Avertir le modérateur

  • Conseil Municipal : Le calme après la tempête ...

    conseil municipal,saint-mandéLe 26 juin, dernier se tenait le premier Conseil Municipal depuis l'élection présidentielle et les législatives.

    Autant dire pour Saint-Mandé, après ... le cataclysme. Et déjà le portrait de Nicolas Sarkozy qui domine l'assemblée apparaît ... anachronique.

    En tout, 31 points sont inscrits à l'ordre du jour.

    La première partie du Conseil tourne autour de la décision modificative du budget primitif de la commune. Elle est présentée par l'adjoint au finances qui se satisfait, en ces temps de crise, d'une économie sur les dépenses de focntionnement de près d'1,7 millions par rapport au Budget primitif.

    A l'inverse, l'opposition s'inquiète d'une dégradation des services rendus au Saint-Mandéens qui pourrait en découler. Elle s'étonne encore de l'augmentation des tarifs des services, alors que l'on annonce des économies ; et aussi de la vente d'un immeuble rue de l'abbé Pouchard, pour un montant similaire aux économies réalisées, alors que l'on avait l'opportunité d'y créer des logements sociaux. Ce à quoi l'adjoint en charge des finances répond qu'il n' y a pas eu de réduction de services mais une meilleure gestion et que la vente ne doit pas être mise en rapport avec les économies, elle abondera la section d'investissement. Tout cela au pas de charge ... comme d'habitude !

    Ces économies me semblent tout à fait louables, d'autant qu'il est encore question des emprunts toxiques, véritable épée de Damoclès suspendue au dessus de nos têtes : Saint-Mandé devrait prochainement organiser sa défense au mieux en intégrant une association. J'ai trouvé ce lien : http://www.empruntstoxiques.fr/

    Signalons également un échange à fleuret moucheté entre Mme Touati, qui suggère que les aides octroyées par le CCAS aux saint mandéens seraient limitées, voire dissuadées ; tandis que M Eroukhmanoff (Président du CCAS), conteste absolument cette analyse et explique que la plupart des aides sont orientées vers le Conseil Général par les assistantes sociales. 

    La mise en place de la vidéo-verbalisation est votée à 29 voix (majorité + élu PC) contre 4 (PS + EELV).

    La subvention à l'école Ohel Barouch à Vincennes est votée par la seule majoritée (244€ sont  versés à l'école pour chaque enfant saint-mandéen qui y est scolarisé) : comme tous les ans, les élus d'opposition refusent de la voter. L'elue socialiste mettant d'ailleurs en garde le maire contre "des communautarismes qui ne s'entendront pas forcément entre eux". 

    Prochain article le 12 juillet : Saint Mandé, ville spatio temporel ...

    Lien permanent 0 commentaire Catégories : Autour du Conseil Municipal Imprimer
  • L’évolution sociologique de l’électorat vincennois : illusion ou réalité ?

    vincennes hebdo,vincennes,législatives,patrick beaudouin,jean eroukhmanoffJe préfère annoncer de suite la couleur : je n'ai pas la réponse à cette question, mais je suis sceptique quant aux arguments avancés récemment pour expliquer la non réelection du Maire de Saint-Mandé au Palais-Bourbon.

    Au lendemain du 2d tour des élections législatives, M Beaudouin livrait son analyse au journal Le Parisien. En cause : "la sociologie de Vincennes qui a beaucoup bougé" et "la forte abstention". Cette argumentaire est repris dans le dernier Saint-Mandé Infos.

    Que disent les observateurs ?

    Vincennes Hebdo a livré un article intéressant, dont je ne partage cependant pas complètement l'analyse Législatives : les trois raisons d’une élection surprise

    Il y aurait d'abord, l'effet "présidentielles" qui expliquerait la mobilisation de l'électorat de gauche et les bons report de voix d'entre deux tours ; puis "un ticket gagnant 100% féminin" ; et donc la fameuse "évolution de l'électorat vincennois". Morceau choisi : "avec de nouveaux électeurs à la fois à même de faire face à un prix de l'immobilier exorbitant, et aux opinions politiques ancrées à gauche.". Si on lit entre les lignes, ce serait donc un effet "bobos" ! Je partage le 1ier point, assez peu le second et suis donc sceptique quant au 3ème.  

    Le Conseiller Général de Saint-Mandé, Jean Eroukhmanoff, s'est pour sa part attaché à expliquer les dessous d'une défaite : Le temps de la reconquête 

    Pour lui la principale faute est avant tout stratégique « les personalités qui constituaient le socle de l'UMP dans notre circonscription ont été éliminée. ». Et de citer diverses personnalités dont M. Esclattier à Fontenay. Ce qui expliquerait le flaichissement de l'UMP à Fontenay. Pourquoi pas ? La seconde faute serait "le rejet par la population de notre ville, de la gestion qu'on y a menée". A voir ... Le changement sociologique n'est pas cité par le conseiller général ...

    Pour moi une dernière piste de réflexion a été oubliée : L'effet "rejet de la Droite Populaire".

    Lors des dernières législatives, 21 parlementaires de la Droite Populaire (sur un groupe de 43) n'ont pas été réélus ! Dont M Beaudouin. Ce collectif parlementaire né en 2010 (connu pour mettre en avant des thématiques comme l’identité française, la sécurité ou l’immigration) aura prêté le flan à des opposants de gauche, tel David Dornbusch, ancien responsable PS de Fontenay qui ne s'est pas privé de "diaboliser" sa candidature (2 exemples : 1 & 2). Cela pourrait aussi expliquer la forte mobilisation de la gauche et les bons reports d'entre deux tours, et ce malgré les tensions qui existaient entre les différentes chapelles, à gauche. 

    De même on peut considérer la campagne "au Centre" de M Beaudouin comme une presque réussite, puisqu'au final il a obtenu 49,05% des voix dans une circonscription où quelques semaines plus tôt Nicolas Sarkozy avait à peine obtenu 47,24%. 

    La question que je pose est donc la suivante : une partie des électeurs du centre, voire de droite, ne s'est elle pas abstenue ou même n'a t'elle pas reporté son vote sur la candidate de gauche par refus de la Droite Populaire ? Affaire à suivre aux prochaines élections ...

    Lien permanent 0 commentaire Catégories : La revue des blogs, Législatives Imprimer
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu