Avertir le modérateur

emprunts toxiques

  • Impôts, tout sauf mes chaussettes !

    saint-mandé,saint mandé,finances,emprunts toxiques,taxe d'habitation,taxe cfe,chaussettes,abribus,jean eroukhmanoff,patrick beaudouinLes publicitaires ont cette capacité unique à saisir l'air du temps, et le chic pour trouver la formule qui fait mouche.

    "Impôts, tout sauf mes chaussettes" proclamait donc la semaine dernière, avec beaucoup d'humour, la publicité de l'abribus qui fait face au Monoprix de Saint-Mandé. Sous l'oeil mi médusé, mi amusé des saint-mandéennes et des saint-mandéens.

    Naturellement c'est une grande marque de chaussettes qui est derrière cette opération. Et bien sûr, cela fait échos au débat national autour de la nécessaire pause fiscale.

    Mais je n'ai pas pu m'empêcher de penser que les citoyens allaient aussi y voir comme un clin d'oeil à la situation locale.

    J'ai pensé à notre taxe d'habitation qui a fait un bond de 32% ces 6 dernières années ; à la taxe CFE plus forte ici qu'à Vincennes ou Charenton ; à ces emprunts toxiques souscrits en 2007, qui pour l'un d'entre eux voit son taux s'envoler à 15% (Ce qui fait que notre endettement moyen par habitant ne peut être comparé au taux d'une ville "saine"). 

    Avec Jean Eroukhmanoff, le premier engagement de la liste "Saint-Mandé d'abord" sera donc de baisser les impôts.

    Le 23 Mars votons pour Jean Eroukhmanoff, le candidat de la droite républicaine, du centre et des citoyens investis pour Saint-Mandé.


    Le site de la campagne : http://www.jeaneroukhmanoff2014.fr/

    Le site de Jean Eroukhmanoff : http://jean-eroukhmanoff.over-blog.com

     

    Lien permanent 1 commentaire Catégories : Des finances loin d'être exemplaires, Municipales Imprimer
  • Saint-Mandé attaque !

    emprunts toxiques,saint-mandé,marchés publics,pluOn ne les attendait plus ! Et pourtant ... la mairie de Saint-Mandé vient de publier sur son site internet les compte rendus sommaires, ainsi que les procès verbaux complets des séances du Conseil Municipal. Désormais les citoyens pourront prendre connaissance des débats  et des décisions du Conseil ... depuis leur salon. Ce blog n'est d'ailleurs peut être pas complètement étranger à cette évolution (Lien vers mon billet " Saint-Mandé réveille toi ! "). Evolution que je salue comme une réelle avancée pour la démocratie locale. Espérons maintenant qu'elle dure dans le temps ...   

     

    Mais pourquoi ce titre digne d'un film de Tim Burton ? Brève revue des points que je retiens du Conseil Municipal qui s'est tenu le 26 mars dernier. 


    D'abord, il y a eu la présentation du budget par M Eroukhmanoff. Et le nouvel adjoint aux finances a frappé fort en annonçant que Saint-Mandé avait décidé d'aller devant les tribunaux pour contester les emprunts toxiques souscrits par la ville auprès de DEXIA en 2007. Fin 2011, j'avais écrit "Saint-Mandé Malade de ses emprunts toxiques" où j'évoquais la possibilité de taux allant jusqu'à 25%. Cela pouvait sembler exagéré alors. Et pourtant l'élu nous a décrit dans le détail des emprunts, aux fonctionnements complexes, prêts à échapper à tout contrôle. Mais je note avec soulagement, et satisfaction, que notre ville a de fortes chances de remporter son procès puisqu'elle s'appuie notamment sur un argument (l'absence de TEG sur les documents), pour lesquel le Département de Seine-Saint-Denis a déjà obtenu gain de cause. Quoi qu'il en soit il va sans dire que je soutiens à 100% la démarche engagée par notre ville. 

    Le premier adjoint a publié sur son blog sa présentation du budget primitif, que vous trouverez pour la 1ère partie ICI et pour la seconde partie LA.

    Il y a eu aussi cette séquence forte ou M Arlette, l'un des 5 dissidents de la majorité, a reformulé le fait que la procédure de passation des marchés publics pour les commandes d'un montant supérieur à 15 000€ n'a pas toujours été respectée par la ville. Elle le sera à l'avenir, et du fait de sa question.

    Et finalement, je retiens le débat qui a eu lieu en marge du vote de la modification du PLU concernant le sort des crèches de Bérulle et du conservatoire municipal. J'avais début février fait part de ma préoccupation quant au sort de la crèche de Bérulle au travers de la remise en cause du caractère d'Espace Vert Protégé de son jardin  : l'affaire désormais se développe ! L'élue socialiste a interpellé le Maire sur ce projet de « délocalisation des services publics de la petite enfance du centre de Saint-Mandé » vers l'IGN ; relayé les inquiétudes de riverains saint-mandéens ; et parlé de la pétition qu'ils ont mis en ligne (et dont au passage, je démens avoir pris la moindre part, que cela soit dans sa rédaction ou dans son lancement ... même si je l'ai signé) : http://www.mesopinions.com/petition/nature-environnement/delocalisation-services-publics-culture-petite-enfance/9850.

    Ce à quoi le Maire a répondu par un « oui nous avons des projets et non nous n’avons pas de projet ». Tandis que l’élu communiste confirmait de son côté que « le Conseil Général ne renouvellerai pas le bail ».  Affaire à suivre …

    Naturellement les débats ont été riches et agités. Et nous attendons avec impatience le Procès verbal qui viendra en rendre compte ...

    Alors ce 26 mars, Saint-Mandé a montré deux visages : le Saint-Mandé qui attaque, et le Saint-Mandé qui esquive … Vous aurez compris avec le titre de cet article lequel des deux à ma préférence !

    Lien permanent 2 commentaires Catégories : Autour du Conseil Municipal, Des finances loin d'être exemplaires, Développement durable, Vie locale Imprimer
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu