Avertir le modérateur

  • Le choc des Photos : la fin de la villa de Chine

    Villa de Chine,provini,immobilier,saint-mandé

    "La Villa de Chine va disparaître et deux derniers signes sont désormais visibles : 

    - Provini 

    - Je t'aime

    Encore une histoire qui se termine par du 12000 euros le m2 et la perte de la convivialité. 

    Comment arrêter cela ?"

    Message de Frederic Verpillot du 26/05/13.

    Le matin même je prenais cette photo ...

    Lien permanent 1 commentaire Catégories : Culture, histoire et développement durable Imprimer
  • Saint-Mandé, à l’heure des poubelles (Par Lucile Robinet)

    saint-mandé,chiffonnage,glanage,poubellesDans le dernier bulletin municipal (page 29)*, notre municipalité s'indigne du « chiffonnage » et du « glanage » à Saint-Mandé ... Rien d'étonnant ...

    Mais il est plus étonnant de lire que les collectes ont lieu les lundi et mercredi de 7h à 13h30 et le vendredi de 14h à 19h, conformément à un arrêté municipal de 2011.

    En effet, si le guide du tri saint-mandéen, disponible sur le site de la Ville, qui date également de 2011, détaille une organisation en 2 secteurs, sans faire mention d'heures de collecte précises 

    http://issuu.com/lasauge/docs/guide_de_tri_st_mand__2011bd/4

    le même site de la Ville indique dans la partie des "services techniques" des horaires de collecte différents de ceux de l'arrêté : http://servicestechniques.mairie-saint-mande.fr/index.php/voirie/la-collecte-des-dechets

    « Les collectes du matin se déroulent de 6h30 à 13h
    La collecte du vendredi après-midi se déroule de 14h à 19 h »

    La pratique de la collecte à Saint-Mandé serait-elle en infraction avec la réglementation ? 

    La collecte débute à 7h selon l'arrêté, à 6h30 selon les services techniques et bien souvent dès 6h, en réalité !

    Comment peut-on vouloir faire respecter des mesures contradictoires ?

    Comment peut-on demander que les bacs soient sortis 30 minutes avant le passage de la benne, soit avant 6h du matin, et rentrés un quart d'heure après, alors que les gardiens sont bien souvent remplacés par des sociétés de nettoyage ?

    Les bacs sont alors sortis la veille, parfois même dès 17h, dans les immeubles privés de gardiens, notamment sur l'avenue du général de Gaulle, où la collecte débute à 6h tous les jours ouvrables.

    L'avenue qui subit le plus de nuisances sonores subit aussi la collecte la plus avancée ! 

    L'avenue devient alors impraticable (le fameux Val de Gaulle n'y échappe pas malgré ses trottoirs élargis ...) particulièrement le dimanche en fin d'après-midi et bien évidemment, cela favorise le "glanage", le "chiffonnage" ... de ceux qui n'ont que nos poubelles pour se nourrir ou se vêtir.

    Alors quand on lit qu'en cas de stationnement prolongé des bacs sur la voie publique, ces derniers pourront être retirés par les services municipaux, on se demande si l'on évoque les bacs pleins ou les bacs vides ...

    Ne laissons pas Saint-Mandé devenir une ville ou les poubelles dégorgent à chaque veille de collecte (photo prise le 14 mai 2013 à 18h00). Fixons de véritables règles et de véritables horaires, verbalisés s'ils ne sont pas respectés !


    *  BMO N°129 P29 Article lutter contre le 'chiffonnage' ou 'glanage'.pdf

    La réponse du Maire de Saint-Mandé à cet article en date du 3 juin 2013 : 0229_0001.pdf


    Lien permanent 0 commentaire Catégories : Autour du Conseil Municipal Imprimer
  • Périph' : la crise de la quarantaine

    saint-mandé,periph,porte de vincennesInauguré il y a 40 ans (Pour être précis, le 25 avril 1973 par Pierre Messmer), après 17 ans de travaux, le périph' est emprunté quotidiennement par 1 300 000 véhicules, "ce qui en fait l'autoroute urbaine la plus fréquentée d'Europe" (source : Le Parisien du 25 avril 2013).  

    Il y a encore 5 ans, tous les espoirs étaient permis pour trouver des solutions à ses deux principales sources de nuisances : la pollution et le bruit. Au premier rang desquelles : la couverture du périphérique. 

    Saint-Mandé était alors à l'initiative et se voulait imaginative : Les solutions de Saint-Mandé pour couvrir le Périphérique (Le Parisien 2 septembre 2008).

    Mais 5 ans plus tard, le GPRU de la porte de Vincennes, nom quelque peu barbare qui signifie "Grand Projet de Renouvellement Urbain" a renoncé à cette couverture totale. Et Madame Hidalgo de mettre "au défi de trouver les possibilité techniques et budgétaires de réaliser la couverture du périphérique" (Lien vers le compte rendu de la réunion publique du 18/12/12). La désillusion est palpable à gauche, et les solutions de contournement sont désormais poussées en avant (L'article : Le bruit et l'air du périph ... du blog de Mme Baratti-Elbaz, élue PS du XIIème en est un bon exemple).

    Alors que contient au final le projet de réaménagement de la Porte de Vincennes ?

    Déjà il y a l'idée de réduire à la source le bruit. Et "le bitume antibruit tient la route" comme le souligne le Parisien déjà cité. Un tronçon de 200 mètres a été testé et le bruit se trouve effectivement atténué. Par ailleurs le bitume a bien résisté au gel et dégel de cet hiver. Il y a aussi l'idée d'abaisser la limitation de la vitesse de 80KM/h à 70km/h.

    Très prochainement une passerelle piétonne va être installée entre l'avenue Courteline et l'avenue de la Porte de Vincennes.

    Puis le mail central sera aménagé, ses "ouïes" bouchées, des pistes cyclables créées, des commerces ou activités économiques seront positionnées sur cet axe actuellement "invivable". On parle d'ateliers d'art comme pour l'aménagement du viaduc de l'avenue Daumesnil. Des bâtiments bas d'activités feront tampon devant les deux barres d'immeubles d'habitation "côté Saint-Mandé", des deux côtés du mail. Les façades de ces logements seront réhabilitées.

    Un gymnase sera positionné au dessus du périphérique, le long du pont Courteline. Gymnase qui sera partagé entre plusieurs arrondissements et Saint-Mandé. Un hôtel et un immeuble de bureau sera aussi construit "côté Paris" au niveau de ce pont. 

    Il  y avait aussi la possibilité d'une crèche. Mais lors de la réunion publique du mois de décembre 2012, cette hypothèse semble s'éloigner. "concernant la qualité de l'air, elle sera analysée et de manière très précise pour l'équipement de petite enfance. Cette étude permettra de déterminer si cette localisation est envisageable ou non". Je vous parie que la réponse sera "non". Franchement faut il s'en plaindre lorsque l'on sait l'impact de la pollution sur les personnes fragiles, dont les enfants ? 

    Un hôtel sera également construit "côté Paris" entre le périph' et le Palais de la Porte Dorée. 

    Finalement, on évoque la possibilité de panneaux photovoltaïques pour couvrir le périph comme cela a été fait à l'entrée de l'autouroute A6. Réponses apportées toujours en décembre 2012 par Madame Hidalgo : "C'est un élément qui est en réflexion" et "le modèle économique va être étudié". 

    Mais lorsque l'on prend le GPRU dans son ensemble, on reste un peu sur sa faim pour la réduction des nuisances du périph "côté Saint-Mandé" ...

    Je pense notamment aux riverains du Boulevard de la Guyane. A voir si le positionnement de panneaux photovoltaïques sur cette partie ne serait pas une piste intéressante pour accroître la protection phonique ...

    Bien sûr, la suite de ce projet dépendra du résultat des élections municipales à Paris, comme à Saint-Mandé. Donc affaire à suivre.
    Lien permanent 2 commentaires Catégories : Culture, histoire et développement durable, La revue des blogs Imprimer
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu