Avertir le modérateur

creux de gaulle

  • Retour sur le Conseil Municipal du 18 décembre

    creux de gaulle,decroly,notre dame,saint-mandéC'est dans une ambiance plus indisciplinée qu'à l'habitude que le Conseil Municipal s'est réuni ce soir là. 

    Est ce du fait de l'approche des fêtes, ou des nouvelles tablettes fournies aux conseillers municipaux ? Je ne puis le dire !

    Toujours est il que le public était plus nombreux et je m'en félicite, cela permet des échanges toujours intéressants. 

    Ce soir là, je lançais aussi mon premier tweet en direct (cf : mon article "je pense donc je twitte"), et je dois dire que le retour à cet article a été très positif. 

    Alors le Conseil Municipal ? Deux points que je souhaite plus particulièrement évoquer. 

    Comme tous les ans la question de les participations de la ville aux frais de fonctionnement de l'école élémentaire Notre Dame (école privée sous contrat) et de l'école Decroly (école publique) sont soumises au vote. Traditionnellement l'opposition (PC - PS - EELV) vote simplement la participation pour Decroly étant par définition contre les subventions à l'enseignement privé. Mais la participation à Decroly coûte de plus en plus cher, du fait d'un nombre d'élèves en baisse. La position finirait pas devenir gênante. 

    Moi qui ai été élève aussi bien du public, que du privé, et qui suis un laïc pragmatique, je ne veux pas les opposer. Dès lors que tous les moyens ont été donnés à l'école publique pour qu'elle assure ses missions, cela ne me dérange pas que la collectivité participe aux frais de fonctionnement des écoles privés, sous contrat. 

    Autre point : De nombreuses remarques sont exposées par l'opposition lors des questions diverses au sujet de la rénovation du creux de Gaulle et des actions qu'il reste à mener. Poubelles sans couvercle ; Panneaux de limitation de vitesse trop petits, pas assez nombreux et donc pas respectés ; Bacs à fleurs mal positionnés ; incivilités persistantes ; ... Autant de points qui, je le sais, intéressent nombre de saint-mandéennes et de saint mandéens.

    Le Maire partage le constat sur les questions de la salubrité et une démarche va être entreprise avec les copropriétés. Il confirme que la signalisation va être renforcée, que la Police Municipale a marqué sa présence sur le val, et que la vidéo verbalisation, les contrôles radar, voire des mises en fourrière, auront lieu une fois la période de sensibilisation passée. 75 PV auraient déjà été dressés.

    Un échange autour des magasins qui ferment ou qui nécessitent une rénovation est aussi engagé. Ce point sera assurément un sujet à suivre dans les mois à venir.

    Lien permanent 0 commentaire Catégories : Autour du Conseil Municipal, Vie locale Imprimer
  • Saint Mandé, notre ville

    A l'heure de l'étude du réaménagement du "creux de Gaulle", la lecture de "Saint Mandé, notre ville", ouvrage paru en 1966 écrit par le Lt-Colonel P. Lebeau et M. Giard, me semble conseillée.

    saint-mandé, creux de gaulle

    Cet ouvrage retrace avec bonheur les grandes heures de Saint Mandé, de 1075 à 1965, et met plus particulièrement en avant la recherche par nos aînés du Progrès social. Ou comment une bourgade est sortie du coeur des âges, pour devenir ce qu'elle est aujourd'hui : une ville où il fait bon vivre ! 

    Se souvenir du passé, pour construire l'avenir.

    Si l'on se concentre sur l'avenue du Général de Gaulle (ex rue de la République) qu'apprend-on ?

    "Avant la révolution, l'actuelle rue Jeanne d'Arc et la partie de la rue de République qui va de la rue Jeanne d'Arc à la place de la Mairie, formaient une seule artère dénommée Grande-Rue de Saint Mandé" 

    En 1846, adjonction de trottoirs à la rue.

    En 1876, percée de la rue de l'Alouette dans le prolongement de la Grande-Rue : la nouvelle artère reçoit le nom de rue Notre Dame.  

    En 1909, "toute l'artère qui va de la place de la Tourelle au carrefour de la Demi-lune prit celui de la rue de la République".

    Dès lors, on comprend mieux la problématique qui se pose aujourd'hui aux saint-mandéens.

    Ainsi que les différents scenarii proposés par la Mairie. 

    Passons sur le scénario A qui ne présente pas un grand intérêt. 

    Le scénario B s'inscrit dans la logique d'un axe de circulation majeur, voulu dès 1876, par le prolongement de la rue de la République jusqu'au carrefour de la Demi Lune. 

    Le scénario C par contre s'inscrit dans la logique "historique", à savoir d'un bout d'avenue qui n'est jamais que le prolongement de la rue Jeanne d'Arc, rue en sens unique depuis belle lurette. 

    Jean Bertaud souhaitait dans sa préface en 1966 "que les bonnes volontés qui nous suivront s'inspireront du passé qu'il rappelle pour construire leur avenir en respectant notre devise "Cresco et Floresco"".

    Je me félicite donc que, pour la seconde fois depuis le mois de juillet, le MoDem de Saint Mandé se soit positionné collectivement sur un sujet, avec intérêt et enthousiasme. 

    Vous trouverez cette position du MoDem de Saint Mandé sur le site de la 6ème circonscription : http://www.modem-fontenay.fr/spip.php?rubrique1.

    Pour me contacter : voixdemocrate@laposte.net

    Lien permanent 1 commentaire Catégories : Culture, histoire et développement durable Imprimer
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu