Avertir le modérateur

Michel Maherou nous tire sa révérence (sous titre : Bon Béarn à toi, Michel !)

Photo Michel.jpgMichel Maherou nous a annoncé qu’il allait définitivement s’installer dans son Béarn natal auprès de sa famille.

« Le soviet de Saint-Mandé » comme l’a qualifié Charb lors de sa venue sur Saint-Mandé, bien sûr le poing levé, nous tire donc sa révérence le 9 mai.

Durant la précédente mandature, alors que j’étais bien souvent seul dans le public les soirs de Conseil, j’ai eu tout le loisir de l’observer dans la manière qu’il avait de tenir sa place de conseiller municipal d’opposition.

Il connaissait bien ses dossiers, avait ses notes et ces interventions étaient toujours pausées et empruntes d’humour.

On le croisait dans toutes les manifestations. Michel était un Personnage avec un grand « P » de la vie locale. Il a d’ailleurs fait un score plus qu’honorable sur notre commune lors des dernières élections départementales.

Je reproduis ci dessous, avec son autorisation, le discours qu’il a lu, avec une grande émotion, le 13 février 2014 lors de son dernier Conseil Municipal.

Bon Béarn à toi, Michel !

« Monsieur le Maire, mes chers collègues élus,

C’est avec une certaine émotion que je prends la parole devant vous. Nous tenons ce soir la dernière séance du Conseil municipal de cette mandature. Ce sera ma dernière réunion comme Conseiller municipal de Saint-Mandé.

Je réside à Saint-Mandé depuis le 12 août 1968. Je pense bien connaître notre commune. Mon investissement a vraiment commencé en 1982, à la naissance de mes enfants : Mélanie et Pierre. Crèche, école maternelle, primaire, lycée, associations de parents d’élèves et sportives (le Football Club de Saint-Mandé et la Saint-Mandéenne).

C’est par ce chemin, celui de l’origine grecque du mot politique qui évoquait la vie de la cité, que tout naturellement j’ai rencontré les questions municipales. Je suis devenu une première fois Conseiller municipal de Saint-Mandé en novembre 1997. En 2001, je suis resté en bas de l’échelle, et pour un pompier, c’est un comble.

J’ai eu l’honneur de représenter ici les Saint-Mandéennes et les Saint-Mandéens qui ont voté il y a six ans pour notre liste, mais au-delà – telle est ma conception de la République – tous les autres. Je l’ai fait comme j’ai pu, avec ma conscience de militant, mais aussi avec le respect que j’ai pour mes collègues du Conseil municipal.

Depuis que je suis élu, j’ai pu apprécier l’humanité et le dévouement de certains élus, et de l’administration municipale, tous services confondus, avec qui j’ai eu d’excellents rapports. Chacun a dans cette assemblée sa part de légitimité républicaine. Chacun est aussi une femme ou un homme de conviction. Je ne partage peut-être pas beaucoup des vôtres, mais j’ai de la sympathie pour beaucoup d’entre vous et vous le savez.

Je n’oublierai pas ce moment d’amitié que vous m’avez offert à l’occasion du mariage de mon fils le 2 juin 2012, pour lequel Monsieur le Maire m’avait confié cette inestimable délégation et autant d’entre vous sont venus officier avec moi. Et j’entends toujours ces beaux chants béarnais qui ont résonné dans la salle des fêtes de notre maison communale. Personne n’a alors lâché un pouce de ses idées, de ses conceptions, chacun – je trouve – s’y est grandi à mes yeux. Si nous devions construire la Sixième République que j’appelle de mes vœux, je souhaite que nous conservions ceux-ci de la Cinquième. Je vous remercie tous et toutes de ce que nous avons fait ensemble.

Et ceci n’empêche pas cela, je ne serai plus Conseiller municipal, mais j’espère bien pouvoir soutenir pour le scrutin du mois prochain une liste qui ne mâchera pas ses mots, et qui ne reniera ni ses engagements ni les miens.

J’aime cette citation du philosophe chrétien Etienne Borne : « La politique est partout, mais la politique n’est pas tout. »

Je terminerai avec ce que l’on dit chez les sapeurs-pompiers, mon métier, après un grand feu : « Fermez, démontez, roulez, opération terminée. »

Je vous remercie de m’avoir écouté, et je vous dis comme dans mon Béarn natal : « Adishatz »

Lien permanent 2 commentaires Catégories : Autour du Conseil Municipal, Culture, histoire et développement durable Imprimer

Commentaires

  • Bonjour Luc,

    Michel a été le seul à me défendre lorsque je mettais en avant le dérives de notre société au niveau municipal.
    Tout nous séparait au niveau des idées , mais c'est un des rares qui au moins à défendu ces idéaux et nous nous sommes toujours retrouvé sur l'essentiel.
    Dans ce monde au combien dangereux, la solidité des Hommes doit être plus importante que toutes les bassesses des partis politiques...
    Il sait déjà au combien, je lui souhaite un long séjour dans son Béarn...
    Cordialement

    Alain DUMESNIL Ancien Conseiller Municipal

  • Merci à toi Luc de rendre hommage de la sorte à Michel MAHEROU;
    S'il y a quelqu'un d'exemplaire à Saint-Mandé, c'est bien lui.
    Il n'a jamais caché son jeu, ni encore moins ses opinions.
    Voilà un politique qui a le respect de tous et depuis longtemps.
    Un mec droit, propre, honnête, sans compromission, jamais !
    Chapeau Michel, et bon Béarn.
    Salut François Bayrou pour moi si tu le rencontres ...

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu