Avertir le modérateur

Saint Mandé malade de ses emprunts ... toxiques

On a coutume de dire "faute avouée à demi pardonnée" !

modem,saint mandé,centre,emprunts toxiques,tofix

Dans sa tribune politique du "Saint Mandé Infos" de septembre / octobre 2011 la majorité UMP affirmait "aucun emprunt toxique, risquant de mettre en péril l'équilibre budgétaire, ne figure parmi les emprunts de la ville grâce à la gestion prudente de l'endettement"

Deux mois plus tard le discours a changé :

Extrait de la tribune politique du "Saint Mandé Infos" de décembre 2011 / janvier 2012 : "La ville de Saint Mandé à souhaité engager, dans les années précédant la crise de 2008, une gestion dynamique de sa dette afin de dégager des marges de manoeuvre budgétaires complémentaires" et de finalement finir par avouer "les emprunts non basés sur un taux fixe et contractualisés courant 2007 sont au nombre de 4 ... A l'heure actuelle, seul le dernier emprunt présente un risque compte tenu de la parité entre l'euro et le franc suisse"

Ce même emprunt que je pointais, plus spécialement, sur ce blog le 12 octobre 2011 : toxic or not toxic, that is the question !Et qui d'àprès Libération pèserait à peu près 3 millions d'euros sur les 9 millions non sécurisés, soit 13% de l'endettement de la commune.

A côté de cela la majorité semble vouloir se rassurer en soulignant "une économie de 1,18 millions d'euros d'économie de frais financiers sur les 4 dernières années a été réalisée". Mais c'est justement là le traquenard tendu par les emprunts toxiques : Au début les taux sont fixes et permettent des économies alléchantes, puis au fil des années les taux deviennent volatils ... voire incontrôlables ! Que l'on réfléchisse aux conséquences financières si le taux de cet emprunt (dont la date de fin est annoncée par Libération à 2034) devait s'envoler à 25% à partir de 2013 ... 

Qu'il me soit alors permis de citer l'interview de Gilles Carrez, député UMP de notre beau département du Val de Marne, publiée dans La Croix le 13 Décembre  : "Certains élus ont préféré les économies de court terme".

Morceau choisi : "Un maire ou un président de conseil général de bon sens aurait dû constater que même si ces prêts étaient avantageux à court terme, il était risqué de souscrire un emprunt basé sur une devise étrangère. Lorsqu’on est venu me proposer ce genre de chose dans ma mairie, j’ai refusé. Le bon sens aurait dû l’emporter, mais certains élus ont préféré faire un calcul à court terme, parfois basé sur des considérations électorales. Lorsqu’un banquier vous propose de diminuer vos intérêts juste avant les municipales de 2008, il est tentant de ne pas regarder plus loin …"

Cependant, je veux aussi dire que puisque j'ai appelé de mes voeux à une plus grande transparence sur ce dossier, de la part de nos élus. J'apprécie donc à sa juste valeur l'effort de clarification qui vient d'être effectué ...

Désormais Saint-Mandé peut lutter avec efficacité contre ces emprunts calamiteux : le mal est identifié ! 

Lien permanent 2 commentaires Catégories : A Saint-Mandé, on ne nous dit pas tout !, Autour du Conseil Municipal, Des finances loin d'être exemplaires, Vie locale Imprimer

Commentaires

  • Bravo pour la chasse aux contradictions qui sont legions pour les hommes politique de droite ou de gauche voir du centre !!!!!!
    Bonne chasse
    Roger

  • La seule contradiction, c'est de vouloir s'inscrire dans l'Europe et la mondialisation tout en gardant l'organisation d'un pays autonome.
    Le reste, c'est de l'UMPS...

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu