Avertir le modérateur

  • Le retour de Monsieur 5% (Tribune politique du groupe "Saint-Mandé, demain" - mai 2016)

    « Le pire n’est jamais certain » ! Cette formule devrait être méditée par les élus en charge des finances de la ville. En effet, lors du vote du budget, nous avons appris que nous allions faire une économie de 800 000 € par rapport à la contribution dite « FPIC », du fait que son calcul est maintenant effectué au niveau du Grand Paris. C’est un ballon d’oxygène inattendu et bienvenu offert à nos finances !

    Ballon qui se dégonfle un peu lorsque l’on constate que nous continuons de verser une subvention de 13 000 € à l’ACTEP, alors que le Grand Paris a officiellement pris le relais en termes de structure intercommunale !

    Autre révélation lors du vote du budget, notre endettement s’élève, en 2016, à 926 € par habitant, quand il était (artificiellement) à 786 € en 2015. On y voit là l’effet de la renégociation des emprunts toxiques pour revenir à des emprunts à taux fixes. Il n’y a désormais plus de danger et l’on peut s’en réjouir. Mais la pénalité est sévère : 140 € de plus par habitant … x 22 000 = 3 millions d’€ … sans aucune contrepartie.

    Nous avons donc voté contre ce budget car nous avons des interrogations majeures qui demeurent sans réponse.

    Nous n’avons pas pu juger des efforts, et de la stratégie, de la Ville pour maîtriser sa masse salariale (+ 2,3%). Nous nous interrogeons quant à la pertinence des études sur le réaménagement du haut de l’avenue du général de Gaulle (60 000€) ; projet qui nous semble pouvoir être différé en temps de crise.

    Néanmoins, nous avons accueilli favorablement le projet de réaménagement de la rue Mongenot et la sécurisation des accès à l’école Paul Bert.    

    La baisse notable du budget du CCAS de 85 000 €, - 9,9%, interroge aussi, fatalement.

    Nous vous annoncions le retour de Monsieur 5% … C’est le montant des augmentations, qu’une fois encore, les Saint-Mandéens subiront pour leurs activités musicales, du Conservatoire et de la ludothèque.

    Lucile Robinet et Luc Alonso

    lucilerobinet@gmail.com

    alonso.adam.luc@gmail.com

    Lien permanent 0 commentaire Catégories : A Saint-Mandé, on ne nous dit pas tout ! Imprimer
  • Triste disparition de Françoise Dussud

    Avec la récente disparition de Françoise Dussud, 3ème adjointe au Maire de Saint-Mandé, c'est une Figure de la vie publique qui nous quitte.

    Madame Dussud est parti en ce jour si symbolique du 8 mai. La veille de la fête de l'Europe, autre jour symbolique pour une centriste comme elle. 

    A l’annonce de son décès, à la lecture des articles qui lui ont été consacrés, aux nombreux saint-mandéens qui se sont déplacés à la cérémonie religieuse rendue en sa mémoire (où plusieurs maires du Val de Marne étaient présents, ainsi que François Bayrou), j’ai pu mesurer l’importance et le sens de son engagement politique. Le sien a été particulièrement exemplaire. 13 ans dans l’opposition, 8 ans dans la majorité. Plus de 20 ans au service de sa ville, de son « port d’attache ».

    Je ne l'ai pas connu lors de ses années d’opposition, alors que nous avions en commun l'UDF, n'étant pas encore arrivé à Saint-Mandé. Je ne l’ai observé que dans la majorité, toujours fidèle à ses engagements, alors que j'allais moi même entrer en opposition. 

    A vrai dire, nous nous sommes ratés de si peu ... 

    Et je repense aux mots, si bien tournés, de Michel Maherou cités dans mon précédent billet ... Je les reprends volontiers à mon compte pour la circonstance.

    De Françoise Dussud, je garderai l’image d'une femme de caractère, au service de sa ville, au service des saint-mandéennes et des saint-mandéens qu'elle aimait. Une centriste fidèle à ses valeurs. Une femme qui a forcé le respect de toutes et tous dans son dernier combat contre la maladie.

    L'article du Parisien : Saint-Mandé triste de la disparition de son élue

    L'article de 94 citoyens : Disparition de Françoise Dussud à Saint-Mandé

    Lien permanent 0 commentaire Catégories : Autour du Conseil Municipal Imprimer
  • Michel Maherou nous tire sa révérence (sous titre : Bon Béarn à toi, Michel !)

    Photo Michel.jpgMichel Maherou nous a annoncé qu’il allait définitivement s’installer dans son Béarn natal auprès de sa famille.

    « Le soviet de Saint-Mandé » comme l’a qualifié Charb lors de sa venue sur Saint-Mandé, bien sûr le poing levé, nous tire donc sa révérence le 9 mai.

    Durant la précédente mandature, alors que j’étais bien souvent seul dans le public les soirs de Conseil, j’ai eu tout le loisir de l’observer dans la manière qu’il avait de tenir sa place de conseiller municipal d’opposition.

    Il connaissait bien ses dossiers, avait ses notes et ces interventions étaient toujours pausées et empruntes d’humour.

    On le croisait dans toutes les manifestations. Michel était un Personnage avec un grand « P » de la vie locale. Il a d’ailleurs fait un score plus qu’honorable sur notre commune lors des dernières élections départementales.

    Je reproduis ci dessous, avec son autorisation, le discours qu’il a lu, avec une grande émotion, le 13 février 2014 lors de son dernier Conseil Municipal.

    Bon Béarn à toi, Michel !

    Lire la suite

    Lien permanent 2 commentaires Catégories : Autour du Conseil Municipal, Culture, histoire et développement durable Imprimer
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu