Avertir le modérateur

découpés de saint mandé

  • « Découpés » mais … déterminés ! (interview)

    saint-mandé,vente à la découpe,logement,snc l'orée du bois,verpillotDes contacts avaient été esquissés durant les législatives, et voici aujourd’hui une interview exclusive du collectif « les découpés de Saint-Mandé ». Rendez vous avait été pris le 7 septembre dernier avec M David Ellia, le Président de l’Association, Frederic Verpillot et André Mahe, pour une discussion à bâtons rompus. Au final, ce qui m’a surtout frappé c’est leur détermination …  

    Bonjour, par quel cheminement votre immeuble s'est il retrouvé vendu à la découpe ?

    Pour faire simple c’est une opération qui a été menée par la BNP immobilier, via une filiale qui s’appelle SNC L’orée du Bois. Ils ont racheté à Gan foncier une dizaine d’immeuble sur les communes de Boulogne, Saint-Mandé, Neuilly et Charenton. C’est une grosse opération qui a été menée en une seule fois et qui concerne à peu près 300 logements. Ca a été très rapide ! A Saint-Mandé, ils ont acheté l’immeuble le 18 octobre 2010 et la réunion d’information de vente à la découpe auprès des occupants est intervenue le 7 décembre … 2 mois après l’achat ! C’est clairement une opération spéculative ! 

    Ou en est le projet sur Saint-Mandé ?

    Pour le cas de notre immeuble, il y a 61 appartements en tout. 12 étaient libres, et ceux- ci se sont vendus, rapidement : des gens qui sont partis ou des appartements qui n’avaient pas été reloués. Sinon 27 locataires se sont mis en opposition, ce qui représente un pourcentage important. Et puis un certain nombre de locataires n’ont pas suivi ce chemin. Aujourd’hui, les appartements qu’ils occupent commencent à être visités et vendus, occupés. Il leur reste 4 ans, jusqu’à octobre 2016 … 

    Pouviez-vous vous porter acquéreur de votre appartement ?

    Il y a bien eu des offres de préemption, où l’occupant pouvait racheter son appartement, mais au prix décidé par la BNP, avec une remise. Et en fait on arrivait allègrement au prix du marché … Pour vous donner une idée, pour un appartement comme le mien, que j’habite depuis 30 ans, je devais débourser dans les 600 000€. J’ai essayé de les trouver sous les sabots d’un cheval mais … 

    Cela veut dire quoi se mettre en opposition ?

    Nous contestons l’offre de vente, et nous avons pris un avocat qui a de l’expérience dans ce type d’affaire, pour faire une opposition juridique. Les opérations de vente à la découpe sont très réglementées et un cahier des charges précis doit être respecté. Nous estimons, tout simplement, qu’il ne l’a pas été. Sur l’ensemble de l’opération, qui est énorme, il n’y a pratiquement que Saint-Mandé qui s’oppose, avec l’aide d’un conseil. 

    Et durant le temps de l’opposition il ne se passe plus rien alors ? 

    Il y a 2 cas de jurisprudence où les notaires ont été condamnés pare ce qu’ils ont procédé aux ventes alors qu’il y avait une opposition en cours. On pense donc que les notaires ne prendront pas de risque.

    Qu’attendez-vous, aujourd’hui, des politiques ?

    Une chose est sûre, c’est qu’à Fontenay aucun découpeur n’approche plus. Le Maire leur a clairement fait comprendre qu’il leur mettrait des bâtons dans les roues et le message a été reçu 5 sur 5. Alors qu’à Saint-Mandé, le maire a considéré qu’il s’agissait d’une affaire privée. Mais on a une ministre qui a l’air de beaucoup s’intéresser au logement. D’ailleurs nous lui avons adressé une lettre pour lui expliquer notre situation et on espère qu’elle va bloquer toutes ces ventes spéculatives. Parce que, là si vous voulez, on est en train de détruire la classe moyenne. Mais rien n’empêche encore de trouver une solution, comme pour l’immeuble de la rue Pradier, à Paris, qui a été racheté par Paris habitat. On a évoqué la question pour Saint-Mandé. Mais il faut que la Mairie nous suive pour qu’un bailleur social rachète au moins les 27 appartements en opposition.

    Jusqu’ou irez vous ?

    Nous sommes déterminés ! On se battra becs et ongles. Et l’on ira jusqu’au bout. A Saint-Mandé, on a vu nos enfants grandir, nos parents vieillir* … On a tout ici, on a notre vie, on a nos habitudes … Et puis vous savez pour les personnes âgées**, c’est une pression que l’on ne peut pas imaginer ... Leur détresse, on ne pourrait même pas la chiffrer sur l’échelle de Richter ! On parle de l’aspect financier, mais l’aspect humain personne n’en parle ...

     

    * M Ellia habite Saint-Mandé depuis 1983, M Verpillot et Mahe depuis 10 ans.

    ** L’un des locataires en opposition à 96 ans et, ancien combattant, est décoré de la légion d’honneur !

    Lien permanent 0 commentaire Catégories : Culture, histoire et développement durable, Développement durable, Vie locale Imprimer
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu