Avertir le modérateur

saint-mandé - Page 2

  • Mes trois premiers engagements de campagne

    Merci  aux Saint-Mandéennes et aux Saint-Mandéens qui n'ont pas hésité à braver le mauvais temps. 

    C'est devant une belle assistance, attentive et réceptive, que j'ai pu expliquer ma stratégie de campagne, revenant sur mon tract de candidature, et la méthodologie que nous allions suivre avec mes colistiers.

    Au cours de cette soirée vive en émotions, j'ai esquissé ma vision de Saint-Mandé à l'horizon 2030.

    Cette vision fruit d'une longue réflexion et d'apports multiples, a pris une tournure programmatique, notamment lorsque le Dr Benigni est intervenu pour en donner un aperçu très concret sur le "mieux vieillir" à Saint-Mandé et l'amélioration de l'attractivité économique et commerciale de notre ville par rapport à Vincennes. Ou encore lorsque Rydian Dieyi s’est fait l’écho d’une aspiration au renouveau et a souligné les attentes des jeunes en terme d'animation et de culture.

    J'ai également présenté les animateurs de ma campagne à savoir Arielle Attias, conseillère municipale ; Nicolas, attaché d'administration et Rydian Dieyi, avocat en droit social.

    Parce que je suis persuadé que Saint-Mandé a un formidable potentiel qui ne demande qu’à s’exprimer j’ai à cœur de solliciter les « énergies positives ».

    J'ai également pris les trois premiers engagements de ma campagne :

    1 - Me consacrer pleinement à mon mandat de maire ce qui signifie que je quitterai mes fonctions actuelles.

    2 - M’appuyer sur des conseillers municipaux sortants et des personnalités expérimentées et faire monter une nouvelle génération

    3 - Concevoir et rédiger un programme LOCAL qui tienne compte des aspirations des Saint-Mandéennes et des Saint-Mandéens

    Il s'agissait de la première réunion d’une série de cinq réunions que je tiendrai d'ici à septembre 2019.

    alonso,luc,saint-mandé,projet saint-mandé 2030

    alonso,luc,saint-mandé,projet saint-mandé 2030alonso,luc,saint-mandé,projet saint-mandé 2030

    Lien permanent 0 commentaire Catégories : Municipales Imprimer
  • Mais quelle naïveté !

    6F3D493F-40BC-4509-99C4-89653141BE61.jpegNous avons appris récemment par le journal en ligne 94citoyens et par Le Parisien que la Poste allait délocaliser le centre de tri de Vincennes - Saint-Mandé en mars prochain sur Montreuil.

    On nous y informe également que les maires de Vincennes et de Saint-Mandé ont cosigné une lettre à l'attention du directeur exécutif Ile-de-France Est de la Poste, pointant des "tournées non faites et des délais de distribution anormalement longs" et exigeant un service "avec les résultats que les Vincennois et les Saint-Mandéens sont en droit d'attendre".

    Pour ma part je ne peux m'empêcher de repenser à cet encart dans le journal de Saint-Mandé de juin-juillet-août 2015 (ma photo) signé par M Beaudouin qui s'intitulait "Non le bureau de poste de Saint-Mandé ne fermera pas !" et qui se concluait ainsi :

    "Nous avons proposé des solutions sur Saint-Mandé, qui ne leur convenaient pas et donc la Poste a fusionné les centres de tri du courrier de Vincennes et de Saint-Mandé. Cependant nos facteurs effectuent toujours leurs tournées à Saint-Mandé comme de tradition. C'est uniquement une logique de gestion. Le Maire"

    Pour M Beaudouin il s'agissait alors uniquement d'une logique de gestion, alors qu'il aurait fallu obtenir des engagements dans la durée et dans la qualité du service.

    Il n'avait pas alors anticipé qu'il ne s'agissait que d'un premier mouvement, que d'autres allaient suivre au détriment des Saint-Mandé, de ses habitants et de l'activité économique Saint-Mandéenne.

    Il est bien temps d'aller exiger aujourd'hui de la Poste qu'elle assure son service ...

    Mais quelle naïveté !

    Lien permanent 2 commentaires Catégories : A Saint-Mandé, on ne nous dit pas tout !, Autour du Conseil Municipal Imprimer
  • Voeux 2019 aux Saint-Mandéennes et aux Saint-Mandéens

    A toutes et à tous j’adresse mes vœux les plus chaleureux de santé, de bonheur et de réussite. Que 2019 soit pour Saint-Mandé une année de progrès, d'échanges et de mobilisation pour l'avenir.

    En décembre 2018, je me suis présenté comme candidat aux élections municipales POUR SAINT-MANDE.  

    Cette démarche loin d’être anodine, préparait l’année 2019 et c’est SUR CETTE DYNAMIQUE que JE POURSUIS naturellement.

    J'ai reçu en retour de nombreux témoignages et courriels. Rencontré des Saint-Mandéennes et des Saint-Mandéens qui souhaitent s'investir POUR SAINT-MANDE.

    Encore plus aujourd’hui qu’hier, j’éprouve L’ENVIE DE RASSEMBLER.

    Durement éprouvés par une fin d’année tourmentée, les français aspirent à la SERENITE. C’est bien dans cet esprit que nous nous engagerons.

    Ils aspirent aussi de toute évidence à un renforcement de la CONCERTATION ENTRE ELUS ET CITOYENS. C’est bien cette voie que nous souhaitons emprunter.

    En 2019, FORMULONS LE VOEUX QUE NOS ENERGIES SE FEDERENT

    Nous vous donnons Rendez Vous à la fin du mois POUR DES VŒUX EN FORME DE LANCEMENT DE CAMPAGNE

    RENDEZ VOUS : LE 29 JANVIER – SALLE PIERRE COCHEREAU A 19h00

     

    Luc Alonso

    Conseiller Municipal

    Président du groupe « Saint-Mandé demain »

    Candidat aux élections municipales pour Saint-Mandé

    Lien permanent 0 commentaire Catégories : Autour du Conseil Municipal, Municipales Imprimer
  • Le temps du dialogue, de l’écoute et de la concertation

    099E7D1E-068B-4095-AC56-1CB64E26F427.png« Aucune taxe ne mérite de mettre en danger l’unité de la Nation ».

    Ces paroles de bon sens, et de responsabilité, tenues par le Premier Ministre, Edouard Philippe, je les fais miennes et je les soutiens.

    La crise des gilets jaunes, depuis près d’un mois, aura mis en évidence un grand malaise démocratique et social dans notre pays. Le contrat social à la française implique avant tout l'idée d’une justice fiscale et sociale. Se pose aussi la question des territoires vidés de leurs services publics, mis sous l’eteignoir ; la question des corps intermédiaires mis de côté.

    Les notions de sécurité et d'unité de la Nation ont également émergé depuis le 1ier décembre. Avec acuité. La Marianne défigurée de l'Arc de Triomphe nous rappèlera à jamais ces heures sombres. La gestion des manifestations du 1ier décembre restera comme une faille de l'Etat, face à des gilets jaunes raisonnables et des casseurs séditieux. Avec comme agent aggravant : Des fake news, des manipulations extra étatiques (russes, Trump, ...), des partis politiques qui veulent regagner dans la rue ce qu’ils ont perdu dans les urnes, dans une alliance inédite et inquiétante ... et des chaînes d'information en continue qui privilégient le sensationnalisme plutôt q’un vrai travail journalistique ...

    Le temps est désormais au dialogue, à l’ecoute et à la concertation. Que les gilets jaunes « raisonnables » s’organisent pour négocier, et que le Gouvernement crée les conditions favorables de là négociation. Qu’il en découle un accord « gagnant / gagnant ». 

    Dans cet esprit je relaye ici l'appel de l'Association des Maires d'Ile de France qui ouvre des cahiers de doléances à l'attention des pouvoirs publics. Vous pouvez ainsi adresser vos contributions sur le site dédié à ce lien : Cahiers de doléances adressés aux pouvoirs publics

    Lien permanent 1 commentaire Catégories : Autour du Conseil Municipal Imprimer
  • BAFA 1 - Comités consultatifs de quartier 0 (Tribune du mois de novembre du groupe Saint-Mandé demain)

    675D4727-6E9B-4ABA-9929-E9837BE23E9C.pngNous nous félicitons que la session de formation du BAFA du mois de novembre rencontre un vif succès auprès des jeunes Saint-Mandéens

    En effet, que cela soit par communiqué de presse, lettre ouverte au Maire et questions en conseil municipal, nous avons insisté pour relancer le dispositif à Saint-Mandé.

    Nos jeunes apportent ainsi, par leur engagement, un sérieux démenti aux propos du maire, tenus lors du conseil municipal de décembre, selon lesquels : « le monde change et (que) la jeunesse ne s'engage plus dans le BAFA, dans les diplômes d'animateurs. Avant, à Saint-Mandé, nous formions, bon an mal an, 20 à 25 jeunes (…) Mais, aujourd'hui, il n'y a plus de jeunes ».

    Ce succès démontre qu’il s’agissait d’un simple problème d’organisation au niveau de la Mairie et cet épisode souligne également la déplorable image que se fait le maire de la jeunesse de notre ville.

    Le succès de ce nouvel élan est tel qu’il en revendique aujourd’hui la paternité mais le nouvel élan du BAFA c’est nous !

    Autre sujet, l’échec des comités de quartier. Dans sa tribune du mois passé, la majorité pointait leur faible fréquentation qui n’était pas à la hauteur de ses « espérances » !

    La mandature débutait avec quatre comités, puis deux. Il n’en reste désormais plus qu’un.

    Le manque de dynamisme et d’animation de la démocratie locale est évident.

    A peine une vingtaine de citoyens lors du dernier comité qui s’est tenu mi-octobre. A qui la faute ? Sans compte-rendu, sans micro, dans une salle sombre, sans réel esprit de consultation, en l’absence du Maire, pouvait-il en être autrement ?

    Le Maire devrait conclure ces comités consultatifs après que lui soit présentée une synthèse des échanges. Charge à lui d’apporter des réponses, d’expliquer la politique menée et de tenir compte des bonnes suggestions.

    On s’étonnera également de la disparition du conseil des séniors dont le dernier compte-rendu téléchargeable sur le site de la Ville date d’avril 2017. N’y a-t-il plus de séniors non plus ?

    De deux choses l’une : Soit il n’y a plus de jeunesse et plus de citoyens investis, soit il faut revoir l’animation de la démocratie locale dans notre ville.

    Votre avis nous intéresse !

    Contactez-nous !

    Luc Alonso – alonso.adam.luc@gmail.com

    Arielle Attias – arielle.attias@sciencespo.fr

    Gaël Turban – gael-turban@hotmail.fr  

    Lucile Robinet – lucilerobinet@gmail.com

    Lien permanent 0 commentaire Catégories : A Saint-Mandé, on ne nous dit pas tout !, Autour du Conseil Municipal Imprimer
  • Nos commerces souffrent et la majorité regarde ailleurs (Tribune du mois d'octobre du groupe Saint-Mandé demain)

    saint-mandé,luc alonso,commerces,préemption,dynamismeLe dynamisme d'une ville se mesure notamment au regard de la vitalité de ses commerces. Et à Saint-Mandé la situation est préoccupante.

    La valse des commerces "éphémères" continue, au vu et au su de toutes et tous. Le haut de la rue Jeanne d’Arc est sinistré. Le Val de Gaulle concentre les commerces de restauration rapide. Tout cela avec une certaine fatalité qui nous alerte.

    Mais parce que nous revendiquons une opposition constructive, nous voulons ici émettre des propositions pour agir … tant qu’il est encore temps.

    Lire la suite

    Lien permanent 6 commentaires Catégories : A Saint-Mandé, on ne nous dit pas tout !, Autour du Conseil Municipal Imprimer
  • Vacance ... de ville

    saint-mandé,fête nationale,14 juillet,vacances,vacanceDes « vacances » à la « vacance » il n’y a qu’un petit « s » que la majorité municipale de Saint-Mandé a malheureusement, bel et bien, décidé d’escamoter.

    Entendons nous bien, je ne parle ni de vacance de pouvoir, ni de vacance de poste … mais plutôt de vacance de ville.

    « Bel été 2018, Rendez-vous en Septembre à Saint-Mandé » tel est d’ailleurs le texte placardé sur les panneaux d’affichage Decaux. 

    Et en effet, force est de constater, qu’il ne va pas se passer grand-chose à Saint-Mandé cet été.

    Par exemple, quand la grande majorité des villes du Val-de-Marne fête le 14 juillet par un bal ou un feu d’artifice, Saint-Mandé ne fait rien. Notre ville se désintéresse de la grande fête nationale des français quand pourtant elle fête tous les ans la … Saint Patrick ! C’est à n’y rien comprendre.

    Article de 94citoyens où Saint-Mandé brille par son absence : Feux d'artifice et bals pop les 13 et 14 juillet en Val-de-Marne

    Et quand de nombreuses villes du Val-de-Marne organisent des activités ludiques et estivales, une fois encore Saint-Mandé n’a rien à annoncer … comme on peut le constater dans cet autre article de 94citoyens : Comment s'occuper cet été 2018 en Val-de-Marne

    Pire notre ville réduit l’ouverture de sa médiathèque entre le 13 juillet et le 5 août (6 jours d’ouverture seulement), avant de la fermer complètement du 6 au 27 août … La piscine quand a elle sera fermée les 14 juillet et 15 août.

    Pourtant il y a bien des saint mandéens qui, par choix  ou nécessité, resteront à Saint-Mandé cet été et qui se trouveront pris au piège d'une ville ... en vacance.

    Triste constat et symbole d’une absence de dynamisme de la part de la majorité municipale.

    Lien permanent 3 commentaires Catégories : Autour du Conseil Municipal, Culture, histoire et développement durable Imprimer
  • Courriel ouvert au maire de Saint-Mandé (Pétition de défense du commissariat de Vincennes/Saint-Mandé)

    6F691802-694F-4245-97FB-2A3CEEBC7D24.jpegMonsieur le Maire, 

    Vous m’avez sollicité par courriel du 27 juin pour signer une pétition en mairie et en ligne qui s’oppose à la suppression des services d’accueil et d’investigation de proximité, de traitement judiciaire et de gardes à vue, les week-end et jours fériés au commissariat de Vincennes-Saint-Mandé.

    Ayant à cœur la défense des intérêts de nos concitoyens, et n’étant pas un élu aux convictions à géométrie variable, je signerai cette pétition.

    J’ai cependant été très surpris de constater que vous aviez relayé cette pétition via les panneaux d’affichage de la ville.

    Je vous rappelle que j’avais lancé début 2016, une pétition visant à implanter un commissariat de police nationale Porte de Vincennes. Faute de panneaux de libre expression sur notre ville, je vous avais demandé de pouvoir bénéficier des panneaux d’affichage de la ville et vous m’en aviez refusé l’accès au motif que ma pétition était « à vocation politique ». 

    Je constate aujourd’hui que sur un sujet strictement identique, avec des arguments similaires, vous vous octroyez un droit que vous m’avez refusé hierN’est-ce pas là, Monsieur le Maire, ce que l’on peut appeler le fait du prince ?

    Au delà de l’ironie de vos conseils d’alors (votre courrier de réponse), je regrette que sur un sujet si sérieux vous n’ayez pas marqué un franc soutien à l’idée d’un commissariat Porte de Vincennes. Dans un contexte de réaménagement complet de cette porte dans les années à venir, la position du maire de Saint-Mandé pouvait compter.  

    Je regrette d’ailleurs que vous ayez transmis ma pétition au préfet de police, sans même me répondre au préalable, qui s’est lui-même empressé de constater que «  maillage territorial actuel est jugé satisfaisant ». Aujourd’hui c’est le commissariat de police de Vincennes-Saint-Mandé qui est menacé … 

    Naturellement je vous souhaite aujourd’hui une pleine réussite dans votre collecte de signatures, au côté des maires de Vincennes et Fontenay. 

    Je vous prie de bien vouloir agréer monsieur le maire l’expression de ma meilleure considération.

    Ici la réponse reçue le 25 juillet de M. P Beaudouin, maire de Saint-Mandé  : Réponse du 25-07-18 du maire de Saint-Mandé .pdf

    Luc Alonso

    Lien permanent 1 commentaire Imprimer
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu