Avertir le modérateur

A Saint-Mandé, on ne nous dit pas tout ! - Page 2

  • Le retour de Monsieur 5% (Tribune politique du groupe "Saint-Mandé, demain" - mai 2016)

    « Le pire n’est jamais certain » ! Cette formule devrait être méditée par les élus en charge des finances de la ville. En effet, lors du vote du budget, nous avons appris que nous allions faire une économie de 800 000 € par rapport à la contribution dite « FPIC », du fait que son calcul est maintenant effectué au niveau du Grand Paris. C’est un ballon d’oxygène inattendu et bienvenu offert à nos finances !

    Ballon qui se dégonfle un peu lorsque l’on constate que nous continuons de verser une subvention de 13 000 € à l’ACTEP, alors que le Grand Paris a officiellement pris le relais en termes de structure intercommunale !

    Autre révélation lors du vote du budget, notre endettement s’élève, en 2016, à 926 € par habitant, quand il était (artificiellement) à 786 € en 2015. On y voit là l’effet de la renégociation des emprunts toxiques pour revenir à des emprunts à taux fixes. Il n’y a désormais plus de danger et l’on peut s’en réjouir. Mais la pénalité est sévère : 140 € de plus par habitant … x 22 000 = 3 millions d’€ … sans aucune contrepartie.

    Nous avons donc voté contre ce budget car nous avons des interrogations majeures qui demeurent sans réponse.

    Nous n’avons pas pu juger des efforts, et de la stratégie, de la Ville pour maîtriser sa masse salariale (+ 2,3%). Nous nous interrogeons quant à la pertinence des études sur le réaménagement du haut de l’avenue du général de Gaulle (60 000€) ; projet qui nous semble pouvoir être différé en temps de crise.

    Néanmoins, nous avons accueilli favorablement le projet de réaménagement de la rue Mongenot et la sécurisation des accès à l’école Paul Bert.    

    La baisse notable du budget du CCAS de 85 000 €, - 9,9%, interroge aussi, fatalement.

    Nous vous annoncions le retour de Monsieur 5% … C’est le montant des augmentations, qu’une fois encore, les Saint-Mandéens subiront pour leurs activités musicales, du Conservatoire et de la ludothèque.

    Lucile Robinet et Luc Alonso

    lucilerobinet@gmail.com

    alonso.adam.luc@gmail.com

    Lien permanent 0 commentaire Catégories : A Saint-Mandé, on ne nous dit pas tout ! Imprimer
  • La politique de l'autruche (tribune du groupe "Saint-Mandé, demain" de janvier 2016)

    Politique de l'autruche.jpgFin 2014, un article de 94.citoyens.com révélait que Saint-Mandé avait perdu 891 habitants en 5 ans. Cruel constat : Non seulement notre ville n’attire plus, mais elle fait fuir !. Et ce n’est pas l’action de la majorité municipale cette année qui aura inversé la tendance.

    Que verrait-elle si elle sortait, ne serait-ce qu’un peu, la tête du trou ?

     

    Lire la suite

    Lien permanent 0 commentaire Catégories : A Saint-Mandé, on ne nous dit pas tout !, Autour du Conseil Municipal Imprimer
  • Quand le Conseil Municipal confond vitesse et précipitation ...

    saint-mandé,indemnité receveur municipalLors du dernier Conseil Municipal de l'année, était inscrite au point N° 12 la question de l'octroi de l'indemnité au receveur municipal.

    Cette délibération qui revient tous les ans m'avait déjà intrigué lors du Conseil de mars 2015 et j'avais demandé des explications.

    En substance, M le Maire m'avait répondu qu'il s'agissait d'une tradition républicaine, et qu'en outre notre receveur municipal émettait un rapport annuel sur l'état des finances de la Commune (D'ailleurs particulièrement utile à la majorité pour justifier de sa politique financière) et optimisait par son action  le recouvrement des créances de la ville. Que par ses conseils ainsi dispensés, elle pouvait bénéficier de cette indemnité.

    Il faut savoir que le versement de cette indemnité est effectivement encadré et ne doit pas être "la contrepartie de la qualité de service que toute collectivité est en droit d'attendre de la DGFiP mais de l'engagement et de l'investissement personnels du comptable" Sénat - conditions d'octroi de l'indemnité au receveur municipal

    Ces explications fournies, le Conseil avait alors voté à l'unanimité l'indemnité proposée de 4648€.

    Quelle ne fut donc pas ma surprise ...

    Lire la suite

    Lien permanent 0 commentaire Catégories : A Saint-Mandé, on ne nous dit pas tout !, Autour du Conseil Municipal Imprimer
  • Quand le Tribunal Administratif de Melun nous donne gain de cause

    avocat_jeune.jpgLe Tribunal Administratif de Melun vient de rendre son jugement, en séance publique du 19 Novembre 2015, dans l'affaire qui nous opposait, avec ma collègue du groupe "Saint-Mandé, demain", à la Mairie. Jugement qui nous est favorable.

    En Septembre 2014, nous avions saisi le tribunal administratif pour défendre notre liberté d’expression, mise à mal par l’article 30 du Règlement Intérieur, adopté par le Conseil municipal (avec 5 votes contre, dont les nôtres naturellement). Nous estimions que la majorité se taillait la part du lion, en s’arrogeant une tribune politique de 4 000 signes, alors qu’elle avait déjà la main sur le reste du journal municipal pour vanter sa politique (et ne pas s’en priver !) ; laissant à l’opposition des tribunes de 3 000, 2 000 et 1 000 signes.

    Nous demandions l'annulation de l'article 30 fixant cette répartition. Le Tribunal Administratif vient de la prononcer. 

    Lire la suite

    Lien permanent 2 commentaires Catégories : A Saint-Mandé, on ne nous dit pas tout !, Autour du Conseil Municipal Imprimer
  • Participatif ? Mon œil !

    saint-mandé,comité de quartier,participatif

    Tribune politique du Groupe "Saint-Mandé demain" - Bulletin Municipal d'octobre 2015

    La consultation et l’écoute des citoyens sont au cœur de toute politique publique qui se respecte. Et dans cette optique, la mise en place des comités de quartier aurait pu être perçue comme une avancée positive. 

    Malheureusement, leur détournement, effectué par la majorité municipale, à des fins politiciennes, en compromet la finalité. 

    En effet, souvenez-vous ...

    Lire la suite

    Lien permanent 1 commentaire Catégories : A Saint-Mandé, on ne nous dit pas tout ! Imprimer
  • Réfection de la place du marché de l'alouette : Ne nous trompons pas de débat !

    Au coeur de l'été, la réfection de la place de la libération, plus connue des saint-mandéens sous le nom de place du marché de l'alouette, défraye la chronique ... contre toute attente.

    Un article du Parisien "Saint-Mandé rénove la place de la Libération" a éveillé mon attention en ce début du mois d'août. Après avoir décrit les opérations de réfection de cette place qui auront lieu du 3 août au 28 août, l'article se fait l'échos de la navette qui a été mise en place par la mairie vers le marché de la tourelle, où les commerçants ont trouvé refuge les mardis et vendredis.

    Lire la suite

    Lien permanent 1 commentaire Catégories : A Saint-Mandé, on ne nous dit pas tout !, Autour du Conseil Municipal Imprimer
  • Toujours plus étonnant ... retour sur le dernier Conseil Municipal

    Etonnant et édifiant ! Le dernier Conseil Municipal l'aura été à plus d'un titre !

    Alors que la majorité a voté le budget 2015 lors du Conseil de Mars, de nouvelles délibérations sont venues apporter un éclairage nouveau sur l'état des finances de notre ville.

    Lire la suite

    Lien permanent 1 commentaire Catégories : A Saint-Mandé, on ne nous dit pas tout !, Autour du Conseil Municipal, Des finances loin d'être exemplaires Imprimer
  • L’heure des choix

    IMG_4654N&B.jpgLe Préfet du Val-de-Marne vient de placer Saint-Mandé en carence au regard de la Loi SRU. La Ville n’a pas respecté ses engagements en matière de construction de logements sociaux et se voit donc mise à l’amende majorée. Certaines de ses prérogatives en matière d’urbanisme sont également confisquées. Nous ne nous réjouissons pas de cette nouvelle mais elle ne nous surprend pas. Toute politique a son aboutissement.

    A Saint-Mandé les ateliers « participatifs » se sont succédé ces deux derniers mois à un rythme effréné. La majorité municipale nous préparant à des choix que l’on pressent douloureux. Le tract – questionnaire diffusé aux Saint-Mandéens, sans consultation de l’opposition, nous annonce que nous allons devoir « nous interroger sur le devenir des services publics ». Dans une parodie de démocratie participative, nous n’aurions qu’à cocher la case du service public qui se verra sacrifié !

    Sacrifié sur l’autel de la baisse des dotations de l’Etat et de la hausse des prélèvements, c’est vrai. Mais aussi pour rembourser les intérêts de notre emprunt toxique indexé sur le franc suisse. Il aura coûté 500 000 € en 2013. Le Maire a oublié de signaler ce point.

    Nous refusons ces méthodes.

    Bien sûr, toutes les communes devront faire des choix pour garantir leur équilibre financier et nous ne fuirons pas nos responsabilités. Nous ferons donc, début 2015, une série de propositions, que nous rendrons publiques, pour une meilleure gestion de nos finances publiques.

    Mais par-dessus tout, nous défendrons le « bien vivre ensemble », qui se nourrit de services publics efficaces, constants et de proximité. Nous sommes convaincus qu’il n’est pas de difficulté qui ne puisse être surmontée, avec volonté, dynamisme et imagination.

    D’ici là goûtons le temps des fêtes à leur juste valeur, en famille, entre amis ou au sein des associations.

    Bonnes fêtes de fin d’année !

    L. Robinet et L. Alonso

    lucilerobinet@gmail.com

     

    alonso.adam.luc@gmail.com

    Lien permanent 0 commentaire Catégories : A Saint-Mandé, on ne nous dit pas tout !, Autour du Conseil Municipal, Municipales Imprimer
  • Quand démocratie rime avec autocratie (Tribune du groupe 'Saint-Mandé, demain' - Bulletin Municipal de Novembre/Décembre 2014)

    saint-mandé,conseil municipal,démocratie,autocratieLes commissions destinées à préparer le conseil municipal, constituées d’élus de la majorité et de l’opposition, doivent favoriser les échanges dans la recherche de l’intérêt général.  

    Le règlement intérieur fixe d’ailleurs leur rôle : « Elles examinent les affaires qui leur sont soumises, émettent de simples avis ou formulent des propositions » avant de statuer à la majorité des membres présents.

    La réalité est bien différente à Saint-Mandé !

    Les dossiers « bouclés » en amont sont présentés aux élus, discutés, et surtout adoptés en l’état, sans que la moindre virgule ne soit déplacée.

    Bien que permanentes, les commissions sont parfois annulées : « pas de commission » sera la simple information fournie aux conseillers.  Ainsi entre juin et décembre, les élus n’auront pas eu à débattre du développement économique de la ville ! Aveu flagrant de l’absence de vision sur ce sujet ou simple laxisme ? Nous discuterons des animations de fin d’année, lorsqu’elles se mettront en place ...

    En commission « Urbanisme et Logement » on n’évoque ni  les permis de construire accordés (pourtant peu nombreux !), ni les grands projets immobiliers, que nous savons en cours d’étude (L’immeuble de la Poste, la crèche et le conservatoire Bérulle, l’école Decroly, …).

    En commission « Communication » on oublie d’informer les élus du recrutement d’un Directeur de … la communication. Tout comme en commission « Ressources Humaines » …

    La sécurité et la tranquillité publique demeurent des sujets « régaliens ». Pas de commission. Et quand M. Beaudouin se décide à consulter la population, pendant les congés scolaires, il n’associe pas l’opposition à sa démarche. Le sujet était pourtant l’occasion d’une « Union sacrée » entre tous les élus.

    M. Beaudouin n’a de toute évidence pas entendu les aspirations des Saint-Mandéens à plus de transparence dans la gestion des affaires : il semble toujours et encore confondre démocratie et … autocratie.

    Lucile Robinet et Luc Alonso

    Lien permanent 1 commentaire Catégories : A Saint-Mandé, on ne nous dit pas tout !, Autour du Conseil Municipal Imprimer
  • Fidèles au poste (Tribune du groupe 'Saint-Mandé, demain' - Bulletin Municipal de septembre/octobre 2014)

    fidèles au posteDes divergences survenues au sein du groupe « Saint-Mandé d’abord » nous ont conduits à nous réunir sous l’étiquette « Saint-Mandé, demain ». Fidèles aux engagements pris durant la campagne de mars dernier, nous avons fait entendre notre voix au Conseil Municipal et dans ses différentes commissions.

    Opposés à la hausse de 18,6% des indemnités des élus

    En avril, nous nous sommes opposés à la hausse de 18,6% de l’enveloppe des indemnités des élus et au passage de 9 à 10 adjoints. Ces augmentations, bien que légales, sont-elles légitimes ? En ces temps difficiles, un geste, même symbolique, était possible, voire attendu … Laurent Wauquiez (UMP), pourtant récemment invité par le Maire de notre ville, n’a-t-il pas, au Puy-en-Velay, renoncé à 20% de ses indemnités ?

    D’autant que de nouveaux efforts sont demandés aux Saint-Mandéens.

    Opposés à la hausse de 5% des tarifs des services de la Ville

    En juin, c’est une hausse de 5% des tarifs des différents services de la Ville qui a été adoptée par la majorité (et ses alliés). Arguant du fait qu’il fallait rattraper des augmentations non concrétisées dans le passé ! Après la taxe d’habitation, Monsieur Beaudouin semble avoir trouvé une nouvelle manne …

    Opposés aux barèmes de la CFE – Cotisation Foncière des Entreprises

    En septembre, ce sont les barèmes de la CFE qui viennent d’être arrêtés au maximum de ce qu’autorise la loi. Alors que nous avons un taux supérieur aux villes voisines et que notre commerce est déjà en berne ...

    Nous avons voté contre ces hausses de lendemain d’élection.

    Pour une opposition constructive et vigilante 

    En revanche, nous nous associons à la réflexion qui semble engagée pour plus de transparence dans l’attribution des places en crèche. Et demeurons vigilants sur l’application des rythmes scolaires qui nécessite de nombreux aménagements, en particulier sur la pause méridienne des enfants les plus jeunes.

    Nous vous tiendrons informés.

    Vous pouvez compter sur nous.

     

    Nous sommes fidèles au poste.

    Lucile Robinet et Luc Alonso

    Lien permanent 1 commentaire Catégories : A Saint-Mandé, on ne nous dit pas tout !, Autour du Conseil Municipal, Municipales Imprimer
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu