Avertir le modérateur

budget

  • Comment est utilisé votre argent ? (Tribune politique du mois de mai du groupe Saint-Mandé demain)

    saint-mandé,budget,tarifs,taxes,luc alonso,patrick beaudouinLe Budget 2019 vient d’être adopté et c’est le dernier budget de la mandature 2014-2020.

    La majorité l’a encensé au travers du « Saint-Mandé infos » du mois d’avril. Donnant au journal de faux airs de tract de campagne et se livrant à un exercice d’autosatisfaction rarement égalé.

    Faut-il rappeler qu’un budget ne doit pas s’apprécier au coup par coup ? Les exercices budgétaires se succèdent et sont liés : ne pas les mettre en perspective, c’est sous-estimer l’intelligence des Saint-Mandéens.

    Rappelons quelques données factuelles pour que chacun puisse apprécier la politique budgétaire menée par la municipalité depuis 2014.

    Entre la baisse de la dotation de l’Etat et la hausse des prélèvements sur les recettes de la Ville, le manque à gagner pour Saint-Mandé aura été de 10,7 millions d’euros en 5 ans.

    Estimons le coût du rachat des emprunts toxiques en 2016 à 2 millions d’euros ; La majorité n’ayant jamais fait preuve de transparence en la matière.

    Le périmètre d’action de la Ville demeurant stable, elle a compensé ces pertes de recettes par :

    • Une hausse record de la taxe d’habitation de 5,5 % en 2015, soit plus d’un million d’euros par an
    • Des hausses régulières des tarifs des services publics municipaux : aux alentours de 9 % en cumulé
    • Une hausse des recettes des frais de restauration scolaire de 20 % à compter de 2016
    • Une hausse des frais de stationnement de 48 % en 2018

    En parallèle, elle aura cependant trouvé le moyen de se constituer des réserves, à hauteur de 15 millions d’euros ... De manière à financer la construction du bâtiment « Association Culture Innovation » sur le terrain IGN !

    Intérêt ? Emplacement ? Fonctionnement ?

    L’emplacement n’est pas idéal, pour les enfants comme pour les seniors qui devront allonger le pas le long du bois …

    En vitesse de croisière, le bâtiment coûterait 420 000 € par an, hors frais de personnel. Une entreprise de « facility management » assurerait la gestion, en régie, avec un budget spécifique pour l'accueil, la maintenance, l'entretien, la commercialisation de l'auditorium ...

    Un directeur général culture serait recruté pour chapeauter l’ACI, le conservatoire, les musiques actuelles et la médiathèque ….

    Loin de propulser Saint-Mandé vers l’avenir, ce projet constitue une impasse politique et économique dans l’aménagement de notre ville. Les Saint-Mandéens devront avoir le dernier mot !

    Luc Alonso – alonso.adam.luc@gmail.com
    Arielle Attias – arielle.attias@sciencespo.fr
    Gaël Turban – gael-turban@hotmail.fr
    Lucile Robinet – lucilerobinet@gmail.com

    Lien permanent 0 commentaire Catégories : A Saint-Mandé, on ne nous dit pas tout !, Autour du Conseil Municipal Imprimer
  • La mairie de Saint-Mandé prône l’équilibre budgétaire

    Le Conseil Municipal s’est réuni le 24 janvier dernier pour le traditionnel débat d’orientation budgétaire, conduit par le 4ème adjoint au Maire, chargé des finances et de la culture.budget,saint-mandé

    Débat placé sous le titre d’« Un nouveau défi ». Mais de quel défi s’agit-il ?  Dans la période de crise que nous traversons, avec une offre de crédit aux collectivités territoriales désormais restreinte, Saint Mandé vise l’équilibre budgétaire. 

    Côté recettes : Aucune manne ne semble devoir tomber du ciel. Aux questions de l’opposition sur les retombées fiscales des futurs sites de Météo France et de l’IGN, le 4ème adjoint répond en substance que celles ci ne sont pas évaluables et qu’il ne serait donc pas raisonnable d’extrapoler.

    Côté dépenses :  A l’heure où Saint-Mandé va devoir abonder le Fonds de péréquation intercommunales et communales (FPIC), le 4ème adjoint détaille le plan de bataille de l’année 2012 : identification avec les services municipaux des économies possibles, renégociation à la baisse des différents contrats de la ville (dans la continuité des années précédentes) ; absence d’emprunt comme en 2011 et doublement des capacités d’auto financement. Par ailleurs, il estime , article du Parisien à l’appui (1), que la position de Saint Mandé en terme d’endettement est plutôt favorable. Un seul point noir : Les emprunts toxiques contractés par la commune auprès de Dexia qui constituent un risque qui ne peut être évalué. La mairie confirme à l’opposition qu’elle suivra les développements juridiques et judiciaires de cette affaire. Nous les suivrons aussi.

    Dès lors tout nouveau service sera financé en remplacement d’un ancien qui ne serait plus d’actualité. Petit jeu du chat et de la souris entre majorité et opposition. Tandis que le 4ème adjoint se satisfait du niveau de services offerts aux saint-mandéens (places en crèche, …), l’opposition souhaite connaître les services menacés de suppression. La 1ère adjointe précise qu’il n’y aura pas de suppression de services, mais la volonté de « Dépenser mieux, de manière plus efficace ». Elle cite quelques exemples. Mais ce point, à mon avis, est trop flou et mériterait d’être formalisé.

    Toujours est il que, dans le contexte actuel, cette recherche de l'équilibre budgétaire me paraît intelligente, et de bon sens. Car comme le dit le proverbe « Prudence est mère de sûreté ». Réservons l'audace à d'autres sujets que celui des finances de la commune ...

     

    Pour me contacter : voixdemocrate@laposte.net

    (1) http://www.leparisien.fr/cachan-94230/votre-ville-est-elle-trop-endettee-20-12-2011-1776068.php

    Lien permanent 0 commentaire Catégories : Autour du Conseil Municipal, Vie locale Imprimer
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu