Avertir le modérateur

claire pallière

  • Unissons nos forces pour Saint-Mandé !

    Les résultats du premier tour des élections municipales 2014 sont connus.


    Patrick Beaudouin totalise 39,69% des voix, contre 21,5% à Jean Eroukhmanoff et 21,04% à Claire Pallière. 


    Une majorité de saint-mandéennes et de saint-mandéens peut donc se réunir au second tour autour d'un projet Divers Droite de rénovation et de changement.


    Dans ces circonstances particulières, et quelle qu’ait été la manière d’envisager ce second tour, il convient désormais de penser d'abord à l’intérêt de la ville, et donc au rassemblement indispensable de nos forces.

    claire pallière,jean eroukhmanoff,unissons nos forces,fusion

    Parce que Claire Pallière, comme Jean Eroukhmanoff, a dénoncé une gestion financière opaque du maire sortant,


    Parce que Claire Pallière, comme Jean Eroukhmanoff, aspire à une gestion transparente des affaires,


    Parce que Claire Pallière, comme Jean Eroukhmanoff, a l'ambition d'un Saint-Mandé qui s'ouvre sur l'avenir 


    Nous démocrates appelons sans aucune ambiguïté à une fusion des listes "Une équipe pour Saint-Mandé" conduite par Claire Pallière et "Saint-Mandé d'abord" conduite par Jean Eroukhmanoff.

     

     

    Luc Alonso - Chef de file du MoDem de Saint-Mandé

    Lien permanent 2 commentaires Catégories : Municipales Imprimer
  • Une dissidence pour quoi faire ?

    Pourquoi.jpgLe Comité départemental de l'UMP 94 vient d'investir Patrick Beaudouin pour les prochaines élections municipales de mars 2014, à Saint-Mandé. Et cette désignation est un nouveau coup dur pour les dissidents, Claire Pallière en tête, qui ont cherché en début d'année à renverser leur mentor en se revendiquant de la "droite républicaine et du centre".

    Après avoir soutenu Patrick Beaudouin lors des législatives  de juin 2012 (En s'en remettant au vote de la Loi sur le non cumul des mandats pour pouvoir s'en défaire en douceur, sans batailler ?) les "putschistes" ont ambitionné en janvier de mettre le Maire en minorité au sein du Conseil Municipal. MaisSaint-Mandé n'est pas Saint-Maur, et les adjoints se sont vu retirer leur écharpe, lors du Conseil Municipal du 30 janvier. La décision prise par le Comité départemental de l'UMP 94 en cette fin juin, entérine donc le résultat de cette première bataille au sein du Conseil, perdue par les dissidents. 

    Bien sûr cette décision va avoir des conséquences importantes pour eux. Que cela soit en terme de ressources humaines, de moyens financiers ou logistiques. Et l'UDI ne leur viendra pas en secours puisqu'elle a négocié pour Vincennes et Fontenay des listes UMP/UDI avec tête de liste UDI (également entérinées par le même conseil départemental). Quant au MoDem, contacté après coup par les dissidents, et sans élu au Conseil municipal, nous avons estimé que la priorité devait être donnée à un projet et non à une stratégie, et qu'il convenait par conséquent d'attendre que la situation se décante.

    Aujourd'hui, sans le soutien ni de l'UMP, ni de l'UDI, et après avoir raté la marche de la prise de pouvoir au sein du Conseil Municipal, les dissidents paraissent à la peine pour incarner une alternative crédible dans la course aux municipales. Et ce ne sont pas les newsletters, ou la tribune politique dans "Saint-Mandé infos" (savamment renvoyée à un dos de page par le Directeur de la publication) qui laissent présager une envolée. D'autant que la grande discrétion observée par les dissidents lors de la rixe des jeunes a laissé des doutes sur la capacité du groupe à réagir en tant de crise ... 

    Pour autant, est ce bien une victoire pour le Maire ? Une victoire peut être, mais à la Pyrrhus, car M Beaudouin a vu son groupe se diviser et vaciller. Et nous avons désormais un Maire qui doit faire face à des critiques sur son mode de gouvernance, tant de la part de l'opposition, que de celle des dissidents. La critique s'étend même à l'un des membres de sa majorité resserrée (Dont on connait depuis longtemps l'esprit indépendant), par blog interposé :lien vers le site de Jean Eroukhmanoff.

    Alors une dissidence pour quoi faire ? A coup sûr elle aura permis d'envisager la non réelection de Patrick Beaudouin comme étant un fait politique possible sur notre villeEt je m'en rends compte à chaque fois que j'échange avec des saint-mandéens. Les langues se délient, et nombreux sont ceux qui aspirent à un changement de politique dans notre ville, à un renouveau complet de la matrice : Que cela soit en terme de gouvernance, de culture, de commerce, d'urbanisme, de finances, d'inter communalité, ... Les sujets sont connus de tous.

    Mais voilà les dissidents se sont enfermés dans une stratégie et un timing qui me paraît peu judicieux, et l'on finit par se dire en pensant à eux : "Mais que diable allaient-ils faire dans cette galère" ?

    L-A Alonso - Responsable du MoDem de Saint-Mandé

    Lien permanent 1 commentaire Catégories : Autour du Conseil Municipal, Municipales, Vie locale Imprimer
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu