Avertir le modérateur

Saint-Mandé, passionnément (Tribune du mois d'octobre du groupe Saint-Mandé demain)

Saint-Mandé, notre ville. Notre belle ville, que nous arpentons du petit matin jusqu’au soir, pour accompagner nos enfants à l’école, nous rendre au travail, ou retrouver nos voisins, nos amis.

IMG_1522.JPGSaint-Mandé où nous aimons tout simplement flâner.

Alors quand un article du Parisien du  23 septembre dernier dresse la liste des villes d’Ile-de-France où il fait bon vivre, nous cherchons naturellement Saint-Mandé dans les 10 premières. Mais nous ne la trouvons pas ...  Alors nous la cherchons dans les 10 suivantes. Mais nous ne la trouvons toujours pas ... Nous cherchons alors encore, et encore pour la trouver en … 96ème position.

Les esprits chagrins s’interrogeront, contesteront, expliqueront que la méthode n’est pas la bonne. Ils se lamenteront : « Quels sont ces critères assurément injustes qui ont placé Charenton-le-Pont en première position, Vincennes en 19ème et nous si loin … »

C’est vrai Saint-Mandé n’a pas de théâtre …  pas même un théâtre de poche.

Notre salle des fêtes, grand siècle, prisonnière de l’hôtel de ville et de sa politique n’a pas la même aura. C’est vrai nous n’avons plus de cinéma depuis 50 ans … plus de kiosque à musique depuis 100 ans.

Saint-Mandé a ses brasseries et le bois comme terrain de jeu. Saint-Mandé a ses bus et sa station de métro qui lui permettent de conquérir Paris en quelques minutes. Peut-être sont-ce là notre force et notre faiblesse… Nous avons accès à tout Paris en 20 minutes et nous nous sommes endormis sur notre devise « cresco et floresco »

Sant-Mandé déclassée, Saint-Mandé banalisée … A quand Saint-Mandé vitalisée ?

On pourrait se résoudre à une certaine fatalité. Pire, se placer dans un esprit de déni.

Nous n’hésitons pas à exprimer nos aspirations et à pointer du doigt le manque d’ambition de la majorité.  

Quand nous avons critiqué la politique culturelle de la ville, nous avons déplu. La venue d’Anne Roumanoff et de François-Xavier Demaison avait littéralement cannibalisé le budget culturel de la saison. Cette année, la majorité est revenue à une offre culturelle plus variée et de proximité avec la création d’un festival de jazz. Nos critiques et nos propositions de l’année passée auraient-elles été entendues ?

Dans ce contexte, nous préparons la relève. L’élection municipale de 2020 n’est plus si loin et, à l’usage, une nouvelle voix doit se faire entendre, plus en phase avec les aspirations des citoyens. Nous sommes donc prêts !

Pour permettre à Saint-Mandé de reconquérir la place que l’on imagine pour elle, à savoir, la première.

 

Lucile Robinet – lucilerobinet@gmail.com

Luc Alonso – alonso.adam.luc@gmail.com

Gaël Turban – gael-turban@hotmail.fr

 

Lien permanent 0 commentaire Catégories : Autour du Conseil Municipal Imprimer

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu