Avertir le modérateur

  • Saint-Mandé, passionnément (Tribune du mois d'octobre du groupe Saint-Mandé demain)

    Saint-Mandé, notre ville. Notre belle ville, que nous arpentons du petit matin jusqu’au soir, pour accompagner nos enfants à l’école, nous rendre au travail, ou retrouver nos voisins, nos amis.

    IMG_1522.JPGSaint-Mandé où nous aimons tout simplement flâner.

    Alors quand un article du Parisien du  23 septembre dernier dresse la liste des villes d’Ile-de-France où il fait bon vivre, nous cherchons naturellement Saint-Mandé dans les 10 premières. Mais nous ne la trouvons pas ...  Alors nous la cherchons dans les 10 suivantes. Mais nous ne la trouvons toujours pas ... Nous cherchons alors encore, et encore pour la trouver en … 96ème position.

    Les esprits chagrins s’interrogeront, contesteront, expliqueront que la méthode n’est pas la bonne. Ils se lamenteront : « Quels sont ces critères assurément injustes qui ont placé Charenton-le-Pont en première position, Vincennes en 19ème et nous si loin … »

    C’est vrai Saint-Mandé n’a pas de théâtre …  pas même un théâtre de poche.

    Notre salle des fêtes, grand siècle, prisonnière de l’hôtel de ville et de sa politique n’a pas la même aura. C’est vrai nous n’avons plus de cinéma depuis 50 ans … plus de kiosque à musique depuis 100 ans.

    Saint-Mandé a ses brasseries et le bois comme terrain de jeu. Saint-Mandé a ses bus et sa station de métro qui lui permettent de conquérir Paris en quelques minutes. Peut-être sont-ce là notre force et notre faiblesse… Nous avons accès à tout Paris en 20 minutes et nous nous sommes endormis sur notre devise « cresco et floresco »

    Sant-Mandé déclassée, Saint-Mandé banalisée … A quand Saint-Mandé vitalisée ?

    On pourrait se résoudre à une certaine fatalité. Pire, se placer dans un esprit de déni.

    Nous n’hésitons pas à exprimer nos aspirations et à pointer du doigt le manque d’ambition de la majorité.  

    Quand nous avons critiqué la politique culturelle de la ville, nous avons déplu. La venue d’Anne Roumanoff et de François-Xavier Demaison avait littéralement cannibalisé le budget culturel de la saison. Cette année, la majorité est revenue à une offre culturelle plus variée et de proximité avec la création d’un festival de jazz. Nos critiques et nos propositions de l’année passée auraient-elles été entendues ?

    Dans ce contexte, nous préparons la relève. L’élection municipale de 2020 n’est plus si loin et, à l’usage, une nouvelle voix doit se faire entendre, plus en phase avec les aspirations des citoyens. Nous sommes donc prêts !

    Pour permettre à Saint-Mandé de reconquérir la place que l’on imagine pour elle, à savoir, la première.

     

    Lucile Robinet – lucilerobinet@gmail.com

    Luc Alonso – alonso.adam.luc@gmail.com

    Gaël Turban – gael-turban@hotmail.fr

     

    Lien permanent 0 commentaire Catégories : Autour du Conseil Municipal Imprimer
  • Classement des villes où il fait bon vivre en Ile-de-France (Article du Parisien du 23 septembre 2017)

    le parisien,ile de france,classement,ville,bien êtreIl faut bien le reconnaître c'est le type d'article dont les journalistes sont friands, car il ne laisse pas indifférent.

    Dresser un classement de villes incite inévitablement à se comparer ...

    Et à ce jeu il y aura nécessairement Jean qui rit et Jean qui pleure.

    Certains pourront arborer fièrement l'article, d'autres l'oublieront rapidement

    Il y aura les bons perdants, et les mauvais ...

    Le Parisien a ainsi eu l'idée de procéder à un classement des villes d'Ile de France où il fait bon vivre.

    Et c'est une ville du Val-de-Marne qui emporte la palme : Charenton-le-Pont

    Suivent Nogent-su-Marne en 15ème position, Vincennes en 19ème, Joinville en 20ème, ...

    Et Saint-Mandé ? Notre ville pointe à une décevante 96ème position

    Petite confidence, notre groupe au Conseil Municipal en a fait le sujet de sa tribune du mois d'octobre dans le journal municipal. 

    Tribune qui sera publiée sur ce blog vendredi en fin de journée.

    L'article du Parisien est consultable à ce lien : notre-classement-des-villes-ou-il-fait-bon-vivre-en-ile-de-france-22-09-2017.php

     

    Lien permanent 1 commentaire Catégories : Autour du Conseil Municipal Imprimer
  • Résultats des élections sénatoriales dans le Val-de-Marne

    IMG_1646.JPGSi les élections sénatoriales sont par définition quelque peu éloignées des préoccupations directes des citoyens, et qu'elles n'impliquent que les grands électeurs, leur résultat est important à un double titre.

    Au niveau national, le Sénat peut constituer si ce n'est un contre pouvoir, à tout le moins un modérateur des passions législatives qui s'expriment à l'Assemblée Nationale.

    A contrario, au niveau départemental, ces élections permettent de mesurer les dynamiques, les tensions ou rivalités, et surtout l'implantation des différents partis.  

    Dans notre département, la gauche qui a su faire l'union a ainsi logiquement écarté toute mauvaise surprise. Elle obtient 3 élus, 2 PCF et un socialiste. Elle peut même se prévaloir d'une première place, que la division de la droite et du centre lui a octroyée. Notons au passage que l'élue EELV sortante, Esther Benbassa, a été réélue à Paris. 

    A l'inverse LR et UDI ont chacun choisi de monter leur liste de rassemblement de la droite et du centre. La tension allant crescendo au fil de la campagne. 

    M Cambon, maire de Saint-Maurice, et Mme Procaccia, sénateurs sortants proposant le maire LR de Villeneuve le Roi en 3ème position, avec une UDI en 4ème position. Laurent Lafon, maire de Vincennes, proposant un esprit de "relève" en ralliant à son panache bleu ciel, LR, Modem et indépendants.

    Ce dernier a donc arraché le 3ème poste de sénateur au nez et à la barbe des LR qui ce soir doivent ruminer le résultat. Constatons simplement que Laurent Lafon aura par son profil très axé sur les finances des collectivités territoriales ; par son excellent bilan à Vincennes ; par son animation et son coaching de l'UDI départementale ; et aussi par sa capacité à rassembler au delà de son parti, réussi une belle campagne. Démontrant qu'il fallait compter avec l'UDI au niveau départemental.

    La candidate d' "En Marche" savourera sa 3ème place, nettement devant le Modem. Là aussi c'est la double marque, d'une dynamique d'un côté, et d'un affaiblissement de l'autre (quand on se souvient que le Modem a tenu le 3ème poste de sénateur durant des années).

    "En Marche" devra retenir que les sénatoriales se préparent au moment des municipales ...

     

    Les résultats détaillés ci-dessous ont été extraits du site de 94citoyens.com

    - Liste Laurence Cohen (union de la gauche) : 780 voix - 38,58% - 3 élus (L Cohen PCF ; Pascal Savoldelli PCF ; Sophie Taillé-Polian PS)

    - Liste Christian Cambon (Union de la Droite et du centre) : 661 voix - 32,69% - 2 élus (Christian Cambon LR ; Catherine Procaccia LR)

    - Liste Laurent Lafon (Union du Centre et de la droite) : 279 voix - 13,8% - 1 élu (Laurent Lafon UDI)

    - Liste Pascale Luciani (En Marche) : 126 voix - 6,23% - 0 élu

    - Liste Didier Dousset (Modem) : 89 voix - 4,4% - 0 élu

    4 autres listes ont recueilli 87 voix 

    Lien permanent 1 commentaire Catégories : Départementales, Le Centre en Mouvement Imprimer
  • La ville au bois dormant (Tribune du mois de septembre du Groupe Saint-Mandé demain)

    IMG_0982.JPG 

    Le temps de l’été permet traditionnellement de «réparer» et même d’«embellir» la ville en espérant déranger le moins possible les habitants et préparer la rentrée en toute sérénité. 

    A l’heure à laquelle nous écrivons cette tribune,

    - Les travaux de l’école Decroly sont presque achevés. Le Département du Val-de-Marne a pensé une belle réhabilitation, qui s’inscrit harmonieusement dans le bâti saint-mandéen existant. Les enfants devraient pleinement s’y épanouir.

    - Les jeunes saint-mandéens profiteront des opérations d’entretien et d’aménagement des écoles exceptés ceux de l’école de la Tourelle dont la cour n’a toujours pas bénéficié d’un nouveau revêtement amortissant bien qu’aucune infaisabilité technique ne soit à signaler. Cela réglerait pourtant pas mal de bobos…

    - La rue Mongenot, que de nombreuses familles empruntent matin et soir pour se rendre à l’école Paul Bert, a subi des travaux que l’on pourrait qualifier de « dantesques ». Pour le coup, nous plaignons sincèrement les riverains qui ont du vivre un été … d’enfer.

    De tels travaux sont-ils bien opportuns en période de crise et de restrictions budgétaires?

     

    Néanmoins, si le cœur des villes ralentit traditionnellement en cette période estivale, il ne doit pas, pour autant, complètement s’arrêter. S’il est nécessaire d’adapter l’offre à la fréquentation, un service aussi essentiel, culturel et divertissant que la médiathèque ne peut fermer tout le mois d’août.IMG_1200.JPG

    Sans parler des vols et dégradations de véhicules dans les rues parallèles à l’avenue du Général de Gaulle auxquels la police municipale apportait comme réponse à l’un de nos proches d’éviter de se garer Chaussée de l’Etang … On croit rêver !

    Bien sûr, Saint-Mandé n’est pas dans une bulle … Mais comment comprendre cette réponse ?

     

    Nous savons que le Maire plaide pour un service au public plutôt qu’un service public, en se référant régulièrement à la notion de CSP+ pour justifier ses choix. La nuance est subtile.

    D’autant que les us et coutumes vis à vis de la prise des congés évoluent, y compris chez les CSP+. De plus en plus de familles fractionnent leurs vacances.

    Le service public se caractérise par sa continuité et l’égalité de tous face à celui-ci.

    Un service ralenti oui, un service absent non.

    En ce mois d’août 2017, plus que jamais et malheureusement, notre ville aura mérité sa réputation de « belle endormie ».

     

    Lucile Robinet – lucilerobinet@gmail.com

    Luc Alonso – alonso.adam.luc@gmail.com

    Gaël Turban – gael-turban@hotmail.fr

     

    Lien permanent 1 commentaire Catégories : A Saint-Mandé, on ne nous dit pas tout !, Autour du Conseil Municipal Imprimer
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu