandéLa 1ière : il a son expérience et son réseau de Conseiller Général, qui sera très utile au moment de la mise en place du Grand Paris.

    La 2ème : il n'a pas soutenu Patrick Beaudouin lors des législatives de 2012 (restant dans un rôle de commentateur). Il est ainsi resté cohérent dans sa démarche. 

    La 3ème : il a proposé une fusion de liste à Claire Pallière en lui proposant des conditions très favorables. Privilégiant l'intérêt général à son intérêt particulier.

    La 4ème : il approuve les exigences de transparence autour de l'attribution des places en crèche, de logements sociaux et du versement des subventions aux associations

    La 5ème : il porte un projet pour Saint-Mandé de préservation des lieux emblématiques de la ville (Poste, crèches de Bérulle, conservatoire) et de renouveau (auditorium sur le site de Pierre Cochereau)

    La campagne s'arrête donc ici pour ce blog et je vous remercie de votre fréquentation et de vos commentaires.

    Blog qui rouvrira ses portes dimanche, après minuit, pour vous communiquer les résultats définitifs des élections municipales 2014 à Saint-Mandé.

    Lien permanent 0 commentaire Catégories : Municipales Imprimer
  • Saint-Mandé retient son souffle (Vivement dimanche !)

    photo (4).JPG

    Depuis l'annonce des résultats des élections municipales dimanche soir et l'échec de la fusion des listes Divers Droite de Jean Eroukhmanoff et Claire Pallière mardi, Saint-Mandé est en émoi.

    Il y a de l'électricité dans l'air au métro de la tourelle ! 

    C'est "Clochemerle" lâche le saint-mandé philosophe.

    Parfois les discussions s'enflamment. 

    Heureusement il y a encore des gens très courtois et sympathiques. Et ce dans toutes les listes.

    Et pendant ce temps ? 

    Claire Pallière tacle dans ses derniers écrits Patrick Beaudouin, Jean Eroukhmanoff et les socialistes, et tente de décrédibiliser notre programme pour justifier son refus d'alliance.

    Patrick Beaudouin recycle le "Je vous ai compris" du Général de Gaulle en un "Nous avons entendu le message de ce 1ier tour de scrutin". Et s'empare du M de NKM pour déclarer sa flamme à Saint-Mandé. Sauf que NKM n'a rien à voir dans l'histoire.

    Jean Eroukhmanoff explique que l'échec de la fusion des listes est de la responsabilité de Claire Pallière et réaffirme le sérieux de son programme. 

    Bref Saint-Mandé va encore retenir son souffle un peu.

    Vivement dimanche ! 

    Lien permanent 2 commentaires Catégories : Municipales Imprimer
  • La liste d'union entre Claire Pallière et Jean Eroukhmanoff ne se fera définitivement pas

    pallière,eroukhmanoff,fusion,municipales

    Vous êtes nombreux à m’interroger pour savoir si le rassemblement des listes conduites par Claire Pallière et Jean Eroukhmanoff va bien s’effectuer. Malheureusement non cette fusion de liste ne se fera pas.

     

    Dès le lundi 24 mars, Jean Eroukhmanoff a pris l’initiative de proposer à Claire Pallière ce rassemblement pour le 2ème tour. Une dynamique pouvait être créée.

     

    Cette démarche s'inscrivait dans une logique de compromis et non de compromissions. 

    Face aux réticences de Claire Pallière, et pensant avant tout à l’intérêt général, Jean a été jusqu'à lui proposer la tête de liste.

     

    Le journal le Parisien du 25 mars 2014, en fait état très clairement :

    Eroukhmanoff y déclare « J’accepte de ne pas être tête de liste, de ne placer que la moitié de mes représentants et de ne figurer qu’en position de dernier adjoint, mais compte tenu de mon score, on ne peut tout de même pas me proposer des choses trop farfelues ».

     

    Tandis que Claire Pallière affirme que sa motivation "n'est absolument pas d'être élue à tout prix pour triompher devant Patrick Beaudouin mais uniquement d'agir pour une ville plus juste".

     

    Après d'ultimes négociations ce matin, tout aussi infructueuses, Jean Eroukhmanoff a donc déposé sa liste en préfecture à 14h00. Le dernier délai étant fixé à 18h00.

     

    Au même instant Claire Pallière faisait de même. 

     

    Je pense ce soir à la déception, à la tristesse et à l'incompréhension des saint-mandéennes et des saint-mandéens qui voyaient dans cette fusion la possibilité d'un changement de politique sur Saint-Mandé.

    Lien permanent 1 commentaire Catégories : Municipales Imprimer
  • Notre mobilisation pour la Poste, les crèches de Bérulle et le conservatoire Robert Lamoureux, lieux emblématiques de Saint-Mandé !

    photo (2).JPG

    Samedi après-midi, Jean Eroukhmanoff a pris la parole devant les crèches départementales de la rue de Bérulle, face à de nombreux saint-mandéens, venus soutenir notre action pour la préservation de 3 lieux saint-mandéens emblématiques : la Poste, les crèches départementales et le conservatoire. 

    D'abord, nous refusons la fatalité d’un démantèlement, petit bout par petit bout, de la Poste de Saint-Mandé. Nous lutterons contre un départ du centre de tri qui serait "concentré sur Vincennes" dans “une logique de gestion”, comme l’a révélé le dernier Saint-Mandé infos. On nous retirera d'abord le centre de tri, puis on viendra nous expliquer que le guichet n'est plus rentable non plus. Nous refusons que Saint-Mandé devienne un quartier résidentiel de la ville de Vincennes. 

    Nous refusons également la construction de 28 000 m2 de bureaux en lieu et place du Conservatoire Robert Lamoureux, construit il y a seulement 23 ans de cela, et des crèches de Bérulle. Les saint-mandéennes et les saint-mandéens doivent savoir que les opérations ont déjà été programmées pour 2016, avec un transfert vers l’IGN, comme le confirme plusieurs sources, dont le Conseil Général.  

    Nous précisons que nous ne sommes pas contre la création d'une nouvelle offre en matière de places de crèche sur le site de l’IGN et nous l'étudierons d'ailleurs.

    Mais nous prévoyons surtout une réhabilitation des crèches de Bérulle, qui fournissent actuellement 1/4 des places proposées par la commune. Le caractère d’espace vert protégé sera restitué au jardin des crèches au bénéfice des bambins. Et nous profiterons de cette réhabilitation pour y créer un espace culturel et artistique, et qui sera l'extension naturelle du conservatoire qui lui fait face. 

    Nous avons déjà le financement du Conseil Général (3,5 millions d’€) obtenu par Jean Eroukhmanoff en sa qualité de conseiller général.

    Il ne manque plus que la volonté politique, et nous l'avons. Comme de nombreux citoyens, car notre pétition remporte un vif succès avec plus de 150 signatures.

    Ainsi, et à la différence des projets portés par Patrick Beaudouin, et Claire Pallière, Jean Eroukhmanoff et la liste "Saint-Mandé d'abord", ont la volonté et le caractère pour protéger et faire vivre ses 3 sites emblématiques de notre ville.

    photo (3).JPG

    Lien permanent 0 commentaire Catégories : Culture, histoire et développement durable, Municipales Imprimer
  • Demandez le programme !

    eroukhmanoff,programme,saint-mandé d'abord,2014Vous trouverez ci-dessous le programme de la liste "Saint-Mandé d'abord" conduite par Jean Eroukhmanoff : 

    Programme Saint-Mandé d'abord 2014.pdf

    Ensemble, faisons renaître Saint-Mandé

    Bonne lecture !

    Lien permanent 0 commentaire Catégories : Municipales Imprimer
  • Municipales 2014 : Quand France 3 s'intéresse à Saint-Mandé ...

    A une semaine des élections, un reportage de Frédérique Hovasse et Isabelle Audin.

    On regrettera que la proposition d'un débat public, effectuée par Jean Eroukhmanoff aux autres candidats, n'ait pas obtenue de réponse du côté de M Beaudouin.

    Alors qu'un tel débat a bien eu lieu entre les candidats aux municipales à Vincennes, ou encore à Nogent sur Marne. Et qu'ils ont été filmés et diffusés.

    Lien permanent 0 commentaire Catégories : Des finances loin d'être exemplaires, Municipales Imprimer
  • Transparence autour des subventions aux associations : Saint-Mandé hors la Loi

    Le décret n° 2206-887 du 17 juillet 2006, pris en application de l’article 22 de la loi du 23 mars 2006 relatif à la publication par voie électronique des subventions versées aux associations impose que le site de la ville publie sur son site internet le montant des sommes ou avantages en nature octroyées à chaque association. Cette liste doit mentionner l’adresse statutaire de l’association bénéficiaire.

    Cette Loi votée sous Jacques Chirac à un objectif de transparence bien compréhensible.

    Le texte de Loi sur le site Legifrance

    Notons d’ailleurs, que la mise en œuvre de cette Loi ne coûte rien, et que le lien de confiance, si nécessaire à notre époque, entre les citoyens et les élus s’en trouve renforcé.

    Je n’épiloguerai pas sur les motivations du Maire sortant à ne pas respecter une Loi qu’il a lui-même voté, selon ses propres termes «avec enthousiasme » allant jusqu'à saluer les avancées en matière de « transparence ». http://www.assemblee-nationale.fr/12/cri/2005-2006/20060115.asp

    Simplement je constate qu’il revendique sur son tract de campagne, l’octroi de 3 169 000 € de subventions aux associations durant la mandature … Plus de 3 millions sans avoir respecté les règles de transparence les plus élémentaires. Cela fait frémir.

    Jean Eroukhmanoff et la liste « Saint-Mandé d’abord » respectera cette Loi, qui n’a jamais été mise en œuvre à Saint-Mandé.

    Nous respecterons l’obligation de transparence autour des sommes et services octroyés par le Conseil Municipal et nous gérerons « en bon père de famille » les subventions, sur la base de critères objectifs : résultats obtenus par l’association, nombre d’adhérents, nombre de saint-mandéennes et de saint-mandéens concernés, intérêt manifesté pour la discipline.

    Bien sûr les subventions octroyées doivent être stables d’une année sur l’autre pour permettre aux associations de se projeter avec sérénité vers l’avenir. Mais elles ne sauraient non plus devenir des rentes « ad vitam eternam ».

    Nous ne baisserons pas la somme globale octroyée aux associations, mais nous la répartirons d’une manière plus équitable.

    SAINT-MANDE D’ABORD !

     

    patrick beaudouin,eroukhmanoff,subventions,associations,liste des subventions

     

    Pour aller plus loin : http://www.associations.gouv.fr/449-vers-plus-de-transparence-dans-l.html

    Lien permanent 2 commentaires Catégories : A Saint-Mandé, on ne nous dit pas tout ! Imprimer
  • Le vrai débat (Par Jean Eroukhmanoff)

    Vous trouverez ci dessous l'appel à un débat public lancé ce jour par Jean Eroukhmanoff aux trois autres candidats. Or, d'après ce que j'ai pu lire sur les différents blogs, ce débat semble être réclamé par les citoyens. Et j'ai aussi noté qu'une association organise de tels débats à Nogent sur Marne. Il serait bon que Saint-Mandé suive cet exemple. A n'en pas douter cela serait un grand moment dans la campagne où chacun pourrait apprécier les caractères et les idées défendues par les un(e)s et les autres.

    "Chères Saint-Mandéennes, Chers Saint-Mandéens,

    Bienvenue à M. François Fillon, comme était bienvenu M. Gilles Carrez, rapporteur du Budget.

    Mais ce n’est ni l’un ni l’autre qui aura à gérer notre ville demain. Le maire sortant, qui s’accroche à son poste et qui voudrait garder la main sur les près de 50 millions de recettes de notre commune, est celui qui a quadruplé la dette par habitant en 10 ans, qui a fait battre par la ville le record de la taxe d’habitation par habitant (la plus forte parmi les 47 villes de notre département).

    C’est encore celui qui, pour éviter un nouvel emprunt, a fait fondre notre Fonds de roulement (nos réserves) à 45€ par habitant contre 196€ pour la moyenne nationale.

    Il est encore celui qui, en outre, a eu l’incompétence de signer des emprunts toxiques en 2007, puis les a cachés à nos concitoyens, en niant la vérité par écrit jusque dans le Bulletin Municipal de septembre 2011. Pourtant 35.000 communes avaient eu le bon sens de n’en contracter aucun. Celles qui s’étaient laissé tenter l’avaient fait pour 5 à 10%, et non pour près de 40% comme l’a fait notre maire sortant.

    Le vrai débat, c’est celui que vous attendez et qui réunirait les candidats devant les Saint-Mandéens.

    C’est pourquoi je demande aux candidats, en particulier au maire sortant, de venir débattre et s’expliquer de leurs projets devant notre population, au cours d’un grand débat public organisé d’ici le premier tour.

    Sa date sera la mienne, son lieu le mien.

    Jean Eroukhmanoff"

    Lien permanent 0 commentaire Catégories : Municipales Imprimer
  • Quand "Saint-Mandé infos" s’écarte de son devoir de neutralité

    Saint-Mandé infos






    Extrait de l'article publié en parallèle sur le site de campagne de Jean Eroukhmanoff
    "Il y a quelques semaines, notre attention a été sollicitée par un article officiel publié dans un magazine non moins officiel. Son titre ? « Saint-Mandé INFOS ».
    La publication, évidemment éditée par la mairie et diffusée un peu partout dans nos quartiers, a pour mission d’informer les habitants sur l’actualité de la ville et les grands rendez-vous culturels. Quant à l’article en question, il s’agit de celui qui se trouvait bien stratégiquement au centre de la revue, en pôle position : « Fiscalité locale : la situation de Saint-Mandé dans le Val-de-Marne ».Si les explications déployées restaient confuses et si la mise en page ne dépareillait pas particulièrement avec le « look » général de Saint-Mandé INFOS, que l’on connaît de longue date (et qui mériterait au passage un sérieux dépoussiérage), le contenu, lui, s’est en revanche distingué bien franchement de par la vocation électoraliste manifeste qu’il servait. Pour le dire clairement : ce dossier thématique est en infraction totale avec le principe de neutralité du service public défendu fermement par le Code électoral. Lequel établit que « à compter du 1er jour du 6ème mois précédant le mois au cours duquel il doit être procédé à des élections », aucune campagne de promotion ne peut être organisée, même épisodiquement, et aucun commentaire touchant à la gestion de la collectivité ne peut être émis à aucun moment et d’aucune façon par le candidat sortant ailleurs que dans des supports préparés et diffusés à ses frais et en son nom seul.Mais allons plus loin dans le détail…
    Droit public versus coup de canif
    Coup de canif N°1 : Contraire à la neutralité du service public, ce dossier l’est d’abord par son timing inadapté.« (…) Saint-Mandé info revient donc sur les taux d’imposition votés en mars 2013 (…) ». Il suffit de lire l’introduction pour déceler le paradoxe. Car l’on se demande très vite ce qui a pu motiver cet article, 9 mois après le vote des fameux taux d’imposition, si ce n’est le fait que plusieurs listes, dont le tract « Saint-Mandé d’abord vos finances » de Jean Eroukhmanoff, ont fait de ce thème l’un des sujets majeurs de la campagne, débutée à l’automne. Sujet d’ailleurs relayé par la presse locale. Saint-Mandé infos reconnaît d’ailleurs en préambule de cet article « Redressement des comptes publics oblige, l’imposition sous toutes ses formes, largement mise à contribution, fait beaucoup parler d’elle »
    Coup de canif N°2 : Il l’est aussi par sa partialité. Les vieilles ficelles ont en effet beau être connues, elles restent usées jusqu’à la corde par les vieux routiers du système. Ainsi, les tableaux choisis pour illustrer le sujet si délicat dans notre ville de la fiscalité locale présentent plusieurs classements dont tout l’équilibre repose sur le choix de l’unité de mesure : le pourcentage. Même sur ce terrain très arrangeant, pourtant, omission a  été faite de signaler qu’avec 32% de hausse, Saint-Mandé détient le record de la hausse des taxes locales entre 2008 et 2013 pour le Val de Marne. De l’autre côté, nous avons 2 blogs politiques saint-mandéens (dont Saint-Mandé au Centre) qui présentent les tableaux officiels, établis à partir des chiffres absolus, en euros, nettement moins favorables à la commune. Les sources, est-il besoin de préciser, sont incontestables : le ministère des Finances pour l’un, Le Parisien du 09 octobre 2013 pour l’autre.
    Coup de canif N°3 : Il l’est encore par son aspect « bilan de mandature » parfaitement décomplexé : les augmentations citées couvrent la période 2008 – 2013. Peut-on être plus explicite sur la finalité recherchée ?
    Coup de canif N°4 : Il l’est enfin, et on touche ici un dérapage effarant, par la reprise qu’il fait du tract de campagne de Patrick Beaudouin. Presque mot pour mot.
    Que l’on en juge ! Extrait du tract de Patrick Beaudouin diffusé sur le marché de la Tourelle le 15 décembre : « En conséquence (…) La ville de Saint-Mandé bénéficie d’une pression fiscale modérée : elle est la 7ème ville la moins imposée du Val-de-Marne. (après les villes à fortes rentrées fiscales, dues à l’économie). »Extrait de « Saint-Mandé INFOS » de décembre/janvier 2014 distribué dans les boîtes aux lettres le 24 décembre : « En conséquence, la pression fiscale est l’une des plus faibles du département. Saint-Mandé connaît la 7e pression fiscale la plus basse du département avec un coefficient de pression fiscale de 0,87. Vincennes étant 8e avec 0,88 et Fontenay-sous-Bois 13e avec 0,93. En tête de liste, on retrouve les communes du département bénéficiant de recettes liées à l’imposition économique plus importante que celles perçues à Saint-Mandé qui est une commune résidentielle, sans zone d’activités commerciales ou industrielles significatives. ». Passage en gras dans le journal.
    Pourtant, « Saint-Mandé INFOS » est parfaitement conscient des règles qui s’appliquent à ce temps de l’année 2014, puisqu'il indique dans un « Avis aux lecteurs » qu’en période électorale « toute campagne de promotion publicitaire des réalisations ou de la gestion d’une collectivité sur le territoire intéressé par le scrutin » est interdite selon l’article L 52-1 du code électoral.
    Faut-il le dire ? Ces méthodes sont choquantes. Elles sont déloyales. Elles sont grossières. Et, à vrai dire, elles sont d’un autre âge."
    Lien permanent 0 commentaire Catégories : A Saint-Mandé, on ne nous dit pas tout !, Des finances loin d'être exemplaires, Municipales Imprimer
  • Saint-Mandé, champion du Val de Marne (2007 - 2013) de la hausse des taxes locales : + 32.05%

    taxe d'habitation.jpg

    http://www.jeaneroukhmanoff2014.fr/

    Le 23 Mars reprenons en main le destin des finances de Saint-Mandé avec Jean Eroukhmanoff, le candidat de la droite, du centre et des citoyens investis pour Saint-Mandé

    Il est des records dont on se passerait bien !

    Comme celui relevé par Le Parisien du 9 octobre 2013 "impôts locaux : ce que vous payez vraiment", où il est indiqué que Saint-Mandé détient le (triste) record de la hausse des taxes locales (taxe d'habitation et taxe foncière) pour le Val de Marne, sur les 6 dernières années, avec 32,05%.

    Loin, très loin, devant la ville du Kremlin Bicêtre qui pointe en seconde position avec + 18.91%.

    Tel est donc le bilan fiscal que l'on peut tirer de la dernière mandature de M. Beaudouin.

    Le fichier complet du Parisien ici : Le Parisien 09/10/13 - Hausse des taxes locales 2008 -2013 dans le Val de Marne.pdf

    Et comme le taux de la taxe s'applique à une valeur locative, qui est particulièrement élevée à Saint-Mandé, notre ville avec 974€ de montant moyen de taxe d'habitation est la deuxième ville du Val de Marne en montant € (derrière Sucy en Brie et ses 1 088€). 

    On comprend mieux dès lors le ras le bol fiscal qui pointe chez nos concitoyens. 

    Lien permanent 3 commentaires Catégories : Des finances loin d'être exemplaires, Municipales Imprimer
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu