Avertir le modérateur

Lettre ouverte à Patrick Beaudouin : Nos propositions pour promouvoir la formation BAFA auprès des jeunes

1C268CB6-64F9-4F7B-9C17-D8B9C1651710.jpegMonsieur le Maire,

Lors du Conseil municipal du 13 décembre 2017, la majorité municipale a, sans surprise, adopté le retour du rythme scolaire à la semaine de 4 jours.

Plus surprenant était le courrier adressé aux familles Saint Mandéennes quelques jours plus tôt dans lequel, tout en indiquant votre volonté de « tout mettre en œuvre afin de permettre un accueil à la demi-journée  » le mercredi, vous « invitiez » les parents « qui en ont la possibilité à prévoir un autre mode de garde individuelle pour le mercredi matin ».

Autrement dit, Saint-Mandé reviendra à la semaine des quatre jours lors de la prochaine rentrée scolaire, mais ne serait pas sûre de pouvoir assurer un accueil des loisirs le mercredi à la demi-journée.  

Pour justifier de cette situation vous évoquiez dans votre courrier des difficultés de recrutement d’agents d’animation "dans toute l'Ile-de-France".

Comme je m’en étonnais, vous nous avez alors indiqué : " C'est que le monde change et que la jeunesse ne s'engage plus dans le BAFA, dans les diplômes d'animateur ...

... Avant, à Saint-Mandé nous formions, bon an mal an, 20 à 25 jeunes. C'était cofinancé avec le Conseil général du Val-de-Marne (...) Mais, aujourd'hui, il n'y a plus de jeunes. Nous en avons formé 1 il y a deux ans, 0 l'année dernière. Pour l'instant, pour l'année 2018, si j'ai bien compris, nous n'avons pas encore de candidature ". 

Et d’aller jusqu’à prendre pour exemple le Maire PS d'Alfortville, qui a mis en place une  « externalisation »  du centre de loisirs.

Pour notre part, nous pensons qu’il appartient aux élus de donner l’impulsion pour que nos jeunes aient envie de se lancer dans cette formation.

Soucieux de cette situation, notre groupe souhaite effectuer trois propositions :

- Faire la promotion de la formation BAFA auprès des jeunes par voie de presse, d'affichage et d’associer les lycées dans cette démarche

- Inscrire ce sujet à l’ordre du jour de la mission locale des villes du nord du bois, dont l’action concerne justement les jeunes. 

- Que la ville prenne en charge intégralement le coût de la formation, au moins la première année, en complément du Conseil départemental. 

Monsieur le Maire, de nombreuses villes ont adopté une politique volontariste de formation des jeunes à l’animation.

Tout près de nous, la Ville de Vincennes organise une formation au BAFA au mois d’avril avec sélection des candidats après entretien de motivation. 

A Saint-Mandé vous recrutez des animateurs formés par d'autres villes.

Nous perdons en proximité et nous bénéficions des efforts effectués par ces villes, alors qu'il y avait près de 2 500 jeunes à Saint-Mandé entre 15 et 24 ans en 2014 (source INSEE). 

Lors du débat d’orientation budgétaire, vous avez vanté avec les élus de la majorité une politique de recrutement « active » … Au-delà des mots, il est temps, d’en faire la démonstration.

Je vous prie de croire, monsieur le Maire, à l’expression de ma considération distinguée.

Luc Alonso

Président du groupe "Saint-Mandé, demain »

Lien permanent 1 commentaire Catégories : Autour du Conseil Municipal Imprimer

Commentaires

  • Rien de neuf ! Notre commune communique plus " effet d' annonce ", qu' action concrète directe et réellement utile au quotidien du citoyen .
    Un service d' accueil le mercredi , serait plus utile mais -moins spectaculaire- que des travaux dispendieux sur l' avenue de Gaulle .

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu