Avertir le modérateur

Saint Mandé, Au Centre de nos vies

  • L'esprit de Chatou (Par Jean Patrick Benigni)

    Alain Juppé 2016.pngSamedi 30 août à Chatou dans les Yvelines, Alain Juppé a réuni ses partisans pour un long discours sous un soleil de plomb.

    Un discours sous le signe d’une fierté retrouvée, celle de notre pays.

    Les réformes annoncées durant ses trois mois de campagne officielle seront appliquées dès sa prise de fonction :  la réorganisation de l’Etat, la relance économique, la réforme de l’éducation, celle de la sécurité et un islam de France. Dont acte.

    Ses concurrents à la primaire de la droite et du centre sous une forme ou sous une autre annoncent à peu près la même chose, sauf Nicolas Sarkozy qui fait de l’islam en France et des musulmans un de ses thèmes prioritaires. Auguste il est, Auguste il restera ! Pas l’empereur des Romains mais le clown sous le projecteur blafard éclairant la piste de sciure du cirque. Quelle triste image de la politique ! Un tel discours décrédibilise les idées de ses concurrents à la primaire.

    C’est sans doute pour cela que les Français aspirent à une autre gouvernance. Certains sont tentés par des idées populistes, d’autres par un socialisme encore plus redistributeur afin de lutter contre le sentiment de déclassement social et la pauvreté, d’autres encore par une économie productrice de richesses qui finira par éliminer chômage, pauvreté, insécurité et inculture.

    Mais est-ce là, la solution aux maux dont souffre notre pays ?

    Nous souffrons de plaies que l’on pourrait apparenter aux plaies d’Egypte, plaies sur lesquelles nos hommes politiques n’ont eu que peu de prise : ...

    Lire la suite

    Lien permanent 0 commentaire Catégories : Présidentielle Imprimer
  • Une rentrée civique (Tribune politique du Groupe "Saint-Mandé demain" de septembre 2016)

    rentrée,civisme,sécuritéNos vacances, même fortes de bons moments, ont été terriblement marquées par le massacre commis le soir de la fête nationale à Nice. Au-delà de l’horreur et de la peine, il nous appartient de faire preuve d’un civisme sans faille.

    Notamment lors de la rentrée des classes.

    L’interopérabilité des réseaux de radiocommunication entre la police municipale et la police nationale est un premier pas incontournable afin de faciliter la transmission des informations entre ces deux polices, et permettre ainsi des interventions plus rapides … Faute d’un commissariat de police à proximité de la porte de Vincennes.

    La distribution de kits de détresse aux directrices et directeurs des crèches, des établissements scolaires et confessionnels devra également permettre de donner rapidement l’alerte. La mise en place de formations aux gestes de premiers secours contribuera également à cette action civique.

    En revanche ...

    Lire la suite

    Lien permanent 0 commentaire Catégories : Autour du Conseil Municipal Imprimer
  • L'appel des voix d'airain : chronique de la Libération de Saint-Mandé

    libération,saint-mandé,jean bertaud,coste,août 1944Cet article est un hommage aux patriotes qui voilà plus de 70 ans ont libéré Saint-Mandé.

    Les faits et citations ici repris sont issus du fascicule "Saint-Mandé dans la Libération, l'ombre et la lumière", publié par le comité local de la Libération. Récit de ces jours cruciaux de la fin août 1944 à Saint-Mandé.

    C'est au 8 de la rue Allard que l'Histoire s'écrit. Les patriotes, "ceux qui ne toléraient la présence de l'Allemand que contraints et forcés et se souvenaient en même temps de nos gloires passées, de la douceur des libertés républicaines", se réunissent clandestinement derrière l'ingénieur Coste et Jean Bertaud. Ils seront toujours plus nombreux. Le 16 août 1944, le Comité Local de Libération y est constitué et Bertaud en est désigné président à l'unanimité. Il a la responsabilité de déclencher l'action et d'en diriger les grandes lignes.

    Tous sont là : "Ex-Croix de Feu, Communistes, Socialistes, P.S.F, Démocrates, incroyants et chrétiens, patrons et ouvriers, riches et pauvres se sont enfin retrouvés sous le signe de la Croix de Lorraine"

    Dès le 17 août ...

    Lire la suite

    Lien permanent 4 commentaires Catégories : Culture, histoire et développement durable Imprimer
  • Les énergies positives (tribune politique du groupe "Saint-Mandé demain" de juillet / août 2016)

    Le groupe "Saint-Mandé demain" a officiellement pris forme lors du dernier Conseil municipal, par notre rapprochement avec Gaël Turban, issu de la liste "un nouveau souffle pour Saint-Mandé", dont la décision de Gaël Turban a été mûrement réfléchie.

    « Saint-Mandé, demain » n'était jusqu’alors, au regard des règles du Règlement Intérieur, qu'une étiquette que nous partagions à deux. C'est désormais le nom de notre Groupe, à tous trois, au sein duquel seront promus le dialogue et l'échange.

    La division des votes de son ancien groupe au sujet de ...

    Lire la suite

    Lien permanent 4 commentaires Catégories : Autour du Conseil Municipal Imprimer
  • La meilleure façon de marcher, c'est encore la nôtre ... (Par une maman saint-mandéenne)

    Basket chaussure de ville.jpgA la veille des grandes vacances, je vous livre ici un texte écrit par une mère de famille qui a préféré garder l'anonymat. Elle traite sous l'angle de l'humour le fait qu'habitant Saint-Mandé Nord, le centre de loisirs qui lui a été proposé cette année sera basé à l'école Germaine Tillion, à Saint-Mandé Sud :

    "A l’heure où de nombreuses municipalités tentent d’introduire plus de bio dans les menus des cantines des écoles, la mairie de Saint-Mandé a choisi de se démarquer en luttant contre l’obésité à sa manière. Elle favorise aussi le mieux vivre des familles ayant la chance d’inscrire leurs enfants en centres de loisirs pendant les vacances scolaires cet été. Jugez plutôt le cas d’une famille avec 2 enfants et habitant Saint Mandé Nord, quartier Joffre.

    L’école choisie par la mairie est Tillon pour réduction de coût et travaux estivaux. Pour ceux d’entre vous qui auraient des doutes sur la géographie Saint-Mandéenne je tiens à préciser que selon Google maps le trajet est de 1.7 km aller. Vitesse d’un adulte : 20 minutes à pied. 16 minutes en bus + marche sans compter le temps d’attente dudit bus bien sûr.

    Je vous laisse imaginer la durée du trajet avec un enfant de 4 ans… durée à multiplier donc par 2 puisqu’il faut récupérer nos chères têtes blondes le soir ...

    Lire la suite

    Lien permanent 3 commentaires Catégories : Autour du Conseil Municipal Imprimer
  • Le groupe qui fait pschitt ! #OuPas

    IMG_1040_2.jpg

    Au lendemain de la création du groupe "Saint-Mandé demain", je me souviens d'un article du Parisien de septembre 2014 qui s'intitulait "le nouveau groupe au conseil municipal fait pschitt".

    Et je dédie avec malice ce petit dessin à ceux qui ont un goût prononcé pour les petites phrases assassines.

    Lien permanent 1 commentaire Catégories : A Saint-Mandé, on ne nous dit pas tout !, Autour du Conseil Municipal Imprimer
  • Les batailles les plus motivantes ...

    ... sont celles qui ne sont pas gagnées d'avance

    (Quand le Préfet de police de Paris répond à ma pétition par la négative)

    Lire la suite

    Lien permanent 2 commentaires Catégories : Autour du Conseil Municipal Imprimer
  • L'esprit y était ! et nous aussi !

    Esprit es-tu là ?

    Oui, il était là "l'esprit Grandville" pour le plus grand plaisir des grands et des petits.

    Durant 3 jours, la rue Grandville, si paisible habituellement, s'est animée, que dis-je !, s'est métamorphosée en un festival avec sa grande scène, son dôme, et ses salles de spectacle ou d'exposition.

    Laissant la place à une belle bande d'artistes, de musiciens, de clowns.

    Laissant la place aux spectacles de divertissement, aux animations, aux conférences plus sérieuse, aux projections encore

    Laissant la place surtout à de multiples moments de convivialités.

    Quelle belle réussite ! Que de bons moments passés entre amis ! Bravo aux organisateurs et à tous ceux qui ont donné sans compter !

    Et voici quelques photos pour illustrer ... nos ressemblances.

    Lire la suite

    Lien permanent 0 commentaire Catégories : Culture, histoire et développement durable Imprimer
  • Osons la modernité ! (Tribune politique du groupe "Saint-Mandé, demain" - juin 2016)

    saint-mandé,modernitéAvec l’installation d’un « Indiana Café », Saint-Mandé renoue avec sa tradition de brasseries, de cafés et de restaurants et bouscule la douce indolence dans laquelle sommeillait la place Charles Digeon. Passée l’inquiétude d’une concurrence pour « le Royal Comptoir » et « la Brasserie 1901 », cette nouvelle arrivée devrait, en revanche, dynamiser la fréquentation de ces établissements. 

    En tout cas elle nous renvoie l’image d’un Saint-Mandé qui bouge, et ça on aime !

    Cette place de la mairie, vouée à des jardins à la française, jardins d’un autre temps, ne donne pas l’image d’une ville dynamique. Pourquoi ne pas lancer une grande consultation citoyenne pour repenser l’aménagement de cette place centrale, et ainsi y cultiver, plutôt que les buissons et les fleurs, le bien vivre ensemble ?

    Activités ludiques avec pavillons vitrés aux toits végétalisés, pouvant accueillir, tout au long de l’année : expos, ciné-club, tournois d'échec, réunions associatives, marché de Noël, ... avec préservation de l’espace dédié aux cérémonies face au monument aux morts.

    Et si Saint-Mandé récupère 1000 m2 du côté de l’IGN dans une opération foncière intéressante, il serait dommage d’y déplacer le cœur de ville en y regroupant une grande partie des activités associatives. C’est malheureusement ce qui semble se dessiner avec transfert des activités de la Maison des Marronniers, de la Maison pour Tous et de la salle Jean Bertaud. Le CCAS rejoindrait, quant à lui, la Maison des Marronniers … alors que ses accès sont complexes. Nous qui espérions une rénovation du centre Pierre Cochereau, destiné aux activités associatives, en un lieu central et agréable …

    Osons faire valoir ses atouts. Osons rencontrer, dessiner, inventer.

    Rencontrer ses habitants et ses commerçants qui font la vie dans nos quartiers.

    Dessiner ensemble le nouveau visage chaleureux de notre ville.

    Inventer, enfin, un nouveau dynamisme démocratique au service des Saint-Mandéens.

    Lien permanent 6 commentaires Catégories : Autour du Conseil Municipal, Culture, histoire et développement durable Imprimer
  • Le retour de Monsieur 5% (Tribune politique du groupe "Saint-Mandé, demain" - mai 2016)

    « Le pire n’est jamais certain » ! Cette formule devrait être méditée par les élus en charge des finances de la ville. En effet, lors du vote du budget, nous avons appris que nous allions faire une économie de 800 000 € par rapport à la contribution dite « FPIC », du fait que son calcul est maintenant effectué au niveau du Grand Paris. C’est un ballon d’oxygène inattendu et bienvenu offert à nos finances !

    Ballon qui se dégonfle un peu lorsque l’on constate que nous continuons de verser une subvention de 13 000 € à l’ACTEP, alors que le Grand Paris a officiellement pris le relais en termes de structure intercommunale !

    Autre révélation lors du vote du budget, notre endettement s’élève, en 2016, à 926 € par habitant, quand il était (artificiellement) à 786 € en 2015. On y voit là l’effet de la renégociation des emprunts toxiques pour revenir à des emprunts à taux fixes. Il n’y a désormais plus de danger et l’on peut s’en réjouir. Mais la pénalité est sévère : 140 € de plus par habitant … x 22 000 = 3 millions d’€ … sans aucune contrepartie.

    Nous avons donc voté contre ce budget car nous avons des interrogations majeures qui demeurent sans réponse.

    Nous n’avons pas pu juger des efforts, et de la stratégie, de la Ville pour maîtriser sa masse salariale (+ 2,3%). Nous nous interrogeons quant à la pertinence des études sur le réaménagement du haut de l’avenue du général de Gaulle (60 000€) ; projet qui nous semble pouvoir être différé en temps de crise.

    Néanmoins, nous avons accueilli favorablement le projet de réaménagement de la rue Mongenot et la sécurisation des accès à l’école Paul Bert.    

    La baisse notable du budget du CCAS de 85 000 €, - 9,9%, interroge aussi, fatalement.

    Nous vous annoncions le retour de Monsieur 5% … C’est le montant des augmentations, qu’une fois encore, les Saint-Mandéens subiront pour leurs activités musicales, du Conservatoire et de la ludothèque.

    Lucile Robinet et Luc Alonso

    lucilerobinet@gmail.com

    alonso.adam.luc@gmail.com

    Lien permanent 0 commentaire Catégories : A Saint-Mandé, on ne nous dit pas tout ! Imprimer
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu