Avertir le modérateur

  • 5% ...

    saint-mandéen, hausse des tarifs

    C'est la hausse que subiront les tarifs des différents services proposés par la ville aux saint-mandéens à compter de la rentrée prochaine.  

    Voici donc ma prise de parole sur le sujet au Conseil Municipal du 16 juin dernier :

    "Monsieur le Maire,

    Vous allez nous présenter une série de délibération qui consiste à voterune hausse des tarifs des services proposés aux saint-mandéens. Hausse qui tourne autour de 5% (ludothèque, maison pour tous, accueils de loisirs périscolaires, english club, restauration scolaire, etc.).

    Vous justifiez ces augmentations par le coût du développement, ou la diversification de ces services, ou encore le coût de la vie. Mais cela semble un peu léger comme explication.

    J'essaye d'en comprendre la motivation. Je me dis que vous essayez peut être par ce biais de devancer les baisses de dotation de l’Etat et la hausse du FPIC. Peut être aussi les futurs coûts de la réforme des rythmes scolaires. Mais tout cela, c'est encore incertain si j'ai bien compris.

    Alors pourquoi 5%, plutôt que 2,5% ou 1.5% ?

    Par ailleurs, si l'on met ces hausses en parallèle du fait que notre dette est désormais maîtrisée, avec 839€ de dette par habitant fin 2014 (si l’on laisse de côté les emprunts toxiques) ; si l'on considère la hausse conséquente de la taxe d'habitation sous la dernière mandature : c'est un nouvel effort que vous demandez aux saint-mandéens.

    En fait, je cherche à comprendre là où vous voulez emmener Saint-Mandé. Ce que je souhaiterai connaître c’est votre stratégie, notamment d’investissement, pour la mandature. Je pense que c’est comme pour une entreprise, il faut un plan stratégique et pas seulement procéder à des hausses de tarifs, des hausses d’impôts et des baisses des coûts de gestion. Ce système aura une fin. Je ne suis pas obtus, si vous nous expliquer cette stratégie, et si je la  partage, je n’hésiterai pas alors à vous appuyer. Mais pour ce soir, j’estime qu’avec  les bribes d’informations qui nous sont données cela n’est pas envisageable. A toutes ces délibérations je voterai donc contre."

    Peu d'explications m'ont, au final, été apportées, si ce n'est qu'il s'agirait de rattraper des augmentations non concrétisées dans le passé ! Par ailleurs, quelques exemples ont été avancés pour démontrer que les villes voisines auraient des tarifs supérieurs, parfois de 20%. Rien ne démontre cependant que l'on est à service équivalent. Et l'on sait par contre que ces villes ont des fiscalités locales plus modérées.

    Si vous souhaitez en savoir plus sur ce Conseil : le Procès Verbal succinct est consultable sur le site de la Mairie à ce lien :Procès verbal succinct du Conseil Municipal du 16/06/14

     

     

    Lien permanent 0 commentaire Catégories : Autour du Conseil Municipal, Des finances loin d'être exemplaires Imprimer
  • Indemnités des élus, une question de symbole

    image.jpgAu dernier recensement nous étions plus de 22 000 saint-mandéennes et saint-mandéens.

    Cela a une importance, car en 2008 nous étions encore sous le coup d'un recensement de 1999 qui, avec 19 697 habitants, nous avait ancré pour la décennie aux villes de 10 000 à 19 999 habitants. Désormais nous suivons le régime juridique des villes de 20 000 à 49 999 habitants.

    Grâce à ce changement de strate, Saint-Mandé a ainsi obtenu la possibilité de passer de 9 à 10 adjoints et d'avoir une enveloppe mensuelle brute d'indemnités pour les élus en nette hausse (En 2008, elle était de 13 445 €,  elle est passée à 15 966 €, soit + 18,6%).

    Ce nombre d'adjoints et cette enveloppe sont des plafonds. Certains Maires ont ainsi fait le choix de ne pas utiliser toute leur enveloppe. Comme Laurent Wauqiez, bien connu des saint-mandéens, qui avec les élus du Puy-en-Velay a renoncé à 20% de ses indemnités (article de Mon43.fr). 

    En la matière il n'y a pas de vérité, mais des choix politiques. Et il y avait à mon sens trois pistes à explorer.

    D'abord l'idée de diminuer le nombre d'adjointsLes élus socialistes ont ainsi proposé  lors de la mise en place du Conseil de diminuer, pour l'exemple, le nombre d'adjoints de 10 à 8. Et je les ai rejoints sur ce vote. La majorité municipale a préféré rester sur 10 adjoints, mais n'a pas reconduit les 3 conseillers municipaux délégués aux quartiers avec délégations de signatures (qui étaient indemnisés) de la précédente mandature. Dont acte.

    Sur la taille de l'enveloppe des indemnités, la majorité municipale a donc décidé de l'utiliser complètement, y compris la majoration de 15% du fait que Saint-Mandé est chef lieu de canton. A mon sens, il aurait été de bon ton de faire un geste. En effet, les indemnités sont désormais calculées pour des villes allant jusqu'à 50 000 habitants. Le double de notre taille actuelle. En 2008, la consommation totale se justifiait, elle est plus critiquable en 2014.  Cependant, j'ai préféré m'abstenir sur cette délibération car Saint-Mandé reste dans les critères de la Loi.

    Finalement, il y a la question de la répartition de l'enveloppe, et cette phrase du maire au sujet des "6 heures de travail par jour", qui a marqué les esprits. Sans vaine polémique, je me dis qu'il est légitime que des élus qui consacrent du temps à la collectivité soient indemnisés. Pau, François Bayrou a réglé la question d'une manière qui me convient assez : Il a fixé l'indemnisation des élus selon qu'ils occupent leurs fonctions à temps plein (ils seraient en l’occurrence trois à Pau, ville de 80 000 habitants) ou partiel (article du journal su Sud Ouest : Indemnités à Pau).

    Si ce type de dispositif avait été proposé à Saint-Mandé j'aurais voté "pour" sans aucune hésitation.

    Lien permanent 0 commentaire Catégories : Autour du Conseil Municipal Imprimer
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu