Avertir le modérateur

Germaine Tillion : Contre l'obscurantisme et l'oppression ... La science et l'humanisme au service des hommes (par Francis Pont)

germaine tillionCe texte m'a été adressé par Francis Pont, démocrate de Vincennes, qui tient un blog où il livre ses réflexions : http://francisjulienpont.over-blog.com/.

Il faut toujours revenir à l"oeuvre et c'est ce que fait ici Francis par quelques citations. Loin de toute récupération politique. J'espère d'ailleurs que la Panthéonisation de Germaine Tillion sera l'occasion de conférences-débats sur Saint-Mandé où nous pourrons réfléchir au sens de son Oeuvre et de son engagement. 

"Elle écrivait dans " Le diable est-il libéral ? " ... " L'humanité se compose de deux minuscules minorités : celle des brutes féroces, des traîtres, des sadiques systématiques d'une part, et de l'autre celle des hommes de grand courage et de grand désintéressement qui mettent leur pouvoir, s'ils en ont, au service du bien ..."

Germaine Tillion a été toute sa vie, naturellement, de cette seconde minorité, encore plus rare !... Mais elle ajoutait aussi " ... Entre les deux extrêmes, l'immense majorité d'entre nous est composée de gens ordinaires, inoffensifs en temps de paix et de prospérité, se révélant dangereux à la moindre crise ...".

Dans la période troublée que nous traversons à nouveau aujourd'hui, cette dernière phrase ne peut que nous interpeller !

Ethnologue brillante au service des populations déshéritées et opprimées, notamment celles du Sud algérien où elle aura maintes fois séjourné en aidant les plus faibles, luttant également pour la défense des femmes dans les sociétés méditerranéennes du Moyen-Orient, femme de Lettres engagée dès la première heure dans la Résistance, dénonçant à la fois les camps nazis - " l'incarnation du mal " - mais aussi soviétiques, déportée au camp de Ravensbrück, où son abnégation et son courage lui permettront d'écrire en captivité et de témoigner sur les conditions extrêmes de l'univers concentrationnaire à travers l'inimaginable opérette "Le Verfügbar aux enfers", Germaine Tillion dira, dans son livre " Ravensbrück 1944 " : " ... Si j'ai survécu, je le dois d'abord et à coup sûr au hasard, ensuite à la colère, à la volonté de dévoiler ces crimes et, enfin, à une coalition de l'amitié, car j'avais perdu le désir viscéral de vivre ... ".

Durant toute son existence, elle n'aura cessé d'être " l'avocat " s'opposant au terrorisme, aux exécutions et à la torture où qu'elles s'exercent, et à la misère ... pas " avocat " disait-elle, " l'avocat défend une personne, l'ethnologue ne défend pas un seul homme mais une population " ... et elle ajoutait : " L'asservissement ne dégrade pas seulement l'être qui en est victime, mais celui qui en bénéficie "  - Le Harem et les cousins -

C'est à Saint-Mandé, jusqu'au 18 avril 2008, tout à côté de nous qui pour beaucoup l'ignorions, que Germaine Tillion a connu la tranquillité d'une fin de vie entièrement passée à chercher à comprendre, aider et soulager les autres.

Aujourd'hui, ce sont les portes du Panthéon qui s'ouvrent à elle ...

Francis PONT - Vincennes - 21 février 2014"

Lien permanent 0 commentaire Catégories : Culture, histoire et développement durable, La revue des blogs Imprimer

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu