Avertir le modérateur

En avril ne te découvre pas d'un fil ! (Tribune politique du Groupe Saint-Mandé demain du mois d'avril 2017)

Chaque année, le Conseil Municipal vote le budget. Comme l’an dernier, nous nous sommes abstenus.

Pourquoi ? Parce que le budget de la ville traduit la politique menée par la majorité municipale et que nous ne la partageons pas, notamment dans l’augmentation de la participation des Saint-Mandéens pour les services qui leur sont indispensables.

A Saint-Mandé l’une des lignes directrices fixées par la majorité municipale a consisté à considérer que « Les ateliers de la dépense publique ont révélé la nécessité de tendre vers une meilleure répartition aux charges du service public entre le contribuable et l’usager ». C’est discutable : ces ateliers n’ont pas eu le succès participatif escompté et cette politique touche durement les familles qui sont par définition « consommatrices » de services publics.

Ainsi, la mise en place du quotient familial, que nous appelions de nos vœux, a été couplée avec une hausse sans précédent des tarifs de la restauration scolaire : + 20% ! Que la moitié des familles voit ses factures baisser, quand l’autre moitié les voit augmenter, c’est dans la logique même du quotient familial. Mais nous déplorons qu’une augmentation de 20% ait été ajoutée à ce nouveau calcul.

Malheureusement cette augmentation n’est pas isolée. Les tarifs des services culturels rendus aux familles seront encore en hausse : Jusqu’à 2,5% pour le conservatoire et les musiques actuelles. Au moins espérons qu’ils permettront aux professeurs et intervenants de bénéficier de plus de reconnaissance …

Par ailleurs, au mois de janvier, lors du débat d’orientation budgétaire, nous avions demandé à ce que Saint-Mandé active son droit de préemption commercial pour lutter contre les magasins en déshérence. Monsieur Beaudouin avait répondu « le commerce, ce n’est pas à nous de le tenir ». Mais finalement 150 000€ ont bien été budgétés dans cette perspective. C’est un motif de satisfaction. Mais un droit n’existant que si on s’en sert, nous serons attentifs à son utilisation et à sa finalité.

Nous nous sommes en revanche opposés à la subvention récurrente au « club affaires et convivialité » : 12 610 € pour 2017 nous semble disproportionné au regard des services rendus … Nous confierions plutôt cette somme aux commerçants, sous forme de budget participatif, pour organiser des animations commerciales.

Enfin, la Ville a augmenté ses taxes locales de 5,5 % en 2015, lui permettant de ne pas les augmenter en 2016 et en 2017. Les lendemains d’élections sont toujours plus propices pour ce type d’augmentation. Nous sommes donc tranquilles cette année.

Lucile Robinet – lucilerobinet@gmail.com

Luc Alonso – alonso.adam.luc@gmail.com

Gaël Turban – gael-turban@hotmail.fr

Lien permanent 1 commentaire Imprimer

Commentaires

  • Un budget qui traduit toujours la même absence de vision ?

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu