Avertir le modérateur

Vœux 2019 à Saint-Mandé (Tribune du mois de février du groupe Saint-Mandé demain)

88FEFB73-0361-41F4-BB71-C1673149CBB5.jpegLes cérémonies de vœux sont une vitrine pour les communes qui promeuvent leurs belles réalisations et leurs projets d’avenir. Qu’avez-vous pensé des vœux à Saint-Mandé ?

Luc Alonso : Les vœux sont censés rassembler la population autour du bilan de l’année écoulée et des projets à venir. A Saint-Mandé les années se succèdent et, malheureusement, se ressemblent. Patrick Beaudouin a formulé des vœux très politiques, en forme de doléances au président de la République, se mettant en scène pour l’apostropher : C’était un peu gênant pour tout dire …

Il mettra à disposition de l’Etat les moyens du grand débat mais il refuse de l’animer …

LA : Comme si la fracture sociale, territoriale et industrielle remontait à 2016. Elle a plus de trente ans et chacun a sa part de responsabilité. Mais cela ne me surprend pas : il n’a pas la culture du débat et de la concertation. Nous le savons tous à Saint-Mandé. J’ai, quant à moi, décidé de m’investir pleinement pour faire émerger des idées nouvelles.

Ubisoft, déjà installé à Montreuil, a annoncé louer des locaux à Saint-Mandé, bonne nouvelle ?

LA : C’est une belle entreprise dont le siège social est à Rennes. C’est une bonne nouvelle car elle véhicule une image dynamique et moderne. Mais quelles seront les retombées en termes de fiscalité ? Ce point reste flou. A qui vont profiter les retombées économiques des salariés qui vont y travailler. Vont-ils se tourner vers Vincennes, vers les commerces et brasseries de la place Bérault juste en face et en pleine rénovation ? Ou bien vers Saint-Mandé, plus éloignée avec ses commerces sinistrés ?

Il a listé les projets en cours ...

LA : Seul le projet de la pointe Paul Bert a eu notre assentiment car il répond à un réel besoin pour les services techniques, les musiques actuelles et le parc de logements sociaux. Mais le regroupement à l’IGN des associations et de l’INTERVAL, avec l’abandon de la maison des marronniers que nos jeunes apprécient est un vrai crève-cœur. La rénovation du haut de Gaulle pouvait attendre par temps de crise. Ces trottoirs noirs, quelle horreur !

Il dit ne pas avoir augmenté les impôts et continuer dans cette voie ...

LA : Plus c’est gros, plus ça passe ! En 2015 les taxes locales ont été augmentées de + 5.5%, et en 2018 les hausses cumulées de tarifs depuis 2014 avoisinaient en moyenne + 9% !

Il espère couvrir la voie RER, cette saignée dans la ville, et réduire le bruit

LA : Nous aussi nous le souhaitons mais nous souhaitons associer les riverains. Chose qu’il ne sait pas faire !

Un mot pour conclure ?

LA : Si l’on devait mesurer l’attractivité d’une ville au nombre de maires qui lui font l’honneur d’être présents lors des vœux, on confirmerait la crise saint-mandéenne. 12 maires étaient présents aux vœux de Vincennes contre 4 à Saint-Mandé, dont 3 par obligation. La crise est là et notre ville mérite mieux que cela !

Luc Alonso – alonso.adam.luc@gmail.com

Arielle Attias – arielle.attias@sciencespo.fr

Gaël Turban – gael-turban@hotmail.fr  

Lucile Robinet – lucilerobinet@gmail.com

Lien permanent 1 commentaire Catégories : A Saint-Mandé, on ne nous dit pas tout !, Autour du Conseil Municipal Imprimer

Commentaires

  • Concernant la couverture du RER, c'est un projet d'environ....50 millions d'Euro et de plus c'est la RATP qui à la main et qui souhaite ne pas couvrir cette portion pour des raisons de sécurité.
    Mais il existe des solutions moins onéreuses...

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu