Avertir le modérateur

Municipales 2020

  • Protagonistes (par Jacques SMERLAK)

    images.pngBientôt les municipales. Une occasion qui ne se présente que tous les 6 ans pour élire ceux/celles, qui auront la capacité de dessiner l’avenir de notre ville.

    Déjà, dans les couloirs, des stratégies s’élaborent. Stratégies d’alliances, joutes d’égos, courses de parrainages, concours d’éloquence, en résumé, la politique… est en marche.

    Comment plaire. C’est la question.

    Comment former une équipe de 35 personnes tractée par une tête de gondole parée de l’étiquette « qui va bien », en proposant un programme qui ne rebute personne. Surtout pas les votants majoritaires, à savoir les plus âgés d’entre nous.
    Aîe ! Sacré défi !

    Mettons-nous un instant dans cette position :

    - Plus de sécurité ! C’est une attente prioritaire !
    - Des efforts supplémentaires pour les seniors, ils sont notre coeur de cible.
    - Il faut parler d’écologie! Du vert, on va mettre du vert sur nos tracts.
    - Les commerces ! il faut attirer de belles enseignes pour valoriser l’attractivité de notre commune.
    - Un grand projet de réhabilitation des façades, des monuments, des lieux publics, voilà une belle idée!
    - Le numérique, plus de numérique ! Le numérique c’est l’avenir…
    - Les impôts, il faut baisser les impôts. Trop d’impôts, tout le monde est d’accord.

    … Et les programmes deviennent des catalogues, pavés de promesses qui n’en sont même pas, parce que le rêve y est absent.

    Rêver

    D’une liste sans code barre.
    D’un programme construit sur une vision d’AVENIR, qui décrit la cité dans laquelle nous aimerions voir vivre nos entants.
    Un programme qui mobiliserait les abstentionnistes par dépit, les jeunes à qui on ne parle presque jamais.
    Un programme dans lequel on trouverait la volonté d’initiatives centrées sur le développement de structures culturelles et sportives, de partenariats avec les associations, voire - soyons fous - de consultations citoyennes.
    Un programme qui parlerait d’impôts, non pour promettre de les baisser, mais pour en décrire l’usage…

    Des volontaires ?

    Lien permanent 2 commentaires Catégories : Municipales 2020 Imprimer
  • Municipales : Avant tout la proximité !

    C'est une démarche qui demande un effort, mais qui procure en retour beaucoup de positivité.

    L'objectif de nos ateliers participatifs est avant tout de créer un échange avec les mandéennes et les mandéens.

    Aussi avons nous retenu une configuration en arc de cercle, où chacun peut se voir. Cette disposition permet l'échange. La parole s'en trouve facilitée et circule.

    En introduction, le décors est planté avec un bref rappel de la candidature aux élections municipales de notre liste "Projet Saint-Mandé 2030", ainsi que notre démarche tournée vers les citoyens et les premiers retours obtenus grâce aux enquêtes de rue, en ligne et dans les commerces. Les éléments aussi bien positifs, que négatifs sont relevés.

    Puis la parole tourne auprès de la trentaine de Saint-Mandéens qui avaient fait le déplacement ce soir là ... Une belle réussite en comparaison des comité de quartier organisés par la majorité.

    Des points très forts sont ressortis ce soir là que je partage ici en synthèse :

    Les habitants de Saint-Mandé Nord se sentent clairement abandonnés, en marge du reste de la ville.

    Des a priori tombent : une saint-mandéenne relève que le commerce ne va pas mieux qu'ailleurs. Beaucoup de boutiques sont signalées comme ayant fermé récemment.

    C'est un quartier qui aspire à mieux être intégré dans la ville. Des solutions d'aménagement sont posées. Une meilleure collaboration avec les 4 villes attenantes (Paris 12, Paris 20, Montreuil, Vincennes) est demandée. Les troubles sur la rue du Commandant l'Herminier sont signalés comme apaisés depuis la pause de rambardes. 

    Notre idée d'un commissariat de police nationale à la Porte de Vincennes est rappelée et continue de séduire.

    On formule, on prend des notes, on synthétise et comme toujours dans ce type de réunion on finit la discussion autour d'un verre de l'amitié.

    Lien permanent 5 commentaires Catégories : Municipales 2020 Imprimer
  • Flash-back avril 2017 : « En toute franchise, je vais voter Macron »

    Il y a un peu plus de 2 ans, je prenais position pour le 1er tour de l'élection présidentielle et affichais mon choix pour Emmanuel Macron. Faire de la politique c'est prendre position et c'est aussi les assumer. 

    J'ai donc voulu me confronter à ce que j'avais écrit en avril 2017 : « J'ai la conviction que le Président de la République se doit d'être un modèle de modernité, de probité, d'autorité et d'habileté. » (cf : l'article ci-dessous).

    2 ans plus tard : 

    Le Président Macron a assurément fait preuve de modernité en s'inspirant d'ailleurs du meilleur de Sarkozy, et en faisant preuve le plus souvent d'imagination dans sa communication ;

    Il s'est assurément montré habile. En s’assurant une majorité à l’Assemblée Nationale à sa main. En nommant un Gouvernement d'ouverture. Comprenant que l'esprit d'ouverture passe par le choix du Premier Ministre principalement ;

    Il a incontestablement fait preuve d’habileté : dans sa gestion des élections européennes, avec le Grand Débat National ... Reprenant le lead sur des moments de faiblesse qui semblaient définitifs ;

    La question de l'autorité est clairement au centre de son mandat, depuis la démission du Général de Villiers, en passant par l’affaire Benalla, jusqu’à la gestion de la crise des gilets jaunes ;

    Finalement sur la question de la probité, si cette même affaire Benalla a jeté une ombre au tableau, il n'y a pas grand chose à dire à ce sujet pour l'instant.

    Je vois tout de même deux points de vigilance qui font d'ailleurs débat actuellement. Le premier sur la naissance d'un grand parti Macroniste, monolithique qui fracasserait les sensibilités politiques qui lui sont extérieures ; Le second sur l'opportunisme politique d'élus LR, hier pro-Fillon, et pro-Wauquiez aussi, qui ont soutenu Bellamy et qui se rêvent au lendemain des européennes dans un tout de passe passe champion de LREM ... Ce que je dénonce comme étant un opportunisme malsain.

    Si aux municipales le Président Macron, et ses troupes, surmontent ces deux écueils, alors la Présidentielle 2022 sera bien engagée avec un maillage d'élus locaux en relais.

    **********************************

    772533361.4.jpgArticle publié le 19/04/2017 sur le blog "Saint-Mandé demain au centre de nos vies"

    En toute franchise, je vais voter Macron

    J'ai la conviction que le Président de la République se doit d'être un modèle de modernité, de probité, d'autorité et d'habileté.

    Au terme d'une campagne calamiteuse, j'estime que Macron est celui qui répond le mieux à ce portrait.

    Son entrée en campagne en dehors des primaires s'est révélée gagnante, quand celles-ci ont révélé deux droites et deux gauches irréconciliables. Habilité donc !

    Macron est en passe de réussir le tour de force de rassembler les forces politiques centrales et progressistes qui jusqu'à présent étaient éparses. Pour beaucoup d'acteurs de la vie politique et sociale de notre pays, Macron est ainsi la seule "alternative" crédible.

    On ne compte plus les anciens ministres de droite et du centre qui soutiennent Macron, dont Jean Arthuis et Thierry Breton (anciens ministres des finances), Pierre Méhaignerie et Michel Mercier (Gardes des Sceaux). Jean Yves Le Drian Ministre de la Défense qui n'a pas démérité est également un soutien de poids en provenance de la gauche.

    Rassembler et convaincre quand d'autres dispersent, huent, injurient, ...

    Chacun apporte sa pierre à l'édifice. Avec Bayrou s'est un engagement sur la moralisation de la vie politique qui a été pris. Avec Nicole Notat, ex patronne de la CFDT, c'est l'attente d'une "méthode renouvelée et exigeante d'écoute, de dialogue et de responsabilisation des forces vives économiques et sociales".

    Un premier acte d'autorité en indiquant qu'"En Marche !" n'était pas une grande lessiveuse ... D'autres suivront ... On voit bien qu'une majorité profonde et large est en train de se construire. Une majorité dans laquelle les centristes auront toute leur place.

    A l'inverse de ces candidats qui se proposent aux français sur le rejet de l'autre, sur des utopies, sur des radicalités, sur des promesses de résultats alors que "eux au pouvoir" ils ont échoué,. A l'inverse le projet de Macron est vivifiant et novateur.

    Un projet pour l'Europe, tourné vers l'avenir, dans la logique de la construction des pères fondateurs. Un projet qui doit libérer les forces économiques. Un projet avec l'école républicaine et la culture au coeur de la réflexion.

    Au niveau international, c'est une politique affranchie de la Russie comme des Etats Unis. Une politique pour que la France retrouve sa voix "à part" dans le concert des Nations.

    La campagne a été assurément calamiteuse, mais nous avons la possibilité de lui donner une issue heureuse et finalement inattendue en élisant un jeune, audacieux et dynamique Président : dimanche prochain je voterai pour Macron."

    Lien permanent 1 commentaire Catégories : Européennes, Municipales 2020, Présidentielle Imprimer
  • Elections européennes : Saint-Mandé opère sa mue

    européennes,en marche,lrem,agir,modem,luc alonsCe dimanche soir, vers 23h30, à l’annonce des résultats définitifs des élections européennes, Saint-Mandé a vécu une petite révolution …

    Plus tôt dans la journée les saint-mandéennes et les saint-mandéens s’étaient fortement mobilisés à plus de 53% (+ 6 points par rapport à 2104) démontrant leur intérêt pour la cause européenne.

    Peut-être faut-t'il aussi voir dans ce sursaut démocratique une forme de réplique à la crise des gilets jaunes …

    A Saint-Mandé, et à l’image de nombreuses villes du Val-de-Marne, les rapports de force politique ont été complétement chamboulés.

    Triomphe de l’alliance LREM-MoDem-AGIR et déroute de LR

    Dans mon précédent post j’avais fixé à 31% la barre symbolique que devait viser ces partis pour pouvoir espérer la victoire.

    Avec 37,7%, l’alliance LREM-MoDem-AGIR a finalement triomphé de ces élections, quand LR en pleine déroute n’a recueilli que 14,31% des voix contre 31.57% en 2014 et 40.5% en 2009.

    Je rappelle pour mémoire que lors de la primaire de la droite et du centre 4015 voix s’étaient exprimées. Or ce dimanche soir seulement 1169 voix se sont portées sur LR. Le vote utile pour disputer la première place au Rassemblement National ne saurait être la seule explication à cette "désintégration".

    Pour avoir été du comité de soutien à Alain Juppé lors de la primaire en 2017, avant de voter pour Macron au premier tour de la présidentielle, je puis affirmer que les 1152 voix qu’il avait alors collectées se sont portées dimanche sans hésitation vers LREM-MoDem-AGIR, ne se reconnaissant en aucune manière dans le positionnement idéologique du couple Wauqiez-Bellamy. Plus particulièrement séduites  par la présence sur la liste « Renaissance » de Gilles Boyer, ancien conseiller d’Alain Juppé, de Christophe Grudler proche de Bayrou et de Fabienne Keller vice-présidente d’AGIR.

    Raison pour laquelle je suis toujours assez surpris de constater les réticences de certains marcheurs à considérer cette droite modérée, humaniste et républicaine.

    EELV renoue avec sa passion européenne

    En deuxième position, avec 16.28%, EELV est l’autre belle surprise de cette élection. Se rapprochant de son score historique à Saint-Mandé de 23,09% en 2009.

    Là encore on peut y voir une manière pour les électeurs de prolonger dans les urnes les engagements sociétaux comme la manif pour le climat ou l’affaire du siècle.

    EELV a probablement agrégée les voix de la gauche, confrontée aux divisions. Par rapport à 2014, le PS tombe de 13% à 6% quand EELV grimpe de 8% à 16%. Cela peut se tenir …

    S'il y a bien cependant un courant politique qui peut s'extraire des logiques purement partisanes pour bâtir des alliances autour de projets locaux c'est bien EELV. Et c'est à cette aune que son résultat doit être apprécié.

    Le Rassemblement National en repli

    Pour la première fois depuis 2009 le RN ne progresse plus à 7.55% contre 10.41% en 2014. Ce serait une grande satisfaction s'il en était de même au niveau national, ce qui n'est malheureusement pas le cas.

    Pour conclure, j’invite celles et ceux qui auraient pu avoir une lecture quelque peu rapide des résultats à ne pas tirer de conclusions trop hâtives au regard des prochaines élections municipales, mais plutôt au contraire, comme me l'a dit tout récemment un ami, à prendre le temps de laisser retomber la poussière.

    Lien permanent 1 commentaire Catégories : Européennes, Municipales 2020 Imprimer
  • Dessine-moi Saint-Mandé Nord ! (Tribune politique du mois d’avril du groupe Saint-Mandé demain)

    Tribune politique, Saint-Mandé demain,Luc Alonso Principale entrée de Saint-Mandé, la place Gallieni et le quartier nord de Saint-Mandé présentent de nombreux atouts et un potentiel totalement sous-estimé.

    Les entrées sur le périphérique permettent des déplacements rapides. Et notre station de métro nous relie en peu de temps à Paris ou Vincennes. En 2013, elle enregistrait plus de 6 millions de voyageurs entrants. Probablement plus aujourd’hui. Ce flux de voyageurs qui se rend notamment vers la « nouvelle » zone d’activité de Montreuil (BNP, …) fait vivre un commerce de proximité, qui ne rencontre pas la même crise que le reste de la ville. Ce qui est notable.

    Son marché dominical aux comestibles est réputé. Tout comme son marché aux livres.

    Ce quartier qui va de la Place Gallieni, aux avenues Joffre et Quihou, et leurs rues adjacentes, souffre cependant de nombreuses nuisances : pollutions liées à la qualité de l’air ou au bruit du trafic automobile ; présence de détritus ; panneaux d’affichage omniprésents ; problèmes de tranquillité publique. 

    Nous faisons aussi le constat navrant que la portion d'avenue située entre la station-service et la sortie de métro n’ait pas vu son aménagement évoluer depuis des décennies rendant ce lieu de Saint-Mandé gris et inhospitalier …

    Si ce n’est la création du jardin « Paix et fraternité » en hommage aux victimes de l’attentat de l’Hyper Cacher.

    En 2018, une Saint-Mandéenne a écrit plusieurs fois aux élus de Saint-Mandé afin d’attirer notre attention sur le fait que le quartier de la Place Gallieni devenait "la ZONE abandonnée" de Saint-Mandé. Nous partageons son constat. Elle faisait des propositions d’aménagement. Restées sans suite …

    L’aménagement de l’entrée d’une ville est pourtant essentiel et c’est un point sur lequel nous nous mobiliserons fortement au cours des mois à venir pour le rendre plus vivant et canaliser les pollutions et nuisances.

    D’autant que la Porte de Vincennes sera bientôt réaménagée. Nous avions notamment proposé l’installation d’un commissariat de police nationale en cet endroit stratégique. Rejetée par le préfet de police de Paris, cette idée pourrait bien refaire surface dans quelques mois …

    Si cette problématique vous intéresse, rejoignez nos ateliers participatifs : nous vous donnons rendez-vous le 17 juin à 19h, salle Jean Bertaud, pour poursuivre ce débat avec vous sur ce quartier que nous avons habité ou que nous habitons.

     

    Parce que Saint-Mandé demain, ça commence aujourd’hui et avec vous.

     

    Luc Alonso – alonso.adam.luc@gmail.com
    Arielle Attias – arielle.attias@sciencespo.fr
    Gaël Turban – gael-turban@hotmail.fr
    Lucile Robinet – lucilerobinet@gmail.com

    Lien permanent 1 commentaire Catégories : A Saint-Mandé, on ne nous dit pas tout !, Autour du Conseil Municipal, Municipales 2020 Imprimer
  • Retour sur notre 1er atelier participatif : Quartier Bégin / Pasteur / Gambetta / Haut de la chaussée de l’étang

    Projet Saint-Mandé 2030

    Luc ALONSO, candidat aux élections municipales de 2020

    Premier atelier participatif (Quartier Bégin / Pasteur / Gambetta / Haut de la chaussée de l’étang)

    _______________________________________________________________________________

    saint-mandé demain,luc alonso,tranchée rer,atelier,participatifLe 4 avril dernier s’est tenu devant plus d’une trentaine de Saint-Mandéennes et de Saint-Mandéens le premier atelier participatif de la liste « Projet Saint-Mandé 2030 », conduite par Luc Alonso.

    Une belle réussite au regard de l’échec de la consultation citoyenne par la majorité municipale : disparition au fil des années des comités de quartier et du conseil des seniors, suite à une faible participation citoyenne, qui s’explique elle-même par la médiocrité de l’animation et son caractère informatif et non consultatif.

    Des objectifs clairs : aller à la rencontre des habitants de ces quartiers pour écouter, échanger, et débattre avec eux de leur cadre de vie. Recueillir leurs besoins immédiats pour améliorer leur cadre de vie de tous les jours. Mais aussi les inscrire dans un horizon 2030 en anticipant les besoins futurs qui marqueront les prochaines années : Ecologie, Grand Paris, Sécurité…

    Une ville dont on n’en a jamais fait le tour

    Comme l’a souligné Luc Alonso, ces ateliers participatifs procèdent d’une aspiration à faire le tour des besoins, des avis des citoyens que le maire a perdu de vue depuis longtemps.

    A Saint-Mandé, tout va bien sauf que …

    Amorcées par une lecture des remarques et propositions recueillies à travers  des questionnaires de satisfaction, des nombreuses remarques ont été formulées.

    Deux préoccupations principales :

    Les nuisances sonores et vibratoires de la tranchée RER et le projet de couverture ont largement été évoquées. Après un échange autour des difficultés techniques, Luc Alonso a indiqué qu’il était actuellement en train d’étudier cette question avec un ingénieur et un architecte.  Il proposera un projet alternatif à celui annoncé par le maire de Saint-Mandé lors de ses vœux sans consultation préalable des citoyens.  Les riverains ne souhaitent pas de constructions de plusieurs étages, de « nouveaux bétonnages de la ville » mais des jardins partagés, des pistes cyclables, un espace apaisé bref  un projet améliorant la qualité de vie de tous ...

    La place de la voiture en ville, des vélos, des piétons. La remise à plat complète d’un plan de circulation est évoquée. Un plan qui permette à chacun de choisir son mode de déplacement, son espace commun.

    Les pistes cyclables dangereuses sont signalées, en particulier sur le trottoir de l’Avenue Gambetta largement empruntée par les piétons.

    Les flux de circulation qui s’avèrent dangereux en certains points de la ville sont également évoqués.

    Luc Alonso qui ne peut qu’entendre ces légitimes préoccupations, s’est engagé à y répondre par des propositions concrètes et chiffrées lors du lancement officiel de la campagne municipale à la rentrée. …

    Les participants de ce premier atelier participatif auront ainsi eu plaisir à échanger durant un peu plus d’une heure.

    Prochain atelier participatif : Quartiers Nord et Centre (Ave Joffre, de Gaulle et Foch, places Galliéni et Digeon) le lundi 17 juin 2019 à 19 salle Jean Bertaud

    Lien permanent 0 commentaire Catégories : Municipales 2020, Saint-Mandé demain Imprimer
  • Complétez notre enquête de satisfaction sur Saint-Mandé

     

    Enquête de satisfaction.png

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Saint Mandé demain, ça commence aujourd'hui et avec vous avec une enquête de satisfaction

    Lien permanent 0 commentaire Catégories : Municipales 2020 Imprimer
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu