Avertir le modérateur

2018 ! Sous le signe de l’égalité ? (Tribune du mois de janvier du groupe Saint-Mandé demain)

saint-mandé,luc alonso,ravalementA Saint-Mandé, rien n’est moins sûr !

Nous rédigeons cette tribune alors que les fêtes de fin d’année battent leur plein, et que 2018 s’apprête à prendre le relais d’une année marquée par des événements politiques majeurs, en France et dans le monde.

Période de fêtes qui, plus que toute autre encore, est un moment privilégié de partage et d’ouverture aux autres. Période qui est aussi désormais un moment où nous remémorons la force de notre devise républicaine « liberté, égalité, fraternité ».

Cette devise qui devrait sous-tendre chacune des actions de la vie publique.

Aussi, lors du dernier conseil municipal, qui s’est tenu à la mi-décembre,  notre groupe a exprimé sa désapprobation au regard du dispositif d’aide municipale au ravalement des façades d’immeubles constatant en effet que le principe d’égalité était mis à mal.

Non pas que nous soyons opposés au principe d’une telle aide municipale, mais celle-ci est réservée aux propriétaires des immeubles situés dans des périmètres précis de la ville : le creux de Gaulle, l’avenue Alphand, la place Charles Digeon, l’avenue Victor Hugo, …  Excluant de facto tous les autres propriétaires saint-mandéens.

Et l’on apprend même qu’ « un potentiel de 18 façades d’immeubles à ravaler a été identifié, dont 15 immeubles concernés par des travaux d’intérêt architectural »

Pire ! Cette aide ne sera soumise à aucune condition de ressources. Et elle pourra  tout de même s’élever à 20% maximum du montant des travaux hors taxes, dans la limite de 20 000€ de subvention par propriété.

Quand, en commission municipale, nous nous sommes étonnés d’un tel dispositif et que nous avons souligné qu’il ne plaçait pas les Saint-Mandéens sur un même rang d’égalité, il nous a été répondu que le but était d’inciter « au ravalement des façades dans l’objectif d’améliorer et de mettre en valeur le patrimoine immobilier saint-mandéen »

Si une telle aide doit être mise en place, chaque propriétaire qui paye ses impôts locaux devrait pouvoir en bénéficier, sous condition de ressources.

Le critère de sélection du « patrimoine immobilier » est clairement subjectif et orienté. Et si l’on cessait de privilégier certains Saint-Mandéens pour rechercher l’intérêt général ?  

A notre sens ce dispositif constitue une rupture d’égalité devant le service public susceptible d’être cassé par le Tribunal Administratif.

En 2018 comme en 2017 vous pourrez compter sur notre engagement citoyen au service de tous.

Belle et heureuse année 2018 !

 

Lucile Robinet – lucilerobinet@gmail.com

Luc Alonso – alonso.adam.luc@gmail.com

Gaël Turban – gael-turban@hotmail.fr 

Lien permanent 6 commentaires Catégories : A Saint-Mandé, on ne nous dit pas tout !, Autour du Conseil Municipal Imprimer

Commentaires

  • Bonjour,

    Votre propos est fort louable et pose une nouvelle fois des questions sur la gestion de notre Cité.
    Rien ne change et je ne comprend pas ceux qui osent proposer avec autant de négligence de tel projet...
    L'on nous parle de Transparence, mais cette équipe municipale continue à faire dans le nébuleux et sans souci d'équité...
    Quand les St Mandéens vont-ils se réveiller?
    Quand vont-ils enfin choisir l'Honnêteté, sous toutes ces formes?
    Faisons leur confiance, Bon courage à vous tous et Une Excellente Année 2018...
    DUMESNIL Alain

  • Je lis toujours avec intérêt votre tribune. Vous dites ne pas être opposé au principe d'embellissement de la ville mais vous critiquez la zone restreinte d'application et la non sélectivité sociale.
    Le "creux" de Gaulle ( dénomination horrible que je pensais définitivement remplacée par Val de Gaulle !) est un point noir de la ville. Le mauvais aménagement réalisé il y a quelques années avec une fausse concertation a encore aggravé la situation, tuant les commerces de qualité (cf réédition pour le nouveau projet pour la suite de l'avenue du général de Gaulle). Une incitation des copropriétés à l'amélioration des façades serait justifiée pour cette section qui donne l'image d'une ville en cours de dégradation.
    Par ailleurs, l'objectif n'est pas social ( il y a les aides de l'ANAH) mais architectural donc les critères de la ville doivent porter sur l'esthétique améliorée et la synchronisation des opérations pour atteindre une amélioration visuelle pour tous les saint-mandéens qui actuellement traversent au plus vite les points dégradés de la ville.
    Donc SVP, pas de fausse démagogie sur cette opération d'intérêt général pour résorber quelques points disgracieux du bâti de la ville

  • Cher(e) concitoyen(ne),
    Je comprends le sens de votre remarque. Mais si l'objectif n'est pas social, ce qui sous-entend que les co-propriétaires ont les moyens de payer le ravalement de leur immeuble, pourquoi ne pas appliquer la loi sur l'obligation de ravalement ?

  • Bonjour, Je pense que ce dispositif aurait dû s’appliquer à l’echelle de la ville et non pas à des secteurs délimités. Je réfute le terme de populisme. Notez que nous n’avons pas utilisé le terme de « clientélisme ». Mais mettez vous à la place des propriétaires saint-mandéens qui habitent rue Jeanne d’arc par exemple, ou rue de l’alouette., ou dans un secteur oublié. Leur immeuble ne participerait pas au patrimoine de la ville ? Il n’est pas normal que ce dispositif écarte une partie non négligeable de la ville ... l Alonso

  • Bonjour Mr DEFRANCE

    Je ne sais depuis combien de temps vous habitez St Mandé mais ce dont je suis certain, c'est que la gestion De Mr Patrick Beaudouin concernant notre ville a été et est une catastrophe pour notre cité.
    Quand à ceux qui se disent à ses côtés ou à ceux qui ne le sont plus, je vous laisse seul juge, car il est toujours possible à un Homme de qualité de ne pas accepter, l'inacceptable...
    Je ne possède pas la vérité mais mon passé est au service de l'honnêteté et des bonnes volontés.
    Si vous souhaitez en savoir plus, je suis à votre disposition...
    Cordialement
    Dumesnil Alain un Homme Libre

  • Il est curieux de ne pas connaître les numéros des immeubles concernes, le nom des syndics, des propriétaires, voire des SCI.
    Au fait quel est le nom de l’architecte qui supervisera les travaux ?
    Je ne reproche pas à cette équipe sa couleur politique mais son incompétence dans la gestion de la cite. Quelle procédure le maire de VINCENNES avait-il mis en place pour donner de la fraîcheur et de la joie dans sa ville?
    L’opacite est la porte ouverte à toutes les dérives de la démocratie : autoritarisme, complotisme....

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu