Avertir le modérateur

Quel mépris ... !

63BD7850-90C1-4B33-B1CC-90BAA9D246B8.jpegC'est visiblement par le mépris que le maire de Saint-Mandé a décidé de traiter son opposition ...

Le dernier "Saint-Mandé infos" en est la parfaite illustration. 

Dans une volonté manifeste de saborder, ou de parasiter, la bonne lecture de notre tribune, Patrick Beaudouin et le directeur de la publication n'ont pas hésité a la faire couper en deux, la renvoyant sur deux pages différentes, en retenant une police de caractère plus petite que pour les textes de la majorité, et en insérant de la publicité sur la place ainsi gagnée.

Seules les tribunes de l'opposition sont ainsi traitées dans le journal municipal.

Lors du précédent Conseil Municipal j'avais déjà signalé que la taille de la police de caractère qui nous était attribuée était indigne. A vrai dire, à part des plaisanteries du plus mauvais goût, je n'ai pas eu de réponse sérieuse à ma protestation ...

On se souvient que notre groupe avait été obligé de saisir le Tribunal Administratif en septembre 2014 pour faire respecter l'espace qui était réservé à l'expression des idées de l'opposition, et dans lequel le Maire s'était octroyé le droit de s'exprimer en totale contradiction avec la réglementation. Naturellement le Tribunal Administratif de Melun nous avait donné gain de cause : Quand le Tribunal Administratif de Melun nous donne gain de cause.

Le maire de la ville a 38 pages pour s'exprimer, mais les idées défendues dans nos petits articles, d'à peine 3000 caractères, semblent donc le faire trembler ...

Oui le commerce souffre et la municipalité regarde ailleurs !

Oui la démocratie locale est en panne à Saint-Mandé !

Ce sont les thèmes de nos deux derniers articles. Bien sûr nous ne sommes pas tendre avec la majorité, mais nous sommes dans notre rôle.

Mais à vrai dire les groupes d'opposition ne sont-ils pas traités de la même manière justement que ces citoyens qui voudraient simplement participer au débat public, à l'exercice de la démocratie locale ... 

Si le Figaro a emprunté sa devise à Beaumarchais "Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur" il convient de ne pas oublier la suite de la tirade : "Il n'y a que les petits hommes, qui redoutent les petits écrits"

Et puisque nos opinions semblent déranger nous allons les propager par tous les moyens à notre disposition.  

Lien permanent 2 commentaires Catégories : A Saint-Mandé, on ne nous dit pas tout !, Autour du Conseil Municipal Imprimer

Commentaires

  • Je partage totalement cet avis de déficit de démocratie .
    Merci et félicitations d' avoir le courage de le dénoncer !

  • Bel article dont je partage entièrement le contenu.
    À la fin de l'envoi, ça touche.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu