Avertir le modérateur

Indemnités des élus, une question de symbole

image.jpgAu dernier recensement nous étions plus de 22 000 saint-mandéennes et saint-mandéens.

Cela a une importance, car en 2008 nous étions encore sous le coup d'un recensement de 1999 qui, avec 19 697 habitants, nous avait ancré pour la décennie aux villes de 10 000 à 19 999 habitants. Désormais nous suivons le régime juridique des villes de 20 000 à 49 999 habitants.

Grâce à ce changement de strate, Saint-Mandé a ainsi obtenu la possibilité de passer de 9 à 10 adjoints et d'avoir une enveloppe mensuelle brute d'indemnités pour les élus en nette hausse (En 2008, elle était de 13 445 €,  elle est passée à 15 966 €, soit + 18,6%).

Ce nombre d'adjoints et cette enveloppe sont des plafonds. Certains Maires ont ainsi fait le choix de ne pas utiliser toute leur enveloppe. Comme Laurent Wauqiez, bien connu des saint-mandéens, qui avec les élus du Puy-en-Velay a renoncé à 20% de ses indemnités (article de Mon43.fr). 

En la matière il n'y a pas de vérité, mais des choix politiques. Et il y avait à mon sens trois pistes à explorer.

D'abord l'idée de diminuer le nombre d'adjointsLes élus socialistes ont ainsi proposé  lors de la mise en place du Conseil de diminuer, pour l'exemple, le nombre d'adjoints de 10 à 8. Et je les ai rejoints sur ce vote. La majorité municipale a préféré rester sur 10 adjoints, mais n'a pas reconduit les 3 conseillers municipaux délégués aux quartiers avec délégations de signatures (qui étaient indemnisés) de la précédente mandature. Dont acte.

Sur la taille de l'enveloppe des indemnités, la majorité municipale a donc décidé de l'utiliser complètement, y compris la majoration de 15% du fait que Saint-Mandé est chef lieu de canton. A mon sens, il aurait été de bon ton de faire un geste. En effet, les indemnités sont désormais calculées pour des villes allant jusqu'à 50 000 habitants. Le double de notre taille actuelle. En 2008, la consommation totale se justifiait, elle est plus critiquable en 2014.  Cependant, j'ai préféré m'abstenir sur cette délibération car Saint-Mandé reste dans les critères de la Loi.

Finalement, il y a la question de la répartition de l'enveloppe, et cette phrase du maire au sujet des "6 heures de travail par jour", qui a marqué les esprits. Sans vaine polémique, je me dis qu'il est légitime que des élus qui consacrent du temps à la collectivité soient indemnisés. Pau, François Bayrou a réglé la question d'une manière qui me convient assez : Il a fixé l'indemnisation des élus selon qu'ils occupent leurs fonctions à temps plein (ils seraient en l’occurrence trois à Pau, ville de 80 000 habitants) ou partiel (article du journal su Sud Ouest : Indemnités à Pau).

Si ce type de dispositif avait été proposé à Saint-Mandé j'aurais voté "pour" sans aucune hésitation.

Lien permanent 0 commentaire Catégories : Autour du Conseil Municipal Imprimer

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu