Avertir le modérateur

Nos commerces souffrent et la majorité regarde ailleurs (Tribune du mois d'octobre du groupe Saint-Mandé demain)

saint-mandé,luc alonso,commerces,préemption,dynamismeLe dynamisme d'une ville se mesure notamment au regard de la vitalité de ses commerces. Et à Saint-Mandé la situation est préoccupante.

La valse des commerces "éphémères" continue, au vu et au su de toutes et tous. Le haut de la rue Jeanne d’Arc est sinistré. Le Val de Gaulle concentre les commerces de restauration rapide. Tout cela avec une certaine fatalité qui nous alerte.

Mais parce que nous revendiquons une opposition constructive, nous voulons ici émettre des propositions pour agir … tant qu’il est encore temps.

 Notre groupe a dès 2017 proposé au Conseil l’activation du droit de préemption commerciale. Nous avions obtenu de haute lutte une ligne de crédit de 150 000€. Hélas, cette somme n'a jamais été utilisée. Il y a pourtant des commerces vacants qui auraient pu faire l’objet de cette préemption pour aider à réimplanter ici un commerce, là un artisan.

Nous avons voté pour la politique de subvention des rénovations des devantures commerciales et demandons à la majorité de l’étendre à l’ensemble de la ville. Comme l’a souligné l’adjoint qui a présenté la résolution, les projets sont peu nombreux, finalement peu onéreux et les résultats bien visibles pour les saint-mandéens. La rénovation dans l'été de la boucherie de la Poste en est un parfait exemple. Pourquoi restreindre cette subvention ?

La question du maintien des commerces existants est essentielle. Cela fait des années que la majorité tolère des changements de destination et que des commerces ont été transformés en logements d’habitation. Les angles des rues Mermoz / Jeanne d’Arc et rue de l’épinette / Jeanne d’Arc en sont des exemples. La reconquête des angles de rue est quasi impossible mais toute opportunité devra être saisie.

Il est nécessaire que les constructions d’immeuble intègrent des commerces au rez de chaussée. Cela n’a malheureusement pas été le cas lors de l’érection d’un immeuble d’habitation à la place du restaurant « La villa de Chine », sur le haut de l’Avenue de Gaulle. Chaque commerce « détruit » restreint l’offre et nuit au commerce le plus proche. Le suivant sur la liste ? Il est impératif de ne plus céder un espace commercial. Plusieurs projets immobiliers sont à venir et nous serons vigilants sur le respect de cette recommandation.

Nous proposons aussi que l'association des commerçants soit plus mise en avant, et pour se faire de lui accorder un budget participatif pour des animations qu’elle animerait à sa convenance, et pas seulement dans la Val de Gaulle.

Pour conclure, nous n’ignorons pas les quelques belles réussites qui ont pu avoir lieu et nous encourageons les efforts des uns et des autres. Ces propositions procèdent de cet état d’esprit.

Et comme au prochain Conseil une nouvelle adjointe sera nommée, nous suggérons de refaire du commerce local une priorité en lui confiant cette mission.

Luc Alonso / alonso.adam.luc@gmail.com

Arielle Attias / arielle.attias@sciencespo.fr

Gaël Turban / gael-turban@hotmail.fr

Lucile Robinet / lucilerobinet@gmail.com

Lien permanent 6 commentaires Catégories : A Saint-Mandé, on ne nous dit pas tout !, Autour du Conseil Municipal Imprimer

Commentaires

  • Pourquoi la nomination d’un nouvel adjoint ? Pourquoi faire ? Mais que font les autres ? Rajouter une strate n’ajoutera pas une nouvelle compétence .
    L’attractivité de la ville baisse pour des raisons multiples. Prix des loyers des commerces, proximité de Paris et de VIncennes, croissance de l’e-commerce, faible mixité sociale, absence de réflexion sur l’urbanisme et la mobilité ...
    Il n’y aura pas de renouveau du commerce à Saint-Mande sans réflexion globale
    Notre ville peut revivre mais elle ne fera pas l’économie de changements profonds . Nous sommes condamnés à attendre 2020 car je doute qu’ il ne passe quelque chose avant .

  • La politique "commerciale" de St Mandé part totalement à vau-l'eau depuis longtemps déjà.
    Le contraste avec Vincennes est saisissant. A Vincennes, l'offre est riche et de qualité qu'il s'agisse de commerces de chaines ou de commerces indépendants. Les rues commerçantes sont bien aménagées et l'offre bien positionnée par rapport à la population de la ville. En clair, on a envie d'y faire ses courses et de s'y promener.
    A St Mandé, l'offre se réduit chaque année et les commerces restants sont de qualité médiocre pour ne pas dire plus. On ne compte plus le nombre d'ongleries, de coiffeurs, de vente à emporter aussi bas de gamme qu'éphémères... Se pose également le problème d'une offre "communautaire" qui contribue à un développement "séparé" et qui nuit à la mise en place d'une véritable offre commerciale riche et ouverte à tous.
    Le manque de dynamisme de la politique commerciale de la ville est une autre preuve s'il en fallait de la baisse de la qualité de vie qui oblige à aller faire ses courses ailleurs (ou sur internet).

  • OUI ! La résolution de ce problème est essentielle. Elle passe évidemment par une volonté politique, ce qui jusqu'à présent n'est malheureusement pas le cas... En outre, cette problématique s'inscrit dans un champ plus large : La vitalité de la commune. En l'absence d'une activité culturelle à la hauteur de l'attente d'une population considérablement rajeunie ces 20 dernières années, Saint-Mandé brille...par son sommeil. Résidentiel ne veut pas dire couvre-feu à 20h !
    Bien sûr, les commerces sont une source d'animation. De même des initiatives culturelles nouvelles,"innovantes", décomplexées, rajeunies dans la forme sur le fond sont nécessaires pour répondre aux souhaits d'un nombre toujours plus important de saint-mandéens!

  • d accord avec ce message, je suis Bio et VEGAN, je mange du steack vegetarien deux fois par semaine c est bon , nourrissant , moins cher que la viande et protege les animaux.
    handicapee, je suis obligée d aller sur Paris pour trouver des boutiques bio bien achalandees.
    Je me desole de voir un jour un ou des magasins BIO sur saint mandé.
    Ce serait bien si La Mairie faisait de la publicité pour attirer ce genre de magasins , avec des loyers ou investissements interessants pour le preneur. C est possible.

  • J'ajouterai à mon commentaire précédent qu'un des exemples les plus frappants de la pauvreté de la politique en matière de commerce à St Mandé est que, sauf erreur de ma part, il n'y a PAS UN SEUL MAGASIN BIO dans toute la ville. Une simple recherche sur Google Maps confirmera ce point.
    Qu'il s'agisse d'ailleurs de magasin de chaine (Bio c'est bon, Naturalia, Nouveaux Robinsons, ...) ou de commerces indépendants. Alors que les enjeux environnementaux et alimentaires n'ont jamais été aussi présents, la mairie n'a jamais été fichue de favoriser l'implantation d'une enseigne bio à St Mandé. A croire que les habitants s'en fichent de la qualité de leur alimentation, ce qui est bien entendu totalement faux...

  • Je suis d'accord avec tous ces commentaires.

    Ancienne commerçante et ayant fait partie de l'association des commerçants (nous avions même un site sur nos différentes boutiques) ,le résultat n'a guère été probant.La mairie ne nous a jamais aidés financièrement et a toujours considéré le commerce comme accessoire et peu important.

    Pour beaucoup d'adjoints c'était comme parlé" chinois".Pour donner un exemple: à Noël on réclamait juste un sapin qu'on a jamais eu alors, qu' un nombre incalculable décorait la porte principale de la mairie!

    Chaque année on demandait d'examiner des points primordiaux mais qui n'ont jamais aboutis.

    1/La mairie n'a jamais réellement utilisé son droit de préemption .
    2/On avait demandé une réunion avec les propriétaires de commerces pour revoir les baux à la baisse.Louer un commerce pour 3000€ dans le creux de l'avenue du Général de Gaulle c'est délirant!
    3/ Empêcher la valse des restaurations rapides de communautés qui visiblement tournent entre eux.Interdire la prolifération de ce genre de commerces qui empêche la diversité sociale et commerciale.
    4/ Posez vous la question :le samedi vous êtes la seule boutique ouverte ,comment voulez vous que votre chiffre marche correctement?Souvent on venait nous voir pour nous demander pourquoi notre boutique était ouverte.
    5/ ne pas laisser un rideau fermé d'un ancien commerce: regardez juste le 15 de l'avenue général de Gaulle qui est fermé depuis 4 ans, (ancien magasin de tennis).
    6/ Favoriser les places de parking sur les avenues principales.
    Ex:quand la mairie a planté des palmiers dans le haut de l'avenue Général de Gaulle entre la
    Florangerie et le restaurant Indiana on a perdu 18 places de parking!

    Tous ces questions n'ont toujours pas de réponses aujourd'hui et sont les mêmes depuis plus de 15 ans.

    Il y a toujours une volonté pour que tout change sauf que le maire et ses adjoints sont dans une bulle et sont comme d'habitude plus occupés à préparer les futures élections surtout que le maire va laisser sa place...(20 ans de mandat?)

    L'explication qui consiste à dire que Saint Mandé est pris entre Vincennes et Paris n'est pas une fatalité.Vincennes est une ville commerçante mais justement on peut rebondir et réfléchir à une alternative différente.
    On peut travailler sur d'autres projets,des commerces plus professionnels comme des jeunes créateurs (mode, bijoux, maroquinerie...), des artisans et qui proposeraient en même temps des ateliers.
    La plupart de ces jeunes créateurs ont déjà un site pour vendre leur produit et cherchent souvent un lieu qui fasse office de commerce et d'atelier.Beaucoup de jeunes talents veulent s'exprimer et montrer leur savoir faire.Internet favorise un autre genre de commerces.
    Autour de l'adjoint au commerce il faut des gens compétents et expérimentés.Le travail est intense mais passionnant. Leur motivation fera que notre commune pourra donner une nouvelle image en osmose avec toute cette nouvelle génération qui désire s'exprimer et montrer leur savoir faire.
    Imaginez la rue des créateurs,parallèlement la culture pourra faire le même parcours.
    Culture et Commerce vont ensemble, l' un s'assemble à l'autre
    C'est évidemment une proposition parmi d'autres .Si Saint- Mandé devient un lieu attractif et original,d'autres commerces (les commerces de bouche, les bios, les petits restaurants...) viendront s'implanter petit à petit.
    Vous allez dire mais elle rêve!Mais pourquoi pas.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu