Avertir le modérateur

Saint Mandé, Au Centre de nos vies - Page 2

  • Non-assistance à commerces en danger (Tribune politique du mois de juin du groupe Saint-Mandé demain)

    D123A1B9-D6F6-40A0-A3D5-49C9B9FDAC6C.jpeg

    Nous avons appris, par un panneau apposé sur sa porte, que le restaurant « le Riad », rue du Lac, fermait définitivement ses portes pour être transformé en un appartement de 68 m2.

    Quand la majorité municipale comprendra t'elle qu’elle fait le jeu de la spéculation immobilière et qu'elle participe activement à la crise du commerce de proximité ?

    La supérette à l’angle de la rue Jeanne d’Arc et de l’avenue Herbillon a baissé le rideau et c’est une petite crèche qui la remplacera ... Le commerce à côté de l’Epicurien, avenue du Général de Gaulle, a également laissé la place à une crèche … Il ne faudrait pas que cela devienne une habitude même si nous avons besoin de compléter l’offre de place en crèches.

    Le commerce de notre ville est en crise et même en danger

    Au sud de la ville on ne compte plus les commerces en déshérence …

    Au centre on a le tournis face à la valse des commerces …

    Au nord on regrettera que le potentiel ne soit pas mieux exploité …

    Nous avions émis plusieurs propositions au mois d’octobre par le biais d’une tribune intitulée "Nos commerces souffrent et la majorité regarde ailleurs". De toute évidence, en pure perte !

    Dans le cas du restaurant « Le Riad », il fallait refuser le changement de destination et négocier la continuité d’une activité. Eventuellement activer le droit de préemption  …

    Ce dernier a été voté en 2010, il y a près de 10 ans, mais n’a jamais été activé ! Une performance !

    Quand nous nous en sommes émus, le Maire nous a répondu qu’il essayait « ne pas utiliser, par la négociation » les 150 000€ que nous avions réussis à faire budgéter, de haute lutte, en 2017.

    Déjà en 2017, M. Beaudouin nous avait répondu « le commerce, ce n’est pas à nous de le tenir, ce n’est pas à nous de nous engager dans cette démarche »

    Avec la mise en place du commerce éphémère, nous espérions assister à un changement de cap. Il n’en est rien. Les commerces continuent à disparaitre.

    A chaque fois, le commerce de proximité est affaibli et menacé et c’est toujours un peu d’âme de la ville qui s’évapore. Le prochain sur la liste ?

    Attention, commerces en danger !  

    Des solutions existent : Les Saint-Mandéens devront avoir le dernier mot !

    Luc Alonso / alonso.adam.luc@gmail.com

    Arielle Attias / arielle.attias@sciencespo.fr

    Gaël Turban / gael-turban@hotmail.fr

    Lucile Robinet / lucilerobinet@gmail.com

     

    Lien permanent 3 commentaires Catégories : Autour du Conseil Municipal Imprimer
  • Flash-back avril 2017 : « En toute franchise, je vais voter Macron »

    Il y a un peu plus de 2 ans, je prenais position pour le 1er tour de l'élection présidentielle et affichais mon choix pour Emmanuel Macron. Faire de la politique c'est prendre position et c'est aussi les assumer. 

    J'ai donc voulu me confronter à ce que j'avais écrit en avril 2017 : « J'ai la conviction que le Président de la République se doit d'être un modèle de modernité, de probité, d'autorité et d'habileté. » (cf : l'article ci-dessous).

    2 ans plus tard : 

    Le Président Macron a assurément fait preuve de modernité en s'inspirant d'ailleurs du meilleur de Sarkozy, et en faisant preuve le plus souvent d'imagination dans sa communication ;

    Il s'est assurément montré habile. En s’assurant une majorité à l’Assemblée Nationale à sa main. En nommant un Gouvernement d'ouverture. Comprenant que l'esprit d'ouverture passe par le choix du Premier Ministre principalement ;

    Il a incontestablement fait preuve d’habileté : dans sa gestion des élections européennes, avec le Grand Débat National ... Reprenant le lead sur des moments de faiblesse qui semblaient définitifs ;

    La question de l'autorité est clairement au centre de son mandat, depuis la démission du Général de Villiers, en passant par l’affaire Benalla, jusqu’à la gestion de la crise des gilets jaunes ;

    Finalement sur la question de la probité, si cette même affaire Benalla a jeté une ombre au tableau, il n'y a pas grand chose à dire à ce sujet pour l'instant.

    Je vois tout de même deux points de vigilance qui font d'ailleurs débat actuellement. Le premier sur la naissance d'un grand parti Macroniste, monolithique qui fracasserait les sensibilités politiques qui lui sont extérieures ; Le second sur l'opportunisme politique d'élus LR, hier pro-Fillon, et pro-Wauquiez aussi, qui ont soutenu Bellamy et qui se rêvent au lendemain des européennes dans un tout de passe passe champion de LREM ... Ce que je dénonce comme étant un opportunisme malsain.

    Si aux municipales le Président Macron, et ses troupes, surmontent ces deux écueils, alors la Présidentielle 2022 sera bien engagée avec un maillage d'élus locaux en relais.

    **********************************

    772533361.4.jpgArticle publié le 19/04/2017 sur le blog "Saint-Mandé demain au centre de nos vies"

    En toute franchise, je vais voter Macron

    J'ai la conviction que le Président de la République se doit d'être un modèle de modernité, de probité, d'autorité et d'habileté.

    Au terme d'une campagne calamiteuse, j'estime que Macron est celui qui répond le mieux à ce portrait.

    Son entrée en campagne en dehors des primaires s'est révélée gagnante, quand celles-ci ont révélé deux droites et deux gauches irréconciliables. Habilité donc !

    Macron est en passe de réussir le tour de force de rassembler les forces politiques centrales et progressistes qui jusqu'à présent étaient éparses. Pour beaucoup d'acteurs de la vie politique et sociale de notre pays, Macron est ainsi la seule "alternative" crédible.

    On ne compte plus les anciens ministres de droite et du centre qui soutiennent Macron, dont Jean Arthuis et Thierry Breton (anciens ministres des finances), Pierre Méhaignerie et Michel Mercier (Gardes des Sceaux). Jean Yves Le Drian Ministre de la Défense qui n'a pas démérité est également un soutien de poids en provenance de la gauche.

    Rassembler et convaincre quand d'autres dispersent, huent, injurient, ...

    Chacun apporte sa pierre à l'édifice. Avec Bayrou s'est un engagement sur la moralisation de la vie politique qui a été pris. Avec Nicole Notat, ex patronne de la CFDT, c'est l'attente d'une "méthode renouvelée et exigeante d'écoute, de dialogue et de responsabilisation des forces vives économiques et sociales".

    Un premier acte d'autorité en indiquant qu'"En Marche !" n'était pas une grande lessiveuse ... D'autres suivront ... On voit bien qu'une majorité profonde et large est en train de se construire. Une majorité dans laquelle les centristes auront toute leur place.

    A l'inverse de ces candidats qui se proposent aux français sur le rejet de l'autre, sur des utopies, sur des radicalités, sur des promesses de résultats alors que "eux au pouvoir" ils ont échoué,. A l'inverse le projet de Macron est vivifiant et novateur.

    Un projet pour l'Europe, tourné vers l'avenir, dans la logique de la construction des pères fondateurs. Un projet qui doit libérer les forces économiques. Un projet avec l'école républicaine et la culture au coeur de la réflexion.

    Au niveau international, c'est une politique affranchie de la Russie comme des Etats Unis. Une politique pour que la France retrouve sa voix "à part" dans le concert des Nations.

    La campagne a été assurément calamiteuse, mais nous avons la possibilité de lui donner une issue heureuse et finalement inattendue en élisant un jeune, audacieux et dynamique Président : dimanche prochain je voterai pour Macron."

    Lien permanent 1 commentaire Catégories : Européennes, Municipales 2020, Présidentielle Imprimer
  • Et maintenant place aux municipales

    Après avoir pris le temps de "laisser retomber la poussière" ... j'ai réuni mon équipe jeudi soir, en présence d'un marcheur de mes amis, pour présenter l'état d'avancement de notre projet et nos prochaines actions. 

    Nous avons naturellement pris la mesure des résultats des élections européennes, et des bouleversements politiques qu'ils induisent. Nous sommes conscients que les élections municipales à venir vont être uniques, notre Pays étant entré dans une phase politique de recomposition, où les lignes bougent.

    A l'heure où la République En Marche (LREM) vient de fixer six critères pour sélectionner ses candidats à l'investiture (lien ici) aux municipales, j'ai exposé à mon équipe le cap que j'entendais tenir, en totale cohérence avec mes engagements passés.

    Pour moi plusieurs points apparaissent : la pertinence du calendrier de notre campagne (en rappelant notre ligne politique au plus dur de la crise des gilets jaunes sans trembler), le refus de tout opportunisme (La campagne se tendrait alors fatalement), la nécessité de faire une place aux indépendants et aux écologistes qui sont précieux du fait de leurs compétences et leur engagements, l'inutilité de porter la campagne au sein du Conseil qui doit oeuvrer à ce pourquoi il a été élu.

    Nous avons fait le point sur la rédaction de notre programme qui est bien engagé (rédigé au 3/4), sur l'équipe constituée à 60%, là aussi dans la cohérence, sur l'animation de notre campagne.

    Nous sommes plus que jamais déterminés à aller au-devant des Saint Mandéens et des Saint Mandéennes. 

    Notre prochaine réunion publique aura lieu le 17 juin prochain à 19h, salle Jean Bertaud au 18 avenue Joffre pour évoquer les problématiques de Saint-Mandé Nord et centre, car au-delà des stratégies politiques il ne faut pas oublier que nos concitoyens sont en attente d'un vrai et sincère renouveau, de solutions concrètes et pragmatiques.

    Notre détermination est sans faille, nous agissons, nous réfléchissons, nous travaillons, nous consultons et nous avançons !

    PS : avec un clin d'oeil aux absents qui se reconnaîtront

    Lien permanent 0 commentaire Imprimer
  • En mémoire d'Alexandra

    IMG_20180511_223631_01-450x600.jpgCe billet est une bouteille à la mer face à l’éternité …

    Alexandra nous a quitté suite à une maladie aussi effroyable qu’effrayante.

    La veille de son anniversaire, un jour de shabbat.

    Alexandra Leyris était une jeune femme qui avait la vie devant elle, un tempérament entier et un franc parler légendaire.

    De très belles paroles ont été prononcées par les rabbins, M le Maire et sa famille, présents à son inhumation que je ne vais pas ici retranscrire. Chacun à connu Alexandra à sa manière.

    Ce que je peux dire pour ma part c’est qu’Alexandra était une jeune femme d’ouverture, de mémoire et d’alliance.

    Il faut avoir vu le cimetière de Saint-Mandé trop petit, pour tous ceux venus lui rendre un dernier hommage, pour comprendre son aura. Elle avait des amis de tous les horizons.

    Notre rencontre à Saint-Mandé était inévitable. Jean-Patrick me l’avait présentée. Nos relations étaient simples.

    Elle était une militante déterminée de la mémoire de la Shoah. J’avais déniché le livre de Jean Laloum sur les petites filles de la rue Grandville et je voulais lui offrir. Mais naturellement elle l’avait déjà.

    Et c’est elle qui m’a offert un écrit qu’elle avait terminé. J’ai conservé nos échanges de cette époque …

    J’y ai alors découvert l’histoire de son grand père.

    J'ai aussi alors perçu l’immense respect qui la liait à madame Dussud.

    Alexandra est partie, et elle va terriblement nous manquer ...

     

    Cet hommage a été publié avec l’autorisation de son compagnon Anthony

    Lien permanent 3 commentaires Catégories : Culture, histoire et développement durable Imprimer
  • Elections européennes : Saint-Mandé opère sa mue

    européennes,en marche,lrem,agir,modem,luc alonsCe dimanche soir, vers 23h30, à l’annonce des résultats définitifs des élections européennes, Saint-Mandé a vécu une petite révolution …

    Plus tôt dans la journée les saint-mandéennes et les saint-mandéens s’étaient fortement mobilisés à plus de 53% (+ 6 points par rapport à 2104) démontrant leur intérêt pour la cause européenne.

    Peut-être faut-t'il aussi voir dans ce sursaut démocratique une forme de réplique à la crise des gilets jaunes …

    A Saint-Mandé, et à l’image de nombreuses villes du Val-de-Marne, les rapports de force politique ont été complétement chamboulés.

    Triomphe de l’alliance LREM-MoDem-AGIR et déroute de LR

    Dans mon précédent post j’avais fixé à 31% la barre symbolique que devait viser ces partis pour pouvoir espérer la victoire.

    Avec 37,7%, l’alliance LREM-MoDem-AGIR a finalement triomphé de ces élections, quand LR en pleine déroute n’a recueilli que 14,31% des voix contre 31.57% en 2014 et 40.5% en 2009.

    Je rappelle pour mémoire que lors de la primaire de la droite et du centre 4015 voix s’étaient exprimées. Or ce dimanche soir seulement 1169 voix se sont portées sur LR. Le vote utile pour disputer la première place au Rassemblement National ne saurait être la seule explication à cette "désintégration".

    Pour avoir été du comité de soutien à Alain Juppé lors de la primaire en 2017, avant de voter pour Macron au premier tour de la présidentielle, je puis affirmer que les 1152 voix qu’il avait alors collectées se sont portées dimanche sans hésitation vers LREM-MoDem-AGIR, ne se reconnaissant en aucune manière dans le positionnement idéologique du couple Wauqiez-Bellamy. Plus particulièrement séduites  par la présence sur la liste « Renaissance » de Gilles Boyer, ancien conseiller d’Alain Juppé, de Christophe Grudler proche de Bayrou et de Fabienne Keller vice-présidente d’AGIR.

    Raison pour laquelle je suis toujours assez surpris de constater les réticences de certains marcheurs à considérer cette droite modérée, humaniste et républicaine.

    EELV renoue avec sa passion européenne

    En deuxième position, avec 16.28%, EELV est l’autre belle surprise de cette élection. Se rapprochant de son score historique à Saint-Mandé de 23,09% en 2009.

    Là encore on peut y voir une manière pour les électeurs de prolonger dans les urnes les engagements sociétaux comme la manif pour le climat ou l’affaire du siècle.

    EELV a probablement agrégée les voix de la gauche, confrontée aux divisions. Par rapport à 2014, le PS tombe de 13% à 6% quand EELV grimpe de 8% à 16%. Cela peut se tenir …

    S'il y a bien cependant un courant politique qui peut s'extraire des logiques purement partisanes pour bâtir des alliances autour de projets locaux c'est bien EELV. Et c'est à cette aune que son résultat doit être apprécié.

    Le Rassemblement National en repli

    Pour la première fois depuis 2009 le RN ne progresse plus à 7.55% contre 10.41% en 2014. Ce serait une grande satisfaction s'il en était de même au niveau national, ce qui n'est malheureusement pas le cas.

    Pour conclure, j’invite celles et ceux qui auraient pu avoir une lecture quelque peu rapide des résultats à ne pas tirer de conclusions trop hâtives au regard des prochaines élections municipales, mais plutôt au contraire, comme me l'a dit tout récemment un ami, à prendre le temps de laisser retomber la poussière.

    Lien permanent 1 commentaire Catégories : Européennes, Municipales 2020 Imprimer
  • Saint-Mandé : Résultats des élections européennes 2019

    B2CD7DE9-0018-4AC3-9DB1-6464B6085068.jpegVoici les résultats bruts des élections européennes de 2019 à Saint-Mandé : Saint-Mandé - Résultats complets des élections européennes 2019.pdf

    J'en livrerai mon analyse demain en fin de soirée

    Inscrits : 15465 - Votants : 8281 (53,54%) - Abstentions : 7184 (46.45%) - Procurations : 258 (3.11%) - Blancs : 59 (0.71%) - Nuls : 57 (0.68%) - Exprimés : 8165 (98.59%)

    Trois partis qui se détachent au-dessus des 10%  :

    La République en marche - MoDem - Agir : 3080 voix - 37.72%

    Europe Ecologie - Les verts : 1330 voix - 16.28%

    LR : 1169 voix - 14.31%

    Huit partis entre 1 et 8 % :

    Rassemblement National de Marine Le Pen : 617 voix - 7.55%

    Parti Socialiste : 540 voix - 6.61%

    France Insoumise :267 voix - 3.27%

    UDI : 207 voix - 2.53%

    Urgence écologie : 178 voix - 2.18%

    Parti animaliste : 154 voix - 1.88%

    Debout la France : 135 voix - 1.65%

    PC : 115 voix : 1.4%

    Les 22 autres partis sont sous la barre des 1%, dont 6 à 0%

    Lien permanent 2 commentaires Catégories : Européennes Imprimer
  • Disparition d'un commerce local : coup de gueule !

    22930025-3C58-4AFD-B763-AD707F1A6AC2.jpegJ'ai été choqué de découvrir qu'un nouveau commerce de Saint-Mandé avait définitivement fermé ses portes pour être transformé en ... appartement.

    Il s'agit du restaurant Le Riad, rue du lac, sur lequel dans le renfoncement de la porte a été posée l'affiche dont vous trouverez ci-joint la photo. C'était auparavant une pizzeria.

    Quand la majorité municipale comprendra t'elle qu'en validant ce type d'opération elle fait le jeu de la spéculation immobilière et qu'elle participe à la crise du commerce local ?

    A chaque fois qu'un commerce disparaît c'est le commerce le plus proche qui est affaibli et un peu de l'âme de Saint-Mandé  qui s'évapore ... 

    Avec mes collègues du groupe "Saint-Mandé demain" nous avions émis plusieurs propositions dans le journal municipal dans une tribune intitulée "Nos commerces souffrent et la majorité regarde ailleurs". En pure perte de toute évidence ...

    Dans ce cas précis il fallait évidemment activer le droit de préemption, qui a pourtant été voté par le Conseil Municipal en 2010. Il y a 10 ans ! Sans jamais avoir été activé une seule fois ! 

    Aujourd'hui je le dis le commerce saint-mandéen est menacé dans sa survie et la majorité municipale est en échec total sur le soutien qu'elle devrait lui apporter.

    Des solutions existent pourtant ! Et je les porterai avec détermination lors des prochaines élections municipales !

    Lien permanent 0 commentaire Catégories : A Saint-Mandé, on ne nous dit pas tout !, Autour du Conseil Municipal Imprimer
  • Comment est utilisé votre argent ? (Tribune politique du mois de mai du groupe Saint-Mandé demain)

    saint-mandé,budget,tarifs,taxes,luc alonso,patrick beaudouinLe Budget 2019 vient d’être adopté et c’est le dernier budget de la mandature 2014-2020.

    La majorité l’a encensé au travers du « Saint-Mandé infos » du mois d’avril. Donnant au journal de faux airs de tract de campagne et se livrant à un exercice d’autosatisfaction rarement égalé.

    Faut-il rappeler qu’un budget ne doit pas s’apprécier au coup par coup ? Les exercices budgétaires se succèdent et sont liés : ne pas les mettre en perspective, c’est sous-estimer l’intelligence des Saint-Mandéens.

    Rappelons quelques données factuelles pour que chacun puisse apprécier la politique budgétaire menée par la municipalité depuis 2014.

    Entre la baisse de la dotation de l’Etat et la hausse des prélèvements sur les recettes de la Ville, le manque à gagner pour Saint-Mandé aura été de 10,7 millions d’euros en 5 ans.

    Estimons le coût du rachat des emprunts toxiques en 2016 à 2 millions d’euros ; La majorité n’ayant jamais fait preuve de transparence en la matière.

    Le périmètre d’action de la Ville demeurant stable, elle a compensé ces pertes de recettes par :

    • Une hausse record de la taxe d’habitation de 5,5 % en 2015, soit plus d’un million d’euros par an
    • Des hausses régulières des tarifs des services publics municipaux : aux alentours de 9 % en cumulé
    • Une hausse des recettes des frais de restauration scolaire de 20 % à compter de 2016
    • Une hausse des frais de stationnement de 48 % en 2018

    En parallèle, elle aura cependant trouvé le moyen de se constituer des réserves, à hauteur de 15 millions d’euros ... De manière à financer la construction du bâtiment « Association Culture Innovation » sur le terrain IGN !

    Intérêt ? Emplacement ? Fonctionnement ?

    L’emplacement n’est pas idéal, pour les enfants comme pour les seniors qui devront allonger le pas le long du bois …

    En vitesse de croisière, le bâtiment coûterait 420 000 € par an, hors frais de personnel. Une entreprise de « facility management » assurerait la gestion, en régie, avec un budget spécifique pour l'accueil, la maintenance, l'entretien, la commercialisation de l'auditorium ...

    Un directeur général culture serait recruté pour chapeauter l’ACI, le conservatoire, les musiques actuelles et la médiathèque ….

    Loin de propulser Saint-Mandé vers l’avenir, ce projet constitue une impasse politique et économique dans l’aménagement de notre ville. Les Saint-Mandéens devront avoir le dernier mot !

    Luc Alonso – alonso.adam.luc@gmail.com
    Arielle Attias – arielle.attias@sciencespo.fr
    Gaël Turban – gael-turban@hotmail.fr
    Lucile Robinet – lucilerobinet@gmail.com

    Lien permanent 0 commentaire Catégories : A Saint-Mandé, on ne nous dit pas tout !, Autour du Conseil Municipal Imprimer
  • Sauver l’Europe !

    927DA5D7-BD0C-4522-9E32-78A8EEEE35B3.jpeg1979 - 2019 : 40 ans.

    L’Europe des douze de mon enfance est tristement devenue l’Europe des doutes.

    De crises économiques et financières en crises migratoires, de Brexit en montée des nationalismes, l'Europe n’aura jamais été autant menacée d’implosion qu’en ce jour. Elle qui longtemps a été un gage de stabilité, est maintenant rendue responsable de tous les maux.

    Face à cette menace sans précédent, j’ai décidé de faire un choix de responsabilité et de conviction en apportant mon suffrage et mon soutien à la liste portée par LREM, le MoDem et Agir. 

    Je regrette que l’UDI n’ait pas intégrée cette alliance pro-européenne. Cette Union de centristes et d'indépendants y avait toute sa place. Et je laisse aux observateurs avisés le soin de comprendre l’origine de cette mésentente.

    Dommage car à l'inverse des élections à deux tours, où le premier tour permet de départager les projets, ce type d'élection sur une journée exige au contraire de rassembler d’entrée ce qui est épars pour peser. C’est par le rassemblement que l’on crée une dynamique.

    A Saint-Mandé le point d’intérêt portera sur le résultat de l’alliance LREM – Modem – Agir face au score de LR (qui n’est jamais à son avantage dans cette élection).

    Pour mémoire au premier tour de la présidentielle, François Fillon avait frôlé les 40% et le candidat Macron dépassé les 31%. Mme Le Pen recueillant 5,5% des voix.

    Toujours pour mémoire et pour se souvenir des spécificités de notre ville, aux Européennes de 2014, l'UMP avait atteint 31,57% Contre 20,81% au niveau national.

    Et le FN avait tout juste dépassé les 10% quand au national il pointait à 24,86%.

    Le PS pointait à 13,27% (13,98% au national) et le Modem-UDI atteignaient 14,54% (contre 9,94% au national).

    Désormais le PS divisé entre le PS-nouvelle donne et Génération-s semble affaibli. Et l'UDI esseulée stagne dans les sondages nationaux aux alentours de 2%.

    Au deuxième tour de la présidentielle Saint-Mandé avait marqué son rejet pour Mme Le Pen en se portant à plus de 89% sur Macron.

    A n'en pas douter, dans notre ville la lutte pour la première place va se jouer entre l'alliance LREM - MODEM - AGIR et Les Républicains. Avec la barre des 31% en ligne de mire pour les deux offres (Résultat de l’UMP aux précédentes européennes de 2014 et de Macron à la présidentielle de 2017).

    Résultats le 26 mai au soir.

    Lien permanent 1 commentaire Catégories : Européennes, Saint-Mandé demain Imprimer
  • Saint-Mandé sous les particules fines

    mgp_zfe_site_dedie_carte_04_72.jpgJe partage ici un article de BFMTV.com "Particules fines : quelles sont les 10 villes de France dont l'air est le plus pollué". Malheureusement Saint-Mandé occupe la deuxième place de ce triste classement derrière Saint-Denis et devant Paris.

    Les sceptiques seront sceptiques, les autres réfléchiront pour trouver des solutions. 

    Tableau mensuel de la pollution à Saint-Mandé

    En toute franchise, le sujet n'est pas simple. Le Conseil Municipal de Saint-Mandé a récemment adopté, à l'unanimité, son entrée en ZFE (Zone à Faibles Emissions métropolitaine). Zone à l'intérieure de laquelle les véhicules les plus polluants ne pourront plus circuler.

    C'est un pas dans la bonne direction, sous l'impulsion de la Metropole du Grand Paris, et je ne doute pas que l'harmonisation des politiques locales à l'intérieur de la boucle de l'A 86 aura des effets bénéfiques sur la qualité de l'air au global. 

    Il n'en demeure pas moins que le Boulevard périphérique est en lui même un sujet. Et il faut voir Saint-Mandé comme ville symbole de la pollution qui touche les villes riveraines du Boulevard Périphérique.

    Faut-il le recouvrir, en réduire la vitesse dessus à 50 km heures ou encore positionner des feux tricolores ? Le déploiement de véhicules électriques est peut-être aussi LA solution qui règlera le problème le plus rapidement ... 

    Toujours est-il que dans le cadre de ma candidature aux élections municipales, je travaille à proposer des pistes locales pour réduire autant que faire se peut l’impact de ces nuisances.

    Lien permanent 2 commentaires Catégories : Autour du Conseil Municipal, Culture, histoire et développement durable Imprimer
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu