Avertir le modérateur

Du plaisir de partager, encore et toujours (Tribune politique du mois juillet-août du groupe Saint-Mandé demain)

A la veille des vacances estivales, nous partageons avec vous, comme les années précédentes, nos coups de cœur, en clin d’œil à la situation politique locale.

téléchargement.jpeg

téléchargement (1).jpeg

téléchargement (2).jpeg

téléchargement (3).jpeg

 

 

 

 

 

Luc : Quel paradoxe ! Les vacances sont là, et pourtant, alors que c’est le moment de lire et de se divertir, la médiathèque sera en service réduit à compter du 20 juillet pour fermer du 6 au 26 août. Tous les étés, notre ville se prive d’un lieu central d’échanges, de calme et de sérénité. C’est regrettable. N’hésitez pas à faire vos emprunts en amont, les délais de retour sont malgré tout allongés. Quant à moi, je me plongerai dans la lecture de Me voici de Jonathan Safran Foer. Un roman fleuve de 740 pages pour découvrir, à travers les aventures de son double Jacob, cet auteur américain à succès de 40 ans à peine.

Lucile : Encore un enfant qui raconte la vie ? Encore un auteur qui se croit malin en donnant des mots plein de candeur ou d'ironie à une petite fille de onze ans ? Non. Avec  sa collectiond'enfants et d'adultes maniacodépressifs, obsessionnels  compulsifs ou bien phobiques, on est un peu dans « Le Petit Nicolas » au  pays des névroses. Mais avec un dosage subtil de fausse naïveté et de réelle compassion, Cypora Petitjean-Cerf nous attache si bien à Tracey, élève de 6e au collège Jean-Lurçat de Saint-Denis, qu'au moment de tourner la dernière page de La Belle Année,  on se dit qu'elle va nous manquer !

Gaël : Pour ceux qui souhaitent fuir le soleil et la chaleur de cet été qui s’annonce caniculaire, la solution se trouve certainement dans les salles de cinéma ou … de théâtre ! Sortant du classique théâtre de boulevard, Les Faux British, pièce qui peut se targuer d’un Molière grandement mérité, vous plonge dans l’Angleterre du 19e siècle. Une troupe un peu trop amatrice qui souhaite mettre en scène un thriller, un manoir bringuebalant, une pointe de flegme britannique et beaucoup de loufoquerie : la recette d’une pièce sans temps mort et hilarante. Le mieux, c’est de découvrir cela par vous-même !

Arielle : Sous cette chaleur accablante, les vacances d’été arrivent à pic. Pour vous accompagner, je vous conseille L’ode à la fatigue, un essai à a fois original et jouissif du philosophe Eric Fiat. Faire l’éloge de la fatigue paraît une démarche à contre temps. Et pourtant, M.Fiat nous rappelle que la bonne fatigue, contrairement à la paresse, est un sentiment digne auquel il faut s’abandonner. Symbole que nos forces ont été correctement utilisées, la fatigue est le repos du juste. Pour l’illustrer, il jongle entre des références littéraires, poétiques et philosophiques, pour le plaisir des lecteurs.

Sur ces mots, nous vous souhaitons un bel et reposant été.

Luc Alonso / alonso.adam.luc@gmail.com

Arielle Attias / arielle.attias@sciencespo.fr

Gaël Turban / gael-turban@hotmail.fr

Lucile Robinet / lucilerobinet@gmail.com

Lien permanent 1 commentaire Catégories : Autour du Conseil Municipal, Culture, histoire et développement durable Imprimer

Commentaires

  • Merci de ces précieux conseils de lecture.
    Je vous souhaite un très bel été avec beaucoup de belles découvertes culturelles.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu