Avertir le modérateur

BAFA, la mairie traîne des pieds ... (Tribune du mois d’avril du groupe « Saint-Mandé, demain »)

5DD15234-0BCA-47FB-B861-7EC76E074D06.jpegAu moment de voter le budget, considérons la manière dont la mairie gère sa masse salariale qui représente 45% du budget de fonctionnement : 1er poste de dépenses.

Chaque année, la majorité s’auto-satisfait de sa politique de gestion des ressources humaines. Mais nous constatons que la « relative » stabilisation de cette masse repose essentiellement sur des délégations de service public : l’externalisation du ménage dans les écoles, la mise en délégation de la halte-garderie / crèche de la Maison du Bois …

A quand la délégation de service public des centres de loisirs ? Inquiétude légitime quand M. Beaudouin prend pour exemple la ville d’Alfortville qui l’a instaurée.

Ces délégations seraient plus économiques, permettraient un service de meilleure qualité et pallieraient avantageusement notre manque de savoir-faire !

Pour contrecarrer cette orientation nous avons donc proposé de redynamiser la formation BAFA à Saint-Mandé. Le Parisien s’en est d’ailleurs fait l’écho dans un article publié le 9 mars : « Qui gardera les enfants le mercredi matin ? ». Dans cet article M. Beaudouin semblait surtout vouloir s’appuyer sur le « club des grands parents » pour assurer la relève ?!

De nombreux éléments contenus dans la réponse à nos propositions sont troublants :

- cette formation n’est en fait planifiée qu'une fois tous les 2 ans, et qu’il n’y en a pas eu en 2017.  Voilà de quoi expliquer l’absence de candidat cette année-là …

- Les jeunes préféreraient les stages en entreprise. Peut-être, mais l’un est-il au fond incompatible avec l’autre ? La mention « titulaire du BAFA » sur un CV donne une image positive et peut faire la différence entre deux candidats.

- la prochaine session n'aura lieu qu’en novembre 2018. Comment préparer la rentrée scolaire de septembre ? Cela laisse la furieuse impression que la mairie traîne délibérément des pieds ...

Quant au financement, Robert-André Vivien avait souhaité une prise en charge par la ville de 100€. Il est tout de même incroyable que ce point n’ait jamais été évoqué alors que Monsieur Vivien n’est plus maire depuis 23 ans ! Nous réaffirmons notre proposition de prise en charge totale de la formation pour 2018. La mairie serait-elle à 80€ par jeune formé ?

Au moment de voter le budget, nous assurons que c’est possible et que les finances de la ville ne seront pas mises en danger !

Lucile Robinet – lucilerobinet@gmail.com

Luc Alonso – alonso.adam.luc@gmail.com

Gaël Turban – gael-turban@hotmail.fr  

Lien permanent 0 commentaire Imprimer

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu