Avertir le modérateur

Autour du Conseil Municipal - Page 2

  • Réunion d’échanges "Quartier Pasteur - Cité rose" (Tribune du mois de mars du groupe Saint-Mandé demain)

    Réunion d’échanges

    Bégin, Pasteur, Cité rose, Chaussée de l’Étang

    Jeudi 4 avril à 19h

    Salle Jean-Paul Goude – 2ter avenue Pasteur

     

    455C049C-6690-4F7C-9DBB-B17400C377D4.jpeg

    Nous vous donnons rendez-vous le jeudi 4 avril dans la salle Jean-Paul Goude, à partir de 19 heures, pour échanger avec nous sur le potentiel et le devenir ce secteur de Saint-Mandé.


    De Bégin au haut de la Chaussée de l’Étang, en passant par l’avenue Pasteur, la Cité Rose et l’avenue Gambetta, ces quartiers revêtent plusieurs identités, ils ont cependant en commun d’être des lieux de vie en plein essor.

    Première réunion d’une série de trois, notre objectif est de créer les conditions d’un dialogue avec les Saint-Mandéennes et les Saint-Mandéens sur leur cadre de vie.


    Une réunion où vous pourrez partager avec nous votre quotidien, signaler des problèmes non résolus à ce jour ou au contraire souligner les améliorations qui vous ont simplifié la vie. Mais aussi nous faire part de vos idées en matière d’urbanisme, notamment au sujet de la couverture de la tranchée RER et des aménagements possibles. Il s’agira d’entendre les avis de vos voisins, de confronter les points de vue dans le respect des uns et des autres pour, ensemble, « co-construire » le Saint-Mandé de 2030.


    Si vous avez des difficultés pour vous déplacer ou si vous préférez vous exprimer par écrit n’hésitez pas à nous faire part de votre point de vue par mail ou par courrier adressés à nos noms en mairie.

    A très bientôt pour construire à vos côtés le Saint-Mandé de 2030.

    Luc Alonso – alonso.adam.luc@gmail.com
    Arielle Attias – arielle.attias@sciencespo.fr
    Gaël Turban – gael-turban@hotmail.fr
    Lucile Robinet – lucilerobinet@gmail.com

    Lien permanent 0 commentaire Catégories : Autour du Conseil Municipal, Culture, histoire et développement durable, Municipales Imprimer
  • Hausse de la taxe d'habitation : où est la logique ?

    taxe-habitation.jpgAlors que le Président Macron a fait de la suppression de la taxe d'habitation l'une de ses grandes promesses de campagne, et que cette suppression entre progressivement en application, j'ai relevé lors du dernier Conseil Municipal, au moment du débat d'orientation budgétaire, que les bases locatives allait augmenter cette année de 2,2%. 

    Soit 500.000€ de recettes supplémentaires à l'échelle de la commune.

    Je précise que la hausse des bases locatives est décidée par le Parlement, au moment du vote de Loi de Finances, et que la commune n'intervient pas sur ce point.

    A Saint-Mandé, les bases ont toujours été très élevées, et les Saint-Mandéens fortement sollicités, ce qui explique que le sujet de la taxe d'habitation ait souvent défrayé la chronique de par le passé ...

    Je n'ai pas admis l'augmentation de 5,5% que la majorité municipale a appliqué aux Saint-Mandéens en 2015 au lendemain des élections municipales. Je ne peux pas plus approuver cette hausse de 2,2% des bases locatives. 

    Et je pose la question : où est la logique d'augmenter une taxe que l'on est censé supprimer très prochainement ? 

    Lien permanent 2 commentaires Catégories : Autour du Conseil Municipal Imprimer
  • Vœux 2019 à Saint-Mandé (Tribune du mois de février du groupe Saint-Mandé demain)

    88FEFB73-0361-41F4-BB71-C1673149CBB5.jpegLes cérémonies de vœux sont une vitrine pour les communes qui promeuvent leurs belles réalisations et leurs projets d’avenir. Qu’avez-vous pensé des vœux à Saint-Mandé ?

    Luc Alonso : Les vœux sont censés rassembler la population autour du bilan de l’année écoulée et des projets à venir. A Saint-Mandé les années se succèdent et, malheureusement, se ressemblent. Patrick Beaudouin a formulé des vœux très politiques, en forme de doléances au président de la République, se mettant en scène pour l’apostropher : C’était un peu gênant pour tout dire …

    Il mettra à disposition de l’Etat les moyens du grand débat mais il refuse de l’animer …

    LA : Comme si la fracture sociale, territoriale et industrielle remontait à 2016. Elle a plus de trente ans et chacun a sa part de responsabilité. Mais cela ne me surprend pas : il n’a pas la culture du débat et de la concertation. Nous le savons tous à Saint-Mandé. J’ai, quant à moi, décidé de m’investir pleinement pour faire émerger des idées nouvelles.

    Ubisoft, déjà installé à Montreuil, a annoncé louer des locaux à Saint-Mandé, bonne nouvelle ?

    LA : C’est une belle entreprise dont le siège social est à Rennes. C’est une bonne nouvelle car elle véhicule une image dynamique et moderne. Mais quelles seront les retombées en termes de fiscalité ? Ce point reste flou. A qui vont profiter les retombées économiques des salariés qui vont y travailler. Vont-ils se tourner vers Vincennes, vers les commerces et brasseries de la place Bérault juste en face et en pleine rénovation ? Ou bien vers Saint-Mandé, plus éloignée avec ses commerces sinistrés ?

    Il a listé les projets en cours ...

    LA : Seul le projet de la pointe Paul Bert a eu notre assentiment car il répond à un réel besoin pour les services techniques, les musiques actuelles et le parc de logements sociaux. Mais le regroupement à l’IGN des associations et de l’INTERVAL, avec l’abandon de la maison des marronniers que nos jeunes apprécient est un vrai crève-cœur. La rénovation du haut de Gaulle pouvait attendre par temps de crise. Ces trottoirs noirs, quelle horreur !

    Il dit ne pas avoir augmenté les impôts et continuer dans cette voie ...

    LA : Plus c’est gros, plus ça passe ! En 2015 les taxes locales ont été augmentées de + 5.5%, et en 2018 les hausses cumulées de tarifs depuis 2014 avoisinaient en moyenne + 9% !

    Il espère couvrir la voie RER, cette saignée dans la ville, et réduire le bruit

    LA : Nous aussi nous le souhaitons mais nous souhaitons associer les riverains. Chose qu’il ne sait pas faire !

    Un mot pour conclure ?

    LA : Si l’on devait mesurer l’attractivité d’une ville au nombre de maires qui lui font l’honneur d’être présents lors des vœux, on confirmerait la crise saint-mandéenne. 12 maires étaient présents aux vœux de Vincennes contre 4 à Saint-Mandé, dont 3 par obligation. La crise est là et notre ville mérite mieux que cela !

    Luc Alonso – alonso.adam.luc@gmail.com

    Arielle Attias – arielle.attias@sciencespo.fr

    Gaël Turban – gael-turban@hotmail.fr  

    Lucile Robinet – lucilerobinet@gmail.com

    Lien permanent 1 commentaire Catégories : A Saint-Mandé, on ne nous dit pas tout !, Autour du Conseil Municipal Imprimer
  • Mais quelle naïveté !

    6F3D493F-40BC-4509-99C4-89653141BE61.jpegNous avons appris récemment par le journal en ligne 94citoyens et par Le Parisien que la Poste allait délocaliser le centre de tri de Vincennes - Saint-Mandé en mars prochain sur Montreuil.

    On nous y informe également que les maires de Vincennes et de Saint-Mandé ont cosigné une lettre à l'attention du directeur exécutif Ile-de-France Est de la Poste, pointant des "tournées non faites et des délais de distribution anormalement longs" et exigeant un service "avec les résultats que les Vincennois et les Saint-Mandéens sont en droit d'attendre".

    Pour ma part je ne peux m'empêcher de repenser à cet encart dans le journal de Saint-Mandé de juin-juillet-août 2015 (ma photo) signé par M Beaudouin qui s'intitulait "Non le bureau de poste de Saint-Mandé ne fermera pas !" et qui se concluait ainsi :

    "Nous avons proposé des solutions sur Saint-Mandé, qui ne leur convenaient pas et donc la Poste a fusionné les centres de tri du courrier de Vincennes et de Saint-Mandé. Cependant nos facteurs effectuent toujours leurs tournées à Saint-Mandé comme de tradition. C'est uniquement une logique de gestion. Le Maire"

    Pour M Beaudouin il s'agissait alors uniquement d'une logique de gestion, alors qu'il aurait fallu obtenir des engagements dans la durée et dans la qualité du service.

    Il n'avait pas alors anticipé qu'il ne s'agissait que d'un premier mouvement, que d'autres allaient suivre au détriment des Saint-Mandé, de ses habitants et de l'activité économique Saint-Mandéenne.

    Il est bien temps d'aller exiger aujourd'hui de la Poste qu'elle assure son service ...

    Mais quelle naïveté !

    Lien permanent 2 commentaires Catégories : A Saint-Mandé, on ne nous dit pas tout !, Autour du Conseil Municipal Imprimer
  • Voeux 2019 aux Saint-Mandéennes et aux Saint-Mandéens

    A toutes et à tous j’adresse mes vœux les plus chaleureux de santé, de bonheur et de réussite. Que 2019 soit pour Saint-Mandé une année de progrès, d'échanges et de mobilisation pour l'avenir.

    En décembre 2018, je me suis présenté comme candidat aux élections municipales POUR SAINT-MANDE.  

    Cette démarche loin d’être anodine, préparait l’année 2019 et c’est SUR CETTE DYNAMIQUE que JE POURSUIS naturellement.

    J'ai reçu en retour de nombreux témoignages et courriels. Rencontré des Saint-Mandéennes et des Saint-Mandéens qui souhaitent s'investir POUR SAINT-MANDE.

    Encore plus aujourd’hui qu’hier, j’éprouve L’ENVIE DE RASSEMBLER.

    Durement éprouvés par une fin d’année tourmentée, les français aspirent à la SERENITE. C’est bien dans cet esprit que nous nous engagerons.

    Ils aspirent aussi de toute évidence à un renforcement de la CONCERTATION ENTRE ELUS ET CITOYENS. C’est bien cette voie que nous souhaitons emprunter.

    En 2019, FORMULONS LE VOEUX QUE NOS ENERGIES SE FEDERENT

    Nous vous donnons Rendez Vous à la fin du mois POUR DES VŒUX EN FORME DE LANCEMENT DE CAMPAGNE

    RENDEZ VOUS : LE 29 JANVIER – SALLE PIERRE COCHEREAU A 19h00

     

    Luc Alonso

    Conseiller Municipal

    Président du groupe « Saint-Mandé demain »

    Candidat aux élections municipales pour Saint-Mandé

    Lien permanent 0 commentaire Catégories : Autour du Conseil Municipal, Municipales Imprimer
  • Pas de blanc-seing pour la reconstruction des crèches et de la PMI de la rue de Bérulle

    4227946536.jpgLe groupe "Saint-Mandé demain" s'est abstenu lors du Conseil Municipal au sujet de la Convention que la mairie vient de passer avec le Département du Val-de-Marne qui a trait à la reconstruction de la PMI et des crèches de la rue de Bérulle, et la construction de logements sociaux.

    Parce qu'il est hors de question de laisser, une fois encore, la majorité lancer un chantier immobilier sur notre ville sans que les riverains soient étroitement liés à la définition du projet, sans que ce projet soit pensé par et pour les Saint-Mandéennes et les Saint-Mandéens.

    Aussi je publie ici en toute transparence la Convention adoptée, moins les voix de notre groupe : Convention de partenariat v2 20181108-1.pdf

    Un article du Parisien évoque une mise en travaux entre novembre 2020 et la rentrée 2022. Autant dire après les élections municipales ...

    Voici ma déclaration au Conseil du 18 décembre :

    "Cette Convention présente plusieurs objectifs que l’on peut juger individuellement louables :

    - La reconstruction de la crèche avec le maintien des 90 berceaux : il est vrai qu’elle était décatie

    - La construction de logements sociaux : notre ville est en carence en la matière

    - La volonté de conserver l’équilibre financier

    - La volonté de conserver la propriété de la crèche

    Cependant il manque une dimension à votre projet : la préservation du jardin.

    Dans son livre historique Maurice Giard dénomme la crèche de Bérulle "la crèche-jardin". C’est ce qui fait son charme. Vous auriez pu conserver cet objectif. Fixer le challenge aux architectes d’intégrer un beau jardin. Bien sûr vous allez me répondre que les règles de l’urbanisme intègrent la nécessité d’espaces verts. Mais pas un jardin comme nous l'avons actuellement. Ce point là, en fait, vous l’avez tranché lors d'un Conseil en mars 2013, en modifiant le PLU, et en lui retirant le caractère d’Espace Vert Protégé (EVP) pour cause de "minéralité", afin de ne pas « compromettre les opportunités d’aménagement futur » aviez vous-même précisé.

    Nous avions une crèche jardin, nous risquons d’avoir un bloc de béton.

    Pour l’ensemble de ces raisons nous nous abstiendrons en attendant de voir l’évolution du projet. Car ce dossier à n’en pas douter reviendra vers nous encore plusieurs fois"

    Lien permanent 1 commentaire Catégories : A Saint-Mandé, on ne nous dit pas tout !, Autour du Conseil Municipal, Municipales Imprimer
  • Je suis candidat pour Saint-Mandé (Élections municipales 2020 - Communiqué de presse)

    luc alonso,municipales,candidatureCommuniqué de presse de Luc Alonso

    Conseiller municipal indépendant de Saint-Mandé

    Président du groupe centriste et indépendant « Saint-Mandé, demain »

    ************************************************************

    Je suis candidat aux élections municipales de 2020 pour Saint-Mandé.

    J'ai souhaité faire part de ma décision aux Saint-Mandéennes et aux Saint-Mandéens, en ce début du mois de décembre, par le biais d’un tract qui est en cours de distribution, dans les boîtes aux lettres de la ville.

    Par celui-ci, je présente ma candidature et y livre mon constat sur la gestion actuelle de la ville qui ne me satisfait pas. 

    J'entends, dans les mois qui viennent, proposer un projet progressiste, avec et pour les saint-mandéens.

    Un projet que je veux moderne, réaliste et chiffré.

    J’ouvre ainsi le temps de l'échange et du débat avec nos concitoyens. Un temps que je crois nécessaire pour notre ville. 

    L'année 2019 permettra aussi de détecter de nouveaux talents, prêts à s'investir pour l'intérêt de Saint-Mandé.

    Cette démarche je l'entreprends en toute indépendance des partis politiques, qui ont leur propre calendrier électoral. Mais sans en être déconnecté pour autant. Le temps viendra, à n'en pas douter, où nos calendriers réciproques s'aligneront, et où la question des soutiens trouvera une réponse.

    Je vise ainsi à mettre en place une liste d'ouverture, de large rassemblement et d'intérêt pour notre ville. 

    Naturellement, je reste investi au niveau du Conseil Municipal ou je continuerai de défendre, avec mes collègues, les intérêts de nos concitoyens.

    La prochaine étape de ma candidature sera les voeux pour la nouvelle année que je présenterai aux Saint-Mandéennes et aux Saint-Mandéens.

    Luc Alonso, le 11 décembre 2018

    Lien permanent 2 commentaires Catégories : Autour du Conseil Municipal, Municipales Imprimer
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu