Avertir le modérateur

  • Le temps des pétitions

    Antoine en action.jpgCahuzac pris la main dans le sac !

    Et voilà que la pétition pour moraliser la vie publique lancée par François Bayrou a recueilli 28 000 signatures en 48 heures. 

    A l'heure ou j'écris ce billet on dépasse les 42 000 signatures !

    Sur une telle question, nous pensons que le Président de la République devrait entendre l'aspiration des français à avancer sur le non cumul des mandats, une dose de proportionnelle, l'interdiction des conflits d'intérêt, la limitation du nombre de parlementaires, ...

    N'oublions pas que l'article 3 de la Constitution de la Vème République dispose : "La souveraineté nationale appartient au peuple qui l'exerce par ses représentants et par la voie du référendum". 

    Et n'oublions pas non plus l'usage essentiel que faisait le Général de Gaulle de ce même référendum. 

    Alors c'est sous l'impulsion du sémilliant Antoine Carette, par ailleurs Président des Jeunes Démocrates du Val de Marne, que les démocrates saint-mandéens ce sont réunis ce dimanche au marché de la Tourelle pour relayer la pétition de François Bayrou.

    Et puisque il semble que nous soyons entrés dans "le temps des pétitions", laissez moi vous confier mes engagements récents :

    - Naturellement il ya la pétition de moralisation dont je viens de vous parler. 

    - Il y a aussi la pétition concernant la crèche de Bérulle évoquée dans mon précédent billet

    - Il y a finalement la pétition lancée par la sénatrice UMP Catherine Proccacia pour que le zoo de Vincennes continue de s'appeller ainsi. Question de principe ! Tant il me paraît aberrant que l'on puisse imaginer de débaptiser notre zoo, qui se trouve - n'en déplaise à certains - dans le bois de ... VINCENNES ! 

    Lien permanent 0 commentaire Catégories : Culture, histoire et développement durable, Présidentielle Imprimer
  • Saint-Mandé attaque !

    emprunts toxiques,saint-mandé,marchés publics,pluOn ne les attendait plus ! Et pourtant ... la mairie de Saint-Mandé vient de publier sur son site internet les compte rendus sommaires, ainsi que les procès verbaux complets des séances du Conseil Municipal. Désormais les citoyens pourront prendre connaissance des débats  et des décisions du Conseil ... depuis leur salon. Ce blog n'est d'ailleurs peut être pas complètement étranger à cette évolution (Lien vers mon billet " Saint-Mandé réveille toi ! "). Evolution que je salue comme une réelle avancée pour la démocratie locale. Espérons maintenant qu'elle dure dans le temps ...   

     

    Mais pourquoi ce titre digne d'un film de Tim Burton ? Brève revue des points que je retiens du Conseil Municipal qui s'est tenu le 26 mars dernier. 


    D'abord, il y a eu la présentation du budget par M Eroukhmanoff. Et le nouvel adjoint aux finances a frappé fort en annonçant que Saint-Mandé avait décidé d'aller devant les tribunaux pour contester les emprunts toxiques souscrits par la ville auprès de DEXIA en 2007. Fin 2011, j'avais écrit "Saint-Mandé Malade de ses emprunts toxiques" où j'évoquais la possibilité de taux allant jusqu'à 25%. Cela pouvait sembler exagéré alors. Et pourtant l'élu nous a décrit dans le détail des emprunts, aux fonctionnements complexes, prêts à échapper à tout contrôle. Mais je note avec soulagement, et satisfaction, que notre ville a de fortes chances de remporter son procès puisqu'elle s'appuie notamment sur un argument (l'absence de TEG sur les documents), pour lesquel le Département de Seine-Saint-Denis a déjà obtenu gain de cause. Quoi qu'il en soit il va sans dire que je soutiens à 100% la démarche engagée par notre ville. 

    Le premier adjoint a publié sur son blog sa présentation du budget primitif, que vous trouverez pour la 1ère partie ICI et pour la seconde partie LA.

    Il y a eu aussi cette séquence forte ou M Arlette, l'un des 5 dissidents de la majorité, a reformulé le fait que la procédure de passation des marchés publics pour les commandes d'un montant supérieur à 15 000€ n'a pas toujours été respectée par la ville. Elle le sera à l'avenir, et du fait de sa question.

    Et finalement, je retiens le débat qui a eu lieu en marge du vote de la modification du PLU concernant le sort des crèches de Bérulle et du conservatoire municipal. J'avais début février fait part de ma préoccupation quant au sort de la crèche de Bérulle au travers de la remise en cause du caractère d'Espace Vert Protégé de son jardin  : l'affaire désormais se développe ! L'élue socialiste a interpellé le Maire sur ce projet de « délocalisation des services publics de la petite enfance du centre de Saint-Mandé » vers l'IGN ; relayé les inquiétudes de riverains saint-mandéens ; et parlé de la pétition qu'ils ont mis en ligne (et dont au passage, je démens avoir pris la moindre part, que cela soit dans sa rédaction ou dans son lancement ... même si je l'ai signé) : http://www.mesopinions.com/petition/nature-environnement/delocalisation-services-publics-culture-petite-enfance/9850.

    Ce à quoi le Maire a répondu par un « oui nous avons des projets et non nous n’avons pas de projet ». Tandis que l’élu communiste confirmait de son côté que « le Conseil Général ne renouvellerai pas le bail ».  Affaire à suivre …

    Naturellement les débats ont été riches et agités. Et nous attendons avec impatience le Procès verbal qui viendra en rendre compte ...

    Alors ce 26 mars, Saint-Mandé a montré deux visages : le Saint-Mandé qui attaque, et le Saint-Mandé qui esquive … Vous aurez compris avec le titre de cet article lequel des deux à ma préférence !

    Lien permanent 2 commentaires Catégories : Autour du Conseil Municipal, Des finances loin d'être exemplaires Imprimer
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu