Avertir le modérateur

  • Pas de blanc-seing pour la reconstruction des crèches et de la PMI de la rue de Bérulle

    4227946536.jpgLe groupe "Saint-Mandé demain" s'est abstenu lors du Conseil Municipal au sujet de la Convention que la mairie vient de passer avec le Département du Val-de-Marne qui a trait à la reconstruction de la PMI et des crèches de la rue de Bérulle, et la construction de logements sociaux.

    Parce qu'il est hors de question de laisser, une fois encore, la majorité lancer un chantier immobilier sur notre ville sans que les riverains soient étroitement liés à la définition du projet, sans que ce projet soit pensé par et pour les Saint-Mandéennes et les Saint-Mandéens.

    Aussi je publie ici en toute transparence la Convention adoptée, moins les voix de notre groupe : Convention de partenariat v2 20181108-1.pdf

    Un article du Parisien évoque une mise en travaux entre novembre 2020 et la rentrée 2022. Autant dire après les élections municipales ...

    Voici ma déclaration au Conseil du 18 décembre :

    "Cette Convention présente plusieurs objectifs que l’on peut juger individuellement louables :

    - La reconstruction de la crèche avec le maintien des 90 berceaux : il est vrai qu’elle était décatie

    - La construction de logements sociaux : notre ville est en carence en la matière

    - La volonté de conserver l’équilibre financier

    - La volonté de conserver la propriété de la crèche

    Cependant il manque une dimension à votre projet : la préservation du jardin.

    Dans son livre historique Maurice Giard dénomme la crèche de Bérulle "la crèche-jardin". C’est ce qui fait son charme. Vous auriez pu conserver cet objectif. Fixer le challenge aux architectes d’intégrer un beau jardin. Bien sûr vous allez me répondre que les règles de l’urbanisme intègrent la nécessité d’espaces verts. Mais pas un jardin comme nous l'avons actuellement. Ce point là, en fait, vous l’avez tranché lors d'un Conseil en mars 2013, en modifiant le PLU, et en lui retirant le caractère d’Espace Vert Protégé (EVP) pour cause de "minéralité", afin de ne pas « compromettre les opportunités d’aménagement futur » aviez vous-même précisé.

    Nous avions une crèche jardin, nous risquons d’avoir un bloc de béton.

    Pour l’ensemble de ces raisons nous nous abstiendrons en attendant de voir l’évolution du projet. Car ce dossier à n’en pas douter reviendra vers nous encore plusieurs fois"

    Lien permanent 1 commentaire Catégories : A Saint-Mandé, on ne nous dit pas tout !, Autour du Conseil Municipal, Municipales Imprimer
  • Je suis candidat pour Saint-Mandé (Élections municipales 2020 - Communiqué de presse)

    luc alonso,municipales,candidatureCommuniqué de presse de Luc Alonso

    Conseiller municipal indépendant de Saint-Mandé

    Président du groupe centriste et indépendant « Saint-Mandé, demain »

    ************************************************************

    Je suis candidat aux élections municipales de 2020 pour Saint-Mandé.

    J'ai souhaité faire part de ma décision aux Saint-Mandéennes et aux Saint-Mandéens, en ce début du mois de décembre, par le biais d’un tract qui est en cours de distribution, dans les boîtes aux lettres de la ville.

    Par celui-ci, je présente ma candidature et y livre mon constat sur la gestion actuelle de la ville qui ne me satisfait pas. 

    J'entends, dans les mois qui viennent, proposer un projet progressiste, avec et pour les saint-mandéens.

    Un projet que je veux moderne, réaliste et chiffré.

    J’ouvre ainsi le temps de l'échange et du débat avec nos concitoyens. Un temps que je crois nécessaire pour notre ville. 

    L'année 2019 permettra aussi de détecter de nouveaux talents, prêts à s'investir pour l'intérêt de Saint-Mandé.

    Cette démarche je l'entreprends en toute indépendance des partis politiques, qui ont leur propre calendrier électoral. Mais sans en être déconnecté pour autant. Le temps viendra, à n'en pas douter, où nos calendriers réciproques s'aligneront, et où la question des soutiens trouvera une réponse.

    Je vise ainsi à mettre en place une liste d'ouverture, de large rassemblement et d'intérêt pour notre ville. 

    Naturellement, je reste investi au niveau du Conseil Municipal ou je continuerai de défendre, avec mes collègues, les intérêts de nos concitoyens.

    La prochaine étape de ma candidature sera les voeux pour la nouvelle année que je présenterai aux Saint-Mandéennes et aux Saint-Mandéens.

    Luc Alonso, le 11 décembre 2018

    Lien permanent 2 commentaires Catégories : Autour du Conseil Municipal, Municipales Imprimer
  • Le temps du dialogue, de l’écoute et de la concertation

    099E7D1E-068B-4095-AC56-1CB64E26F427.png« Aucune taxe ne mérite de mettre en danger l’unité de la Nation ».

    Ces paroles de bon sens, et de responsabilité, tenues par le Premier Ministre, Edouard Philippe, je les fais miennes et je les soutiens.

    La crise des gilets jaunes, depuis près d’un mois, aura mis en évidence un grand malaise démocratique et social dans notre pays. Le contrat social à la française implique avant tout l'idée d’une justice fiscale et sociale. Se pose aussi la question des territoires vidés de leurs services publics, mis sous l’eteignoir ; la question des corps intermédiaires mis de côté.

    Les notions de sécurité et d'unité de la Nation ont également émergé depuis le 1ier décembre. Avec acuité. La Marianne défigurée de l'Arc de Triomphe nous rappèlera à jamais ces heures sombres. La gestion des manifestations du 1ier décembre restera comme une faille de l'Etat, face à des gilets jaunes raisonnables et des casseurs séditieux. Avec comme agent aggravant : Des fake news, des manipulations extra étatiques (russes, Trump, ...), des partis politiques qui veulent regagner dans la rue ce qu’ils ont perdu dans les urnes, dans une alliance inédite et inquiétante ... et des chaînes d'information en continue qui privilégient le sensationnalisme plutôt q’un vrai travail journalistique ...

    Le temps est désormais au dialogue, à l’ecoute et à la concertation. Que les gilets jaunes « raisonnables » s’organisent pour négocier, et que le Gouvernement crée les conditions favorables de là négociation. Qu’il en découle un accord « gagnant / gagnant ». 

    Dans cet esprit je relaye ici l'appel de l'Association des Maires d'Ile de France qui ouvre des cahiers de doléances à l'attention des pouvoirs publics. Vous pouvez ainsi adresser vos contributions sur le site dédié à ce lien : Cahiers de doléances adressés aux pouvoirs publics

    Lien permanent 1 commentaire Catégories : Autour du Conseil Municipal Imprimer
  • Même en période de travaux, la sécurité doit être assurée ! (tribune du mois de décembre du groupe Saint-Mandé demain)

    Absence de coordination entre la réalisation des travaux et les exigences de la sécurité routière.

    Pourtant une grande habituée des travaux de voirie, la Ville de Saint-Mandé n’a pas su gérer les travaux du haut de Gaulle à la hauteur de la rue du Commandant Mouchotte.

    Ce carrefour, incontournable pour accéder à l’école Charles Digeon et au centre sportif Roger Vergne, est devenu particulièrement dangereux au cours de tous ces jours avec son flot de voitures et deux roues, de bus et sa ribambelle d’enfants.

    Les deux passages piétons permettant de traverser l’avenue ayant été simultanément condamnés, les piétons devaient patienter sur la chaussée pour pouvoir traverser, avec un marquage au sol obsolète pour les voitures, sans oublier les poubelles sur la chaussée les jours de collecte. L’entrée et la sortie des classes devenaient des moments critiques… Tout cela sous l’œil impuissant de la police municipale.

    Pourtant, Luc Alonso avait déjà signalé, au cours d’un conseil municipal, que des jeunes devaient marcher sur la chaussée pour se rendre au collège, suite à de mauvais fléchages, lors de la rénovation du trottoir situé face à l’arrêt de bus « Jean Mermoz » …

    Tout ça pour ça! 

    Le revêtement du trottoir sera désormais noir ... L’arrêt du bus reconduit au même endroit sans s’être demandé s’il n’aurait pas été préférable de le déplacer avant le feu tricolore ... Le trottoir du boucher et du primeur du rocher ont perdu 1 mètre devant leur vitrine, réduisant leur possibilité d’animation commerciale …  

    Cerise sur le gâteau 

    Saint-Mandé sud vit et va, semble t’il, vivre encore de nombreux mois dans la pénombre et supporter encore de nombreuses chutes. La Ville se targue d’être une des premières à passer aux LED … Encore faut-il partir à point ! 

    A l’instar d’une mère de famille saint-mandéenne excédée, sur twitter, nous exigeons que « même en période de travaux, la sécurité (soit) assurée ! ».

    Luc Alonso – alonso.adam.luc@gmail.com

    Arielle Attias – arielle.attias@sciencespo.fr

    Gaël Turban – gael-turban@hotmail.fr  

    Lucile Robinet – lucilerobinet@gmail.com

    Lien permanent 0 commentaire Catégories : A Saint-Mandé, on ne nous dit pas tout !, Autour du Conseil Municipal Imprimer
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu